60 ans ensemble avec Topolino est une histoire longue de quatre-vingt-huit pages, découpée en onze parties, scénarisée par Luca Boschi et dessinée par Andrea Freccero, Fabio Celoni, Alberto Lavoradori, Claudio Panarese, Stefano Mirone, Andrea Ferraris, Paolo Mottura, Alessandro Perina, Silvio Camboni et Lucio Leoni. Elle fut publiée pour la première fois du 5 décembre 1993 au 13 février 1993 dans les éditions n°1984 à 1994 du magazine italien Topolino. Elle met en scène de nombreux personnages des univers de Donald Duck et de Mickey Mouse comme Balthazar Picsou, Donald Duck et son alter-ego Fantomiald qui fait une courte apparition dans l'histoire, Riri, Fifi et Loulou Duck, Mickey Mouse, Minnie Mouse, Pat Hibulaire, Miss Tick De Sortilège ou encore Dingo, entre autres. L'action se déroule à Rome ainsi que dans les différents souvenirs de nos protagonistes.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Pour célébrer les soixante ans du magazine italien Topolino, tous les grands personnages des histoires du magazine se réunissent à Rome pour y raconter leurs souvenirs ...

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Chapitre 1[modifier | modifier le wikicode]

Les deux avions survolant Rome.

Deux avions survolent la ville de Rome. L'un d'eux est un avion provenant de Mickeyville avec à l'intérieur de nombreux habitants de la ville comme Mickey Mouse, Pluto, Minnie Mouse ou encore Pat Hibulaire. Mickey aperçoit d'ailleurs l'autre avion et explique à ses jeunes neveux, Jojo et Michou, qu'il s'agit du jet privé de Picsou. Comme lui, tout le monde est invité à Rome pour la grande exposition Disney de l'E.U.R. (l'Exposition Universelle de Rome).

Dans son jet, Picsou est accompagné de Donald, Riri, Fifi, Loulou, Daisy et de Flagada Jones qui pilote l'avion. Picsou explique aux autres qu'ils verront, dans l'exposition, un objet très ancien marquant une étape importante de l'histoire familiale, prouvant que ses ancêtres ont toujours cultivé l'amour de l'argent.

Picsou commence à narrer l'histoire d'un de ses ancêtres de l'Antiquité Romaine, Baltus Picsounius vint à Rome durant le règne de l'empereur Dingus Augustus. Grâce à sa monnaie égyptienne, il parvient à les transformer en sesterces romains permettant de doubler sa fortune. Toutefois, l'empereur mit sous séquestre toute cette monnaie et s'en servit afin de financer ses conquêtes. Toutefois, Picsounius garda un seul sesterce qu'il avait caché. Picsou se félicite de ses ancêtres et pense déjà au lendemain, lorsqu'il sera habillé comme son ancêtre, tenant le sesterce à la main à la une de tous les journaux.

Miss Tick coute l'histoire de Picsou grâce à sa boule de cristal.

Mais, au pied du Vésuve, Miss Tick a écouté toute cette histoire grâce à sa boule de cristal. Elle décide alors de se rendre également à Rome pour voler ce fameux sesterce, à l'origine de toutes les richesses de la branche italienne de la famille. Après l'avoir fait fondre, elle pourra alors obtenir le toucher du roi Midas.

Tous nos amis sont enfin descendus de leur avion et saluent le public. Ils distribuent des autographes et serrent des mains. Toutefois, toute cette euphorie ne doit pas faire oublier Miss Tick, qui se cache pour ne pas être vue.

Les personnages Disney rencontrent leurs fans italiens.

Chapitre 2[modifier | modifier le wikicode]

Miss Tick déguisée en femme de ménage.

Miss Tick est parvenue à s'introduire dans le lieu de l'événement en se transformant en femme de ménage. Mais alors qu'elle croyait avoir été très discrète, une visiteuse l'a vu se transformer. Grâce à sa transformation, elle peut facilement entrer dans l'exposition et découvre tous les objets présentés. Elle trouve alors le sesterce et utilise ses pouvoirs magiques pour faire fondre la vitrine. Toutefois, elle a fait fondre le sesterce avec. Ayant été alertés, des agents de sécurité accourent au moment où Miss Tick retrouve sa forme initiale. La sorcière souhaite s'échapper mais son balai a été trafiqué par de jeunes enfants ayant pris des poils du balai en guise de souvenirs. En réalité, c'est la jeune fille ayant aperçu Miss Tick se transformer qui a appelé ses amis.

Le responsable de l'exposition montre à Picsou le vrai sesterce.

Un peu plus tard, après l'inauguration, Picsou et Donald viennent à la salle du sesterce, après avoir été mis au courant de ce qui s'est passé. Le milliardaire est abattu de la perte du sesterce. Heureusement, l'un des responsables de l'exposition lui explique que la pièce fondue était une réplique en plastique et montre le véritable sesterce. Picsou est maintenant soulagé et admire la pièce.

Mais tout le monde n'est pas à la fête à Rome. En effet, Miss Tick est menottée à l'un des gardiens. Elle est poursuivie par de jeunes enfants souhaitant qu'elle fasse des tours de magie, entraînant la colère de la sorcière.

Dernière case du chapitre 2 montrant Miss Tick menottée.

Chapitre 3[modifier | modifier le wikicode]

La menace de Miss Tick est maintenant écartée et Indiana Ding est venu rejoindre tous les personnages à Rome. Tous les personnages emblématiques sont assis sur une scène et font face à de nombreux admirateurs, venus les applaudir.

Les personnages découvrent l'identité du présentateur de l'émission : Jiminy Cricket.

Sur la scène figure également une énorme loupe. Donald se demande d'ailleurs à quoi elle peut servir. Tout à coup, une voix venant de nulle part s'élève. Il s'agit de Jiminy Cricket qui sera le présentateur de l'événement. Ce dernier explique qu'il présentera des films d'époque, des diapositives ou encore des photographies exceptionnels pour évoquer des souvenirs. Il souhaite alors demander à tous les personnages quelles relations ont-ils eues avec l'Italie durant toutes ces années. Picsou n'hésite pas à s'avancer pour évoquer son tout premier voyage en Italie, en 1956, dans l'histoire Paperino e la scoperta dell'Italia.

Jiminy montre des extraits de Steamboat Willie.

Mais Jiminy rappelle à l'ordre le milliardaire. Il est l'animateur de l'émission et il souhaiterait commencer par le début. Il montre alors à l'assemblée des extraits des premiers petits films de Mickey comme Steamboat Willie. Il évoque même les premières histoires de la souris à être publiées en Italie comme L'île mystérieuse, publiée à partir de 1930.

Jiminy Cricket continue à expliquer l'histoire de Mickey quand un spectateur dans le public souhaite poser une question. Il s'agit d'un jeune garçon qui demande quand est né l'hebdomadaire Topolino. Le présentateur explique alors que le premier numéro est sorti le 31 décembre 1932 et ne coûtait alors que 20 centimes. Mais il n'en parût que 738 numéros jusqu'à 1949, année où l'hebdomadaire devint un journal de poche.

Donald en colère contre la panne de la machine.

Il explique même qu'à partir de 1935, d'autres étoiles naissantes firent leur apparition en Italie. Donald se dit alors qu'il va bientôt parler de lui. Or, le présentateur évoque plutôt les Trois petits Cochons. Mais en voulant passer une autre diapositive, sa machine se détraque, entraînant alors la colère de Donald. Jiminy Cricket s'excuse auprès de l'audience et tente par tous les moyens de faire fonctionner de nouveau sa machine.

Chapitre 4[modifier | modifier le wikicode]

Jiminy Cricket est parvenu à réparer la machine.

Géo propose son aide pour réparer le système de diapositive mais Jiminy Cricket entre dans la machine. Toutefois, cela provoqua un court-circuit mais la machine refonctionne de nouveau.

Ainsi, il peut reprendre à l'année 1937 pour évoquer l'arrivée de Donald dans le magazine. Dans la première histoire de Donald publiée dans le nouveau magazine Paperone, le canard est expédié dans l'espace dans une fusée filant vers Mars, pilotée par le savant docteur Kraus qui souhaitait devenir le maître de la Terre. En s'exposant aux rayons d'énergie solaire, il voulait devenir l'homme le plus fort du monde. Mais c'est Donald qui fut touché par les rayons et il ramena le docteur sur Terre pour qu'il soit arrêté.

Donald rencontre le docteur Kraus.

Pluto aboie sur un étrange objet volant.

Mais alors que Donald salue la foule après avoir montré des extraits de cette histoire, voilà que Pluto se met à aboyer contre un petit objet tournoyant. Géo constate qu'il s'agit d'un OVNI. En réalité, il s'agit d'un vaisseau spatial contenant un personnage bien connu, le célèbre Iga Biva qui salue avec enthousiasme l'assistance.

Chapitre 5[modifier | modifier le wikicode]

Iga Biva sort de son vaisseau spatial en compagnie de son petit animal Flip. Jiminy Cricket en profite pour expliquer que la rencontre entre l'extra-terrestre et Mickey eu lieu dans le numéro 1 de Topolino, sorti en avril 1949, dans l'histoire Iga Biva, l'homme du futur. Mickey est très heureux de retrouver son ami et ces derniers se rappellent alors de cette histoire.

Mickey explique comment le vaisseau d'Iga Biva est devenu plat.

Mais Picsou interroge Iga Biva sur sa soucoupe volante. L'extra-terrestre explique qu'elle fut construite en 3007 et qu'il l'a trouvé dans sa caverne du futur, dans l'histoire Mickey dans l'astronef du microcosme. Iga Biva explique qu'il est vraiment pratique mais qu'il n'a pas toujours été aussi plat. En effet, il l'avait laissé tomber devant un rouleau compresseur.

Iga Biva ne se sent pas bien.

La technologie de ce vaisseau spatial, pouvant se minitiaturiser à volonté fait rêver Picsou qui évoque alors la possibilité de concentrer encore plus les objets auxquels il tient comme des pièces, des billets ... Mais ce discours rend Iga Biva terriblement malade car, rappelons le, il est allergique à l'argent.

Jiminy Cricket houspille les personnages, leur demandant s'il peut continuer à narrer son histoire. Il explique à l'auditoire que Mickey et Iga Biva ont vécu de nombreuses aventures autour du monde mais aussi dans l'espace pour combattre plusieurs ennemis comme le Fantôme Noir ou encore Pat Hibulaire. Mais quand il aperçoit le dernier bandit en photographie, Flip se met à aboyer. Il se souvient bien de sa rencontre avec lui lorsqu'il attrapa la pziose, une maladie pouvant affecter les mirtiloglips comme lui, obligeant les personnes proches de lui à dire la vérité.

Chapitre 6[modifier | modifier le wikicode]

Jiminy Cricket en liaison avec le commissaire Finot, à Mickeyville.

Iga Biva commence alors à narrer l'histoire L'Etrange pouvoir de Flip. Jiminy Cricket profite de cela pour expliquer aux invités qu'ils sont en liaison spéciale avec Mickeyville, où le commissaire Finot est à son bureau. Ce dernier explique alors sa première rencontre avec Mickey, alors que Mickey était venu lui apporter des bijoux qu'Iga Biva avait volé lorsqu'il était sous l'emprise de Pat Hibulaire. Mais toute cette histoire rappelle beaucoup de mauvais souvenirs à Iga Biva qui commence à devenir fou.

Dingo se rappelle de la parodie de l'Enfer de Dante.

Jiminy Cricket décide alors de changer de sujet en évoquant une histoire bien connue des lecteurs italiens, L'Inferno di Topolino, parodie de l'Enfer de Dante. Dingo se rappelle de cette histoire qu'il évoque comme la première des grandes parodies Disney à être publiée dans Topolino. Il rappelle même un souvenir où il est dessiné par Angelo Bioletto.

Jiminy poursuit en expliquant que la parodie est maintenant devenue un exercice régulier des personnages. Ils ont ainsi parodiés beaucoup de chef-d'oeuvres de la littérature, du cinéma ou encore du théâtre comme la parodie du poème Roland Furieux, Donald, paladin de Picsou VI ou alors le roman Les fiancés d'Alessandro Manzoni, Infernal Picseval.

Dernière page du chapitre 6 où Jiminy Cricket évoque quelques parodies des personnages Disney.

Chapitre 7[modifier | modifier le wikicode]

Jiminy continue son exposé en expliquant que les personnages Disney ont également interprété de nombreuses histoires en costumes écrites spécialement pour eux. Indiana Ding questionne d'ailleurs les personnages pour savoir si cela est facile de se glisser dans la peau de personnages aussi variés. Donald explique, avec une certaine nonchalance, que le succès est assuré lorsque l'on a du talent. Mais Jiminy le ramène sur terre en évoquant l'histoire Le Combat des Tigres, libre adaptation du roman d'Emilio Salgari où le canard se fait tirer au canon pour rejoindre un navire où se trouve sa bien-aimée. Toutefois, la scène provoqua beaucoup de chutes de Donald.

Dans une autre histoire, Contre le diabolique docteur Faust, Donald refusait de boire une potion préparée par Hazel, alors qu'il ne s'agissait que de sirop de framboise. Mais Dingo est d'accord avec Donald car ils pensent tous les deux que la sorcière est toquée.

Mais Jiminy continue à mettre Donald en ridicule en évoquant l'histoire Donald et les Trois Mousquetaires, Donald a eu une interprétation trop réaliste de son rôle car il a finit par avoir une énorme indigestion. Donald tente de faire bonne figure mais il se sent humilié.

Mais Picsou évoque, quant à lui, une histoire datant de 1983, où ils ont commémoré un de leurs ancêtres du quatorzième siècle : Papero de Paperi.

Chapitre 8[modifier | modifier le wikicode]

Dans l'histoire évoquée précédemment, Picsou et Donald jouent des personnages ayant vécus au quatorzième siècle. Picsou se rappelle d'ailleurs de sa toute première rencontre avec Dante Alighieri. C'est à ce moment que l'on frappe à sa porte. Il s'agit justement de Dante qui souhaite se cacher chez lui car ce dernier s'est lancé en politique. Il pense être suivi par ses adversaires. Mais Picsou continue à narrer cette histoire est parvenu à s'extirper de son mauvais pas.

Jiminy pense alors qu'il s'agit de la toute première venue de Picsou en Italie. Mais le milliardaire explique qu'il était déjà venu bien avant, en emmenant ses jeunes neveux à ses frais.

Chapitre 9[modifier | modifier le wikicode]

Picsou explique à l'auditoire qu'il est venu en Italie pour la première fois pour un voyage d'instruction pour ses jeunes neveux. Mais en souhaitant se rendre à Turin en se cachant dans le coffre d'une voiture, tout le petit groupe a été découvert et durent s'enfuir. Ils se rendirent alors notamment dans les célèbres marais de Comacchio ou ils purent goûter au délicieux panettone.

Le petit groupe arriva chez un de ses amis, un tailleur. Picsou explique qu'il lui avait cedé un appartement à titre amical mais qu'il souhaitait obtenir son loyer. Il l'avait expulsé et souhaitait obtenir de l'argent qu'il pensait caché dans un sac. En réalité, dans ce sac, il y avait de la terre de Donaldville pour rappeler à son ami tailleur son pays d'origine.

Mais Picsou était sûr qu'il ne s'agissait pas de terre ordinaire car il sentait du pétrole. Il décida alors d'acheter un terrain de la zone et d'effectuer des recherches. Un voisin vint se présenter à lui et expliqua la vérité : en réalité, il ne s'agit que d'un camion ayant fait tombé un baril de pétrole sur la terre, trempant le terrain. Picsou se rappela alors de ce souvenirs et fondit en larmes à cause de sa très grosse sincérité face à cette histoire. En réalité, c'est à cause de Flip car il a fait une rechute de pzisose. Iga Biva souhaite alors faxer son animal à son vétérinaire de confiance.

Chapitre 10[modifier | modifier le wikicode]

Après avoir faxé son animal, Iga Biva entre également dans la machine et dit au revoir à tous ses amis. C'est à ce moment que Jiminy Cricket annonce une chose importante. Il va expliquer comment il a pu avoir toutes ces images inédites. Il demande alors à l'auditoire d'accueillir deux nouveaux invités : le professeur Zapotec et le professeur Marlin.

Les deux professeurs ont apporté avec eux leur machine temporelle. En effet, Jiminy explique que les photos ont en réalité été prises dans le passé grâce à un reporter d'exception : Chirs Yéyé. Jiminy continue en évoquant tous les auteurs italiens ayant créé de nombreux amis à nos personnages comme Brigitte McBridge, Sgrizzo, Phil Ature ou encore le professeur Mirandus. On évoque également la première apparition du célèbre Fantomiald en 1969 à Donaldville ou encore la venue de Mini-Gomme en 1988. Mais Jiminy rappelle également la venue sur Terre d'une amie de Donald, Pulcinella, rappelant alors des souvenirs amoureux à Donald. Mais cela provoque aussi une énorme volonté de la revoir !

Chapitre 11[modifier | modifier le wikicode]

Jiminy Cricket explique aux invités que la soirée touche bientôt à sa fin. Il présente alors un florilège de quelques événements historiques comme l'apparition du Manuel des Castors Juniors en Italie ou encore l'apparition de Paperino Alle Olimpiadi, magazine dont le premier numéro fut sorti en 1960, année des Jeux Olympiques de Rome.

Il présente d'ailleurs des images de la Mostra de Venise où, en 1986, Picsou et Popop présente un film en compétition. Jiminy continue en expliquant que le milliardaire a organisé une grande opération à Messine en 1982 pour construire un gigantesque pont reliant la Sicile et la Calabre. Il voulait utiliser les coraux présents pour construire le pont mais Flairsou lui vola l'idée. C'était sans compter les touristes voulant ramener un morceau de corail chez eux, provoquant la chute du pont.

C'est la fin de la soirée et tous les personnages saluent les spectateurs. Ils se retrouvent tous ensuite dans un petit cocktail organisé pour l'occasion. Donald profite de la cohue pour se rendre près de la machine des professeurs Zapotec et Marlin. En effet, il pense toujours à Pulcinella et souhaite retourner à l'époque où elle fut venue sur Terre pour l'empêcher de repartir sur sa planète. En entendant la machine s'activer, les deux professeurs tentent alors de ramener Donald à leur époque. Mais il avait appuyé sur les boutons au hasard et fut amené au temps du Jurassique ! Picsou demande alors s'il est possible de le ramener chez eux. Amusés, les deux professeurs expliquent qu'on peut le faire après 24 heures. En attendant, il devra réussir à dompter les dinosaures.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Publication française[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France dans Les chroniques de Fantomiald n°16 du 18 novembre 2020.

Galerie d'images[modifier | modifier le wikicode]

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.