FANDOM


Ça roule pour Donald est une histoire en bandes dessinées de trente-six pages scénarisée par Gian Giacomo Dalmasso et dessinée par Giorgio Cavazzano. Elle fut publiée pour la première fois le 5 novembre 1978 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, John Flairsou, Lusky, Daisy Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Gontran Bonheur et Donald Dingue. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Balthazar Picsou inscrit son neveu Donald au Grand Prix de Formule 1 de Donaldville qui aura lieu dans trois semaines au volant de sa Turbo-Pic avec une mission : franchir l'arrivée devant tout le monde, permettant au milliardaire d'empocher la prime d'un million de dollars promise au vainqueur. Toutefois Donald réussit à obtenir une récompense dite en proportion, le canard s'engage alors à partir à Honolulu avec Daisy en cas de victoire. De son côté, Flairsou a un problème : son pilote Alain Ghost s'est écrasé comme un lampadaire et a donc dû déclarer forfait pour la course. Lusky suggère alors à son patron de faire appel à un pilote chanceux, à savoir Gontran Bonheur, ce que Flairsou accepte.

Au club des pilotes, Donald et Daisy vivent un slow romantique avant de tomber sur Gontran annonçant que lui aussi pilotera au Grand Prix et obtient ainsi le coeur de Daisy. Donald cherche alors à se venger en glisasant une glace dans le cou de Gontran mais cela déclenche grâce à sa chance un don pour la danse, épatant ainsi la foule présente et offrant à lui et à Daisy le trophée du meilleur. Toutefois, le chanceux quitte immédiatement le club après avoir donné la coupe à Daisy qui s'avère être furieuse contre son fiancé.

C'est le jour du Grand Prix, la famille Duck est à la tribune d'honneur, Daisy parie sur Donald tandis que Picsou et Flairsou se battent sur leurs pilotes respectifs. Le départ est donné et Gontran prend très vite la tête mais Donald ne se laisse pas abattre et remonte jusqu'à son cousin mais ce dernier fait exprès de provoquer des sorties de route que Donald évite grâce aux freins de la Turbo-Pic. Et après une lutte acharnée, Donald et Gontran font l'exploit d'arriver ex-aequo, impossibles à départager, provoquant une bagarre entre les deux cousins. Sur le podium, il n'y aura qu'une couronne pour les deux pilotes et la prime sera partagée équitablement entre les deux milliardaires : cinq cent mille dollars chacun.

Le lendemain, Donald veut sa récompense mais Picsou refuse de lui donner puisque pour lui, Donald n'a pas franchi l'arrivée devant tout le temps vu qu'il a fini à égalité avec son cousin, le milliardaire voulant même lui faire payer la moitié de la prime manquante mais il préfère expédier son neveu par voie violente. Donald atterrit alors face à Daisy qui se faisait une joie de partir à Honolulu. Toutefois, Daisy ne comprend pas l'explication de Picsou et les deux tourtereaux se rendent chez Donald Dingue qui soutient Daisy. Donald attaque alors son oncle milliardaire en justice et engage le savant comme avocat, sa grande éloquence permettant de valider la thèse, contre la moitié du gain durant le procès.

Le lendemain, le procès est en place avec pour spectateurs Daisy, Gontran, Flairsou et les neveux de Donald. PIcsou reconnaît effectivement ne pas avoir tenu sa promesse pour la raison suscitée. À cela, Donald Dingue réplique en sortant que l'expression "devant tout le monde" est floue puisqu'elle signifie autant les pilotes que les spectateurs, une thèse applaudie par Riri, Fifi et Loulou. Par conséquent, Donald a franchi l'arrivée devant tout le monde et le juge condamne Picsou à verser la récompense promise mais ce dernier justifie l'absence de nature de cette récompense, obligeant Flairsou à intervenir : étant donné qu'il a donné la moitié de ses cinq cent mille dollars à Gontran, Picsou doit donc en faire avec Donald. Le canard est donc obligé de payer son neveu deux cent cinquante mille dollars sous peine de devoir verser une amende dix fois supérieure. Picsou frappe alors Flairsou, Donald Dingue reçoit cent vingt cinq mille dollars en paiement et Donald et Daisy partent alors enfin à Honolulu après que Donald ait frappé Gontran. Les neveux se réjouissent alors d'un tel dénouement.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'a été publiée à ce jour que dans Mickey Parade n°88 du 2 avril 1987.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .