FANDOM


À mon commandement : Garde... à sou  ! est une histoire en bande dessinée de huit planches, dessinée par Antoni Gil-Bao. Elle a été publiée pour la première fois le 26 juillet 1973, en Suède. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et les frères Rapetou. L'action se passe à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Dans le cadre d'une exposition, Balthazar Picsou accepte de prêter son sou fétiche à condition qu'il soit sous une cloche à l'épreuve des balles et surveillé par Donald Duck. Les Rapetou arrivent à le subtiliser des yeux du canard en se faisant passer pour des nettoyeurs et cela provoque évidemment le chagrin du milliardaire.

Riri, Fifi et Loulou partent donc enquêter chez les Rapetou mais Donald fait un raffut et tous quatre deviennent alors les prisonniers des bandits qui exigent la plus grosse pépite de Picsou en guise de rançon contre les neveux et le sou fétiche. Le milliardaire décide alors de placer un mini-radio-émetteur dans la pépite avant de la donner aux Rapetou pour permettre à la police de localiser leur planque. Mais une fois chez eux, les Rapetou entendent le cliquetis de la mini-radio et croient alors que c'est une bombe, ce qui les incite à libérer les neveux sous l'effet de la panique.

En sortant, Riri, Fifi et Loulou récupèrent la pépite et Donald le sou fétiche mais une fois que le quatuor retrouve Picsou, Donald a perdu le sou fétiche, étant donné qu'il l'avait mise dans une poche trouée de sa vareuse.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit n'a connu qu'une seule publication, dans Picsou Magazine n°53, publié en juillet 1976. Une publication particulière car, étant donné qu'à cette époque Picsou Magazine reprenait des récits publiés dans Almanacco Topolino, il s'agit d'une adaptation en format trois bandes par page, qui s'étend alors sur onze pages.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .