FANDOM


À contre-emploi est une histoire en bandes dessinées de sept planches scénarisée par Paul Halas et dessinée par Fabrizio Petrossi, publiée en avril 2007. Elle met en scène Mickey Mouse, Minnie Mouse, Dingo et plusieurs personnages secondaires. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Mickey et Minnie font partie d'une troupe de théâtre amateur et répètent une fois de plus une scène. Mais le metteur en scène est exaspéré: Mickey, qui joue le rôle d'un SDF, à un air beaucoup trop joyeux pour son personnage! De plus, Dingo est absent.

Absence qui s'explique par le cambriolage de la maison de Mickey survenu récemment : Dingo change les portes et les fenêtres. Maison dans laquelle le metteur en scène renvoie Mickey pour qu'il s'exerce, car il n'exprime rien pour le moment.

Dingo a justement fini le travail et explique la marche à suivre à son ami: la porte blindée s'ouvre automatiquement lorsqu'on entre le code, d'un côté ou de l'autre grâce à deux digicodes directement dans le mur, puis se referme derrière soi. Dingo fait même une démonstration, mais oublie le code à l'intérieur... Et a installé le même système chez lui, avec la même gaffe à l'arrivée...

Mickey demande à Dingo d'appeler la société de fabrication des digicodes sur son portable, mais celle-ci ne répond qu'à heures fixes, et la nuit est déjà tombée. Les deux héros vont alors chez Minnie pour qu'elle l'héberge, mais celle-ci doit déjà dormir, car elle ne répond pas. Pire encore: Caligula et Belzébuth, les deux pitbull des voisins, les attaquent, mettant leurs vêtements en lambeaux et leurs visages dans un sale état.

Dingo pense à dormir à l'hôtel, mais il n'a pas d'argent sur lui. Mickey n'a que 1,48$, de quoi s'acheter deux cafés chauds... Jusqu'à ce que deux jeunes leur vole à l'arrachée. Mickey s'énerve et se jette sur l'un d'entre eux, mais la police arrive, et tombe sur les deux amis agressant chacun un jeune! Persuadés d'être face à des clochards voleurs, ils ne leur laissent d'autre choix que la cellule... Ou la fuite.

Mickey et Dingo sont désormais très éloignés du centre-ville, à un arrêt de bus qui étonne ce dernier, proches de chantiers et de petites maisons. Mickey utilise un vieux sac en tissu traînant au sol pour se protéger le corps du froid, puis les deux amis bifurquent vers un petit cabanon... Déjà occupé par au moins trois personnes! Pour couronner le tout, la pluie commence à tomber...

Il ne reste plus à nos deux héros qu'à dormir sous un pont, traversé toutes les deux minutes par un train bruyant. Au petit matin, la pluie inonde même les lieux, et alors qu'ils plaignent réellement les sans-abris, ils tombent sur une porte entrebâillée. Ne cherchant plus à savoir qui y habite, ils entrent... Et arrivent sur la scène du théâtre! Le metteur en scène s'était endormi en corrigeant le scénario, et est ravi de voir ses deux acteurs dans la peau de leurs personnages! N'ayant plus la force de le démentir, les deux amis disent répéter la scène où ils s'endorment sur un banc, et s'exécutent sur les bancs de la scène...

En coulissesModifier

Cette histoire n'est parue qu'une fois en France, dans Le Journal de Mickey n°2912 du 9 avril 2008.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .