FANDOM


All you need is love... and cash ! est une histoire en bande dessinée de treize pages scénarisée par Terry LaBan, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Lucio Michieli. Elle a été publiée pour la première fois en mars 2003 en République tchèque. Elle met en scène Balthazar Picsou, Brigitte McBridge, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Larry Doudini. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Dans un kiosque à journaux, Picsou lit qu'une riche héritière vient à Donaldville. Il refusera évidemment d'acheter le journal qui en parle et pensait passer une bonne journée jusqu'à l'arrivée de Brigitte. Celle-ci a entendu parler de Larry Doudini et part du principe qu'il faut quelqu'un qui veille sur son Picsounet, comme elle. C'est à ce moment là que Picsou lui explique que Deloris Kole, l'unique héritière de la mine de diamants Kole, la mine la plus riche du monde, arrive à Donaldville et compte enfin pouvoir la contacter.

À la prison de Donaldville, Larry Doudini, qui a eu une aile de la prison rien que pour lui, doit être emmené à l'infirmerie selon le directeur. Mais une fois arrivé à sa cellule, les gardiens trouvent le directeur ligoté et ce dernier explique que le bandit s'est enfui. Mais dans la cour, les gardiens voient le directeur qui dit ne pas avoir quitté son bureau de la matinée et les deux gardiens comprennent alors qu'ils ont été abusés par Larry Doudini qui a pu s'évader sans être inquiété.

Une semaine plus tard, Picsou organise un événement dans le restaurant le plus chic de Donaldville avec Donald et ses neveux en guise de serveurs. Deloris Kole vient alors à cet événement et déplore le fait que Picsou soit un dépensier à qui il est hors de question de vendre sa mine de diamants. Le lendemain, Donald recommande à son oncle d'inviter Deloris Kole au fast-food "Au roi de la frite" d'autant que tous deux semblent avoir beaucoup de choses en commun. Tous deux négocieront en effet le partage des menus et Deloris propose à Picsou d'aller à l'opéra avec elle, chacun payant sa part.

Sur place, Picsou montre qu'il amène toujours de la limonade avec lui et Deloris montre qu'elle emmène du pop-corn en raison des prix pratiqués au bar du théâtre. Picsou avouera alors avoir passé une excellente et qu'il n'a jamais rencontré quelqu'un comme elle, l'héritière embrassera alors le milliardaire. Le lendemain, Picsou prendra la décision d'épouser Deloris Kole et celle-ci accepte à condition de pouvoir signer un contrat indiquant que chacun ne peut entrer en possession de la fortune de l'autre au cabinet Lacord & Daucout. Tous deux annonceront alors la nouvelle dans les médias.

En apprenant cela à la télévision, Brigitte est sous le choc et cherche du réconfort auprès de Donald. Quand celui-ci lui explique qu'ils semblent faits l'un pour l'autre, la cane a décidé de devenir amie avec Deloris Kole. Et elle n'hésitera pas à traquer l'héritière pendant une course-poursuite, de sa chambre à l'hôtel Fritz en passant par le coiffeur Pierre-Yves, qui prendra fin à cause d'un embouteillage. Brigitte devra alors chercher la robe de mariée de Deloris le matin du mariage.

Dans un quartier malfamé, Brigitte est enlevée par deux malfrats qui veulent leur part du magot de Picsou. Mais grâce à ses leçons de karaté, elle neutralise les bandits et compte prévenir Deloris Kole à l'hôtel Fritz. Mais vu qu'elle ne répond pas, Brigitte trouve sa chambre et trouve des vêtements d'homme et la vraie Deloris Kole, ligotée par un affreux petit bonhomme et enfermée dans son armoire.

Alors que le maire allait prononcer le mariage, Brigitte y met fin avec la vraie Deloris Kole et la police, démasquant ainsi Larry Doudini. Picsou ne comprenait pas vraiment ses plans mai Brigitte lui dit de revérifier son contrat. Et pour cause : celui-ci est réduit en poussière, il s'agit d'un papier spécial qui se désagrège. Larry Doudini pensait que Picsou n'aurait pas contrôlé ça avant sa demande de divorce et en aurait nié l'existence, ce qui lui aurait permis d'obtenir la moitié de la fortune de Picsou. Ce dernier se met alors à pleurer.

Quelque temps plus tard, Picsou reprend du poil de la bête et comprend qu'une femme parfaite ne peut être que grâce à l'imagination d'un escroc et qu'il vaut surveiller sa fortune en oubliant les femmes, une version contredite par Donald vu que c'est une femme qui a sauvé la fortune de son oncle. Il suggère alors de laisser Brigitte veiller sur Picsou, ce qui incite le milliardaire à l'embauccher comme gardienne de son dépôt.

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Cette aventure n'a été publiée France à deux reprises : dans le Picsou Magazine n°410 de mars 2006 puis dans le Picsou Magazine n°518 du 27 janvier 2016.

Titre musicalModifier

Le titre de ce récit fait clairement référence à la chanson All You Need Is Love, interprétée par le groupe britannique The Beatles.

Précédée par All you need is love... and cash ! Suivie par
Tolérance zéro
Tolérance zéro
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : Mars 2003
Le gardien des jardins de Babylone
Le gardien des jardins de Babylone
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .