FANDOM


À l'Aventure Academy est une histoire en bande dessinée de quatorze pages scénarisée par Paul Halas et Charlie Martin et dessinée par Ignasi Calvet Estéban. Elle fut publiée pour la première fois le 6 mars 1998 en Suède. Elle met en scène Donald Duck et Balthazar Picsou.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Embauché par son oncle Picsou pour épousseter sa salle des trophées, Donald éternue suite à l'omniprésence de la poussière. Et vu qu'il considère ces trophées comme un bazar, Picsou se met en colère contre Donald et n'hésite pas à lui qu'il est né pour défier la mort quand son neveu n'est bon qu'à épousseter. Vexé, Donald part et jure de prouver à son oncle qu'il est aussi bon aventurier que lui. Il part alors dans une agence de voyages afin de passer des vacances avec plein d'aventures mais le vendeur considère Donald comme n'étant pas taillé pour les vacances et tient à lui vendre une semaine dans un gîte végétarien. Suite à cela, Donald assomme le vendeur avec la plante verte de son bureau.

En passant devant le club d'aventures, Donald découvre qu'ils donnent des diplômes d'aventuriers et s'inscrit aux cours de Bret Bushfire. Mais ce dernier considère Donald comme inapte à l'aventure et essaie de lui recommander de manière indirecte d'abandonner. Pour commencer, ils partent en direction des monts du péril mais Donald s'est mal équipé et se retrouve en plein milieu du nouveau stade de football en construction. Une fois arrivés sur les monts du péril, Bret Bushfire et les autres élèves essaient encore de dissuader Donald mais lui pense plutôt qu'il doit être le premier de cordée.

Seulement, en menant l'escalade d'un des monts, Donald plante sa pioche dans une fourmilière et les fourmis qui y vivaient mordent la main droite de Donald en représailles. Le canard lâche alors sa pioche et fait tomber toute la classe. Bret tentera de remonter le groupe mais il chutera également. Malgré cela, les autres élèves ne veulent pas abandonner, Donald non plus ceci dit.

Le lendemain, il faut transporter des kayaks à pied avant de les mettre à l'eau après les rapides du torrent. À la queue, Donald marche à l'aveugle et se fait attaquer par un chien qui n'a plus de dents. Par conséquent, il tombe dans les rapides, coincé dans son kayak; Alors qu'il est repêché par deux de ses camarades, Bret supplie Donald d'abandonner mais il refuse, convaincu que Bret a peur d'être dépassé par le canard.

Le soir venu, c'est l'épreuve de l'orientation de nuit. Donald prend la boussole, bien qu'il estime avoir une boussole interne pour migrer en tant que canard. Il trouve un endroit où camper mais ils découvrent le lendemain matin qu'il s'agissait du nouveau stade de football, juste avant le match inaugural Donaldville - Zoieville. Une fois encore, Bret supplie Donald d'abandonner, sans succès.

La classe rejoint alors René pour une excursion en avion. Celui-ci propose à Donald de piloter mais Bret refuse et l'avion est alors parti pour s'écraser vu que plus personne ne tient les manettes. Donald arrive alors à temps pour redresser l'avion. Au-dessus des montagnes, l'avion tombe en panne d'essence et la classe n'a que des sacs à dos et pas de parachutes. Ne restant plus que les deux heures de réserve d'essence, Donald transforme alors les sacs en parachute avec de la couture tandis que l'avion s'écrase.

Mais une  fois sur la montagne, la classe est attaquée par des loups. Ils se rendent tous vers l'épave, partant du principe que les loups craignent le feu. Et Donald  finit par trouver l'idée pour descendre: utiliser une des ailes de l'avion désormais écrasé comme planche de snowboard. Mais à la suite de cette descente, Donald se retrouve séparée de la classe qui est alors capturée par des indigènes. En effet, en arrivant dans leur lac sacré, les aventuriers ont souillé le lac en question et il faut apaiser le démon. Plus tard, alors qu'un des indigènes aiguisait un tuteur à haricots, le démon du lac arrive dans le village, obligeant les indigènes à fuir. Il s'agissait de Donald, caché derrière des algues, venu délivrer ses camarades.

Donald se rend alors au dépôt de Balthazar Picsou avec sa coiffe d'étudiant, son diplôme et son statut de premier de la classe. Malheureusement, Picsou refuse de considérer cela comme une preuve, partant du principe qu'en son temps il vivait de vraies aventures et avait des trophées comme preuves. Plus tard, Picsou finit hospitalisé après avoir avalé un chapeau d'étudiant mais va mieux. Donald prend de ses nouvelles en téléphonant à l'infirmière depuis la Mongolie extérieure.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Ce récit connut deux publications en France : dans Super Picsou Géant n°116 de juillet 2003 et dans Le Journal de Mickey n°3297/3298 du 26 août  2015.

Galerie d'imagesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .