FANDOM


« Sans » majesté Donald est une histoire en bande dessinée de quatorze planches scénarisée par Vic Lockman, crayonnée par Tony Strobl et encrée par Steve Steere, publiée pour la première fois en novembre 1968 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck, les Rapetou, Flandrine Bel Canto, le roi Karl ainsi que Riri, Fifi et Loulou Duck et se déroule à Donaldville ainsi qu'en Zonrovia.

SynopsisModifier

Le portrait de Donald Duck se retrouve accidentellement gravé sur les pièce d'un lointain pays, Zonrovia à la place de celui du roi Karl ; ce qui va lui causer beaucoup d'ennuis...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Sans majesté Donald - extrait 1

Donald montre sa collection de pièces à ses neveux.

Souriant, Donald Duck pose pour ses neveux, Riri, Fifi et Loulou Duck qui le prennent en photo avec leur nouvel et sensationnel appareil à développement instantané. Le portrait est destiné à sa correspondante et amie du club de correspondance international, Flandrine Bel Canto de Zonrovia qui travail à l’hôtel national des monnaies; cette dernière lui à ainsi envoyé un exemplaire de toutes les pièces Zonroviennes pour sa collection. Il charge alors ces neveux d'aller envoyer sa lettre sans se douter de la tragédie qu'elle allait engendrer...

Sans majesté Donald - extrait 2

Donald lisant la lettre de Flandrine...

Les jours passent et puis un beau matin, Donald reçoit une lettre de la part de Flandrine, le canard est alors tout excité à l'idée de la lire se disant surement que sa photo à dû la bouleverser. Mais à a sa grande surprise, il apprend en ouvrant la lettre que sa photo « ridicule » à fait perdre son emploi à Flandrine ! et cette dernière visiblement très en colère, ne veut plus jamais entendre parler de lui. Donald inquiet, se met ainsi à faire les cent pas jusqu'à tard dans la nuit ; se demandant comment une innocente photo à t'elle pu lui faire perdre sa place. Son amie Flandrine représente beaucoup pour lui et pour sa collection de pièces et le pauvre canard n'arrive pas à l'oublier.

Sans majesté Donald - extrait 3

L'avion de Donald atterrissant en Zonrovia.

Ainsi, dans le but de lui changer les idées Riri lui propose de prendre des vacances tout de suite au lieu d'attendre le mois prochain pour se reposer et oublier l'incident de Flandrine, Donald accepte mais contrairement aux attentes des neveux qui pensaient que tout était fini, ce dernier appelle la compagnie aérienne Air-vol et réserve un billet pour la Zonrovia ! Donald à décidé de dépenser ses économies pour aller voir Flandrine et élucider ce mystère. En ainsi le lendemain, Donald embarque dans son avion direction la Zonrovia.

Sans majesté Donald - extrait 4

Flandrine emmenant le portrait de son ami à l’hôtel royal des monnaies.

Plus tard, l’avion de Donald atterrit enfin à Zonrovia où il découvre que les Zonroviens sont très polis et savent bien traiter les touristes ; les gens s'inclinent à son passage et s’adressent même à lui par « votre excellence », le canard à l'impression d’être un roi ! Hélas, Sandrine est beaucoup moins révérencieuse ; à peine Donald arrivé chez elle qu'elle se met à le bombarder sans arrêt de divers objets à travers sa fenêtre, visiblement toujours en colère. Mais le tir de barrage cessa soudain car Flandrine n'avait plus de minutions, Donald en profite alors pour lui demander quelques explications au sujet de sa fureur : Flandrine avait beaucoup apprécié la photo que lui avait envoyé Donald l'emportant même à l’hôtel royal des monnaies où elle la déposa sur son bureau pour l'avoir sous les yeux durant toute la journée. C'est alors qu'arriva le message du roi Karl, souverain de Zonrovia pour lui annoncer une nouvelle ; le roi que personne n'avait jamais vu auparavant à décidé de ne plus rester éloigné de ses sujet. Il s'est même fait photographier pour la première fois ordonnant par décret que son hôtel des monnaies frappe un nouveau sou à son effigie.

Sans majesté Donald - extrait 5

Le maître graveur emportant la photo de Donald par erreur...

Mais pendant que Flandrine partit prévenir le chef graveur, un courant d'air venu d'une fenêtre laissé ouverte par mégarde, vient emporter le portrait du roi que le messager avait déposé sur le bureau de Flandrine et cette dernière se retrouve échangée avec le portrait de Donald. Toujours est-il que le graveur s'est trompé de photo et la tète de Donald se retrouve gravé sur toutes les pièces de Zonrovia à la place de celle du roi Karl ! le roi est furieux, mais des milliers de pièces sont déjà en circulation parmi les Zonroviens qui prennent Donald pour leur roi. Ayant enfin compris pourquoi tout le monde le traitaient si royalement, Donald se hâte vers le palais royal royal pour s'expliquer avec le roi...

Sans majesté Donald - extrait 6

Les Rapetou examinant une pièce avec la tète de Donald.

Cependant, d'autre touristes ont des ennuis eux aussi ; il s'agit des Rapetou gang international et polyvalent qui se retrouvent en panne d'agent ne leur restant qu'une poignée de petite monnaie. L'une d'entre elles porte justement la tète de Donald que les bandits prennent pour le roi, et dans l'idée de le kidnapper en échange d'une rançon, les trois lascars se dirigent vers le palais royal pour mettre le siège. Au même moment, Donald arrive devant le palais du roi et demande à le rencontrer, mais les gardes qui le reconnaissent comme étant « l'anarchiste qui à tenté de prendre la place du roi sur le nouveau sou » se mettent à le poursuivre pour l’arrêter ! et en essayant de leur échapper, le malheureux canard tombe sur les infâmes Rapetou qui l'enlèvent.

Sans majesté Donald - extrait 7

Donald essaye d'échapper à ses poursuivants.

Donald est emmené à travers de sombres ruelles jusqu'à un repaire secret, mais les Rapetou commettent en erreur ; ils terrifient le canard au point qu'il en retient son souffle, ce qui lui permet de rapidement desserrer ses liens en dégonflant son ventre. Les observant pendant un petit moment, il attend qu'ils s'endorment pour se libérer de ses liens. Mais au moment de prendre la fuite il tombe sur 616-161 de retour de la poste centrale ! Il réussis à lui passer entre les jambes et à s'enfuir. Heureusement, il tombe sur une rue passante où ses « bons sujets » ralentissent ses poursuivants en saluant, profitant de la situation, il demande à ses sujets de les saisir pour les conduire aux gardes du palais.

Sans majesté Donald - extrait 8

Donald en compagnie du roi Karl dans son palais.

Ainsi la situation enfin réglée, Donald rencontre le roi de Zonrovia à qui il raconte ses péripéties ; c'est grâce à cette erreur de gravure que le roi à échappé à cette terrible aventure. Donald sera récompensé et Flandrine Bel Canto sera réintégré dans ses fonctions. Le seul problème qui reste à régler sont les pièces gravés à effigie de Donald, le canard propose alors au roi de convoquer son barbier. Sans barbe et sans perruque, le roi ressemble comme deux gouttes d'eau à « l'imbécile » qui est sur le nouveau sou ! Séduite par sa beauté, la correspondante de Donald s'entiche vite de son roi oubliant complètement son ami. Le canard n'à plus qu'à empocher sa récompense et à rentrer chez lui ; des précieux sous Donald que même Balthazar Picsou en achète à prix d'or pour sa collection. La gloire, l'argent et l'honneur, la vie est belle pour Donald.

Sans majesté Donald - extrait 9

En coulissesModifier

IncohérencesModifier

Sans doute par erreur de traduction dans la publication française de l'histoire, le pays ou se déroule l'histoire s'appelle la Zangrovie dans les premières pages puis est changé en Zonrovia dans les suivantes, qui est son nom dans la version originale. Idem pour Flandrine dont le nom de famille est cité comme étant Bel Canto puis est changé en Del Canto.

Publication françaiseModifier

Cette histoire fut publiée pour la seule et unique fois en France dans Le Journal de Mickey n°1037 d'avril 1972.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .