FANDOM


65 ans de crapuleux services est une histoire en bande dessinée de trente planches scénarisée par Evert Geradts, dessinée par Carmen Pérez et encrée par le studio Comicup, publiée pour la première fois le 31 mars 2016 aux Pays-Bas. Elle met en scène Les Rapetou, Balthazar Picsou, Donald Duck, Daisy Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Gontran Bonheur, Géo Trouvetou, Filament, les Trois Petits Cochons, Grand Loup, P'tit Loup, Pinocchio, Gepetto, Grand Coquin, Gédéon, Horace Horsecollar, Grand-mère Donald, Gus Glouton, Miss Tick et le maire de Donaldville. Apparaissent également à la dernière vignette Algorab, Clarabelle Cow, Mickey Mouse, Grincheux, Pumbaa, Lili, Lulu et Zizi Duck, le génie, Ariel, Bolivar, Jasmine, Dingo, le prince Jean, Minnie Mouse, Pluto, Peter Pan, le capitaine Crochet, madame Mim, le Grand Mogol, José Carioca, Panchito Pistoles, Lagrogne, Archibald Gripsou, Boniface, Dumbo, Timothée, Basile et la fée Clochette.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

La rédaction de Picsou Magazine est en pleine effervescence : Donald, Daisy, Picsou et les enfants se disputent, convaincus d'être le personnage le plus populaire du magazine. Pour mettre tout le monde d'accord, les enfants organisent un référendum pour que les lecteurs désignent le personnage le plus populaire avec un prix de cent dollars puisque Picsou est convaincu de l'emporter. Mais la dispute reprend lorsque les enfants veulent mettre le nom des Rapetou et que Picsou s'y oppose. Au loin, les Rapetou entendent la disputent depuis le dépôt de Balthazar Picsou et constatent que personne ne les aime. Dans la maison de Dick, le commissaire de police, ses fils veulent voter pour les Rapetou alors qu'ils ne sont pas dans la liste des personnages et comptent alors faire en sorte qu'ils y soient pour faire enrager leur père. En voyant les gains du bingo pour le refuge pour animaux déposés par leur mère, les enfants ont une idée et coupent un chiffon.

Le lendemain, les Rapetou lisent Picsou Magazine et trouvent anormal de ne pas être dans la liste des personnages pour qui voter, estimant que leur existence est niée et 176-716 déchire le magazine. Ils reçoivent alors la visite d'employés municipaux : maintenant qu'ils ont 65 ans, ils ont droit à une retraite de base. Mais une fois que les fonctionnaires municipaux sont partis, la police vient les arrêter pour le vol de l'argent du refuge aux animaux chez le commissaire principal, avec un masque perdu comme preuve. Ils sont donc renvoyés dans la prison de Sing Song.

Plus tard, les Rapetou reçoivent la visite des enfants de Dick pour exprimer leur admiration pour leurs bandits et ils les font sortir de prison en échange de cours de bandits. Les Rapetou acceptent mais sèment les enfants une fois libérés. Mais en arrivant chez eux, ils constatent que leur cabane est surveillée par la police et ne savent pas où aller puisque Grand-mère est en maison de retraite, leur sœur vit cachée et ils n'ont jamais connu leur nièce. Les enfants arrivent alors et font partir les policiers, leur permettant de récupérer leur cabane. Ils peuvent alors organiser la vengeance des Rapetou tandis que chez Dick, leur mère ne se doute pas que les enfants ont mis des citrouilles pour faire croire qu'ils dorment.

Les Rapetou commencent leur vengeance chez Donald afin de lui voler son seul bien précieux : sa collection de timbres. Ils commencent par crever un pneu de sa voiture 313, obligeant le canard à changer la roue. Ils profitent de cette occasion pour rentrer chez lui et voler l'album. Mais un des enfants ouvre l'album, faisant voler les timbres, ce qui amène à Donald une piste jusqu'au van des Rapetou. En voulant les pourchasser, Donald oublie qu'il n'a pas encore changé son pneu, mettant fin à la poursuite.

Le lednemain, Gontran fait face à un vendeur de trèfles à quatre feuilles pour cinquante dollars mais il refuse. Le vendeur, furieux, s'en va en jetant les trèfles mais l'agent du parc croit que c'est Gontran qui les a jetés et oblige le chanceux à tous les ramasser. Gontran croise alors 176-716 qui veut une veste chaude pour mille dollars, ce qui tombe bien vu qu'il voulait déposer des vieux vêtements au recyclage. Mais les bandits volent sa veste avec tous les trèfles à quatre feuilles en plastique, ignorant que le vrai trèfle de Gontran est dans la doublure de son chapeau. Les bandits et les enfants ne savent pas que quelqu'un les suit.

Les Rapetou et les enfants se rendent ensuite dans le laboratoire de Géo Trouvetou en se faisant passer pour des journalistes intéressés par sa nouvelle invention : la télévision olfactive. Mais ils en profitent pour voler Filament et le remplacer par un faux. Mais l'inventeur utilise alors un coup de décharge électrique, électrocutant les bandits sous l’œil amusé de la personne qui les espionne.

Une fois le butin mis en sécurité, les Rapetou et les enfants partent chez les trois petits cochons. Les bandits pensent les attaquer en douce mais leur plan se retourne contre eux lorsque les trois petits cochons les assomment avec leurs binettes sans le vouloir. Les enfants estiment qu'ils ne faut pas sous-estimer leurs adversaires et réussissent à voler leur flûte et leur violon en les flattant. La personne qui les espionne trouve que les enfants apprennent vite comme elle le craignait.

En se rendant chez Pinocchio, les Rapetou tombent dans un trou dans la route. Grand Loup, qui est celui qui a creusé le trou, vient les voir et les Rapetou exposent leur projet. Grand Loup les invite chez lui afin qu'ils lui prennent quelque chose puisqu'il est super populaire, il propose alors les livres de classe de P'tit Loup mais les enfants refusent. Grand Loup propose alors ses déguisements pour attraper les enfants mais les Rapetou renoncent. P'tit Loup décide d'intervenir et leur offre le livre de cuisine 100 recettes de porc délicieuses.

Les Rapetou décident alors de vouloir prendre une horloge de Gepetto. Voyant que les Rapetou s'y intéresse, Grand Coquin met en place un plan : il envoie Gédéon distraire les Rapetou en leur parlant de l'île des plaisirs tandis qu'il va chez Gepetto avec un chapeau en feu, récupérant ainsi une horloge pour éviter de mettre le feu à la boutique de l'artisan. Grand Coquin la cède alors au Rapetou en espérant avoir de l'argent mais lui et Gédéon s'enfuit en voyant que les Donaldvillois comptent leur mettre une raclée.

La camionnette des Rapetou a des problèmes et ils sont obligés de faire appel à Horace pour les dépanner. L'ayant reconnu, les bandits décident de voler sa dépanneuse, toujours sous les yeux de la personne qui les surveille. Ils passent ensuite par Quacktown afin de voler à Grand-mère Donald le gâteau destiné à Gus en se faisant passer pour des représentants de l'inspection sanitaire. Mais tous les six tombent malades en le mangeant. Et pour cause : Grand-mère Donald a fait exprès de faire un mauvais gâteau pour inciter Gus à faire un régime.

Les Rapetou arrivent devant leur garage mais la police vient les arrêter. Seulement, le garage est vide, les bandits ont été cambriolés. Les Rapetou offrent aux policiers le gâteau volé en faisant croire qu'il a été fait par eux. Ils décident alors de faire la mission la plus difficile : voler le dépôt de Balthazar Picsou. Mais sur place, la personne qui les surveille leur fait face et avoue que c'est elle qui a vidé le garage. Cette personne est tout simplement la femme du commissaire principal qui, en plus d'être la mère des enfants, est aussi la nièce des Rapetou. Mais pendant qu'ils fêtent leurs retrouvailles, Miss Tick fait son apparition.

La sorcière se vante d'avoir volé le sou fétiche de Balthazar Picsou mais la femme du commissaire affirme que Miss Tick a une pièce ordinaire comme la sienne. Elle la fait alors nettoyer mais constate qu'il s'agit du vrai sou fétiche, laissant ainsi la sorcière retourner sur le mont Vésuve. Picsou, désespéré, annonce donner n'importe quoi pour récupérer son sou fétiche et la femme du commissaire propose alors à Picsou d'organiser une grande fête, à savoir celle du personnage le plus populaire de Picsou Magazine avec un changement. Picsou accepte et la femme du commissaire le restitue, ses habiletés de pickpocket a permis un échange de pièces, ce qui fait que Miss Tick est finalement repartie avec une pièce banale.

Picsou n'a alors pas le choix : la grande fête où sont réunis tous les héros de Picsou Magazine est à la gloire des Rapetou. Dick, le commissaire, apprend au père de Hiawatha, P'tit Loup et Grand-mère Donald un tour de carte que lui a appris sa femme. Celle-ci fait justement promettre à ses enfants de cacher son passé de voleuse et son lien de parenté aux Rapetou à ses enfants. Les objets volés sont restitués à leurs propriétaires : Géo retrouve Filament, Horace sa dépanneuse mais Gontran n'a pas besoin de récupérer sa veste puisqu'il en a gagné six autres mais ce sont les trois petits cochons qui récupèrent le livre de recettes de Grand Loup. Le maire de Donaldville est alors obligé de faire un discours à la gloire des Rapetou en espérant qu'après cette fête toute la ville pourra dormir sur ses deux oreilles. Picsou est alors furieux au point de ne pas donner le vrai nom du vainqueur de popularité, Riri, Fifi et Loulou comprennent alors très vite que la colère de Picsou signifie qu'il n'est pas le premier.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans Les trésors des Rapetou n°2 du 27 octobre 2016.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .