FANDOM


À Flairsou malin... Picsou et demi ! est une histoire en bande dessinée de trente pages, scénarisée par Gian Giacomo Dalmasso et dessinée par Giulio Chierchini. Elle a été publiée pour la première fois le 3 juin 1973 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck et John Flairsou.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Flairsou ne décolère pas : Picsou continue de tout acheter, y compris l'approvisionnement en cacahuètes des singes du zoo de Donaldville. Son majordome a alors une idée à lui suggérer : donner à la galerie d'art dirigée par Rufus C. Dutoc le tableau Le homard endormi qui vaut peu afin que Picsou le rachète très cher, ce qu Flairsou finit par accepter tout en récupérant 80% de la vente.

Quelques jours plus tard, Picsou se rend comme à son habitude chez Rufus C. Dutoc et le majordome de Flairsou se rend sur place afin de faire croire que le tableau lui plaît et que ce tableau reste une oeuvre exceptionnelle même si son auteur est inconnu. Ainsi, lui et Picsou enchaînent les enchères et Picsou l'obtient contre un million de francs. Maintenant que la vente est effective, le majordome en profite pour révéler à Picsou la supercherie dont il a été victime, provoquant l'hilarité de la foule présente à la galerie d'art.

Flairsou n'en finit plus de se vanter au club des milliardaires et si Picsou reconnaît sa défaite, il promet de se venger et de se faire restituer le million dépensé avec des intérêts, ce à quoi Flairsou promet de manger son chapeau si son rival y parvient.

Quelques jours plus tard, Donald va voir son oncle pour annoncer que Langue Avisée, le chef de la tribu amérindienne des nez crochus, ne paie pas la dette qu'il doit à Picsou. De plus, Donald prévient son oncle de la présence de Flairsou chez les nez crochus afin de pêcher, il fait même passer le message comme quoi le milliardaire pensera à son rival en cas de homard pêché, rendant Picsou furieux. Mais il finit par se calmer, ayant besoin de son neveu pour mettre en place une idée soudaine.

Le lendemain, Picsou et Donald se rendent chez les nez crochus. Le milliardaire laissera son neveu chez les nez crochus avec un sac de paillettes d'or et lui expose un plan pour piéger Flairsou, en échange de quoi Picsou efface la dette de Langue avisée et lui offrira une récompense supplémentaire. Donald fumera alors le calumet de la paix, une expérience traumatisante pour lui.

Quelques jours plus tard, Flairsou vient pêcher comme il en a l'habitude. Sur ordre de Donald, un guerrier nez crochus emmène Flairsou vers un endroit réputé pour les saumons et le milliardaire trouve alors la paillette d'or semée par Donald. Flairsou négocie alors avec Langue avisée le rachat du torrent contre deux millions de francs, sachant que le milliardaire en laissera cinq cent mille au chef amérindien. Une fois Flairsou parti, Langue avisée change l'ordre du chèque au profit de Picsou. Donald amène le dit chèque à son oncle et le restant des paillettes, ce à quoi Picsou accorde dix francs à son neveu qui quitte alors le dépôt fâché.

De retour au club des milliardaires, Picsou et Langue avisée racontent alors leur revanche sur Flairsou, obligeant celui-ci à manger son chapeau comme convenu. De son côté, Picsou donne enfin sa récompense à Langue avisée : un verre d'eau minérale avec une tranche de citron, de quoi décevoir le chef des nez crochus.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit n'est paru qu'une seule fois en France : dans le Mickey Parade n°44 du 4 août 1983.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .