FANDOM


Ça sent le poisson ! est une bande dessinée scénarisée par Janet Gilbert et dessinée par José Ramón Bernado. Elle met en scène trois Rapetou (176-176, 176-617 et 176-716), Daisy, Picsou, Miss Frappe ainsi que de nombreux personnages secondaires non nommés (passants, poissonnier, postiers, policiers et un suspect) et Pat Hibulaire qui fait un caméo. Deux auteurs sont également mentionnés, Irène Dupolar et Yvan Terrible.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Les Rapetou et Daisy lisent, chacun de leur côté, Embrouilles chez les Nouilles, un roman policier écrit par Irène Dupolar. L'histoire n'est pas relatée mais les Rapetou prévoient de s'en servir contre Picsou: il faut récupérer du poisson avarié, lui envoyer via la poste dans une caisse étanche, et lorsqu'il l'ouvrira, l'odeur insupportable fera fuir tous les membres du coffre. Il ne restera plus qu'à entrer muni de masques à gaz pour récupérer quelques sacs d'argent.

Daisy demande au poissonnier une livre de flétan. Elle n'a pas fini sa commande lorsqu'un des trois Rapetou lui demande cent kilos de poissons avariés et invendables pour nourrir leurs chats. Daisy fait immédiatement le lien avec le polar qu'elle vient de lire et décide d'aller prévenir la police, cependant tout le monde éclate de rire dans le commissariat et l'un des policiers déclare qu'ils connaissent leur travail et qu'elle n'a pas à s'inquiéter. Daisy décide alors de mener sa propre enquête. On la voit munie de lunettes de Soleil et cachée derrière un journal face à un point presse, espionnant les Rapetou.

Le plan se déroule comme prévu: les Rapetou attendent, déjà chaussés de leurs masques à gaz, dans une camionnette estampillée Courrier Express que le postier livre au coffre la caisse de poissons. Picsou et Miss Frappe s'enfuient en toussant et en suffoquant, pendant que les Rapetou passent par le bureau de Picsou pour atteindre le réservoir et remplir quelques sacs de billets. Ils parlent déjà de faire un dépôt le lendemain à la banque de Zoieville lorsque 176-176 trébuche sur une corde tendue au pied de l'entrée du bureau de Picsou, entraînant les deux autres Rapetou dans sa chute. Daisy et Picsou n'ont alors plus qu'à appeler la police; l'agent ne croit pas Daisy mais lorsque Picsou se présente, ils décident de venir tout de suite et sont là au bout de cinq secondes. Ils n'ont plus qu'à cueillir les Rapetou et à récupérer la caisse de poissons.

En prison (à Donaldville), ils lisent Arnaque à Carnac d'Yvan Terrible dont ils jugent le plan largement mieux pensé. Malgré la pancarte « Pain sec et eau au quotidien/Pain frais et limonade le dimanche », le gardien leur apporte trois assiettes de poisson pour tout repas.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Cette histoire n'a été publiée qu'une seule fois en France, dans le Journal de Mickey n°2892 du 21 novembre 2007.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .