FANDOM


Armaguenon est une histoire en bande dessinée en douze planches, scénarisée par Peter Daibenzeiher pour le synopsis, Carol et Pat McGreal pour le script et dessinée par Vicar, publiée pour la première fois le 20 décembre 2001 en Allemagne. Elle met en scène Picsou, Donald, ses neveux, les Rapetou et un grand nombre de personnages secondaires non nommés.

SynopsisModifier

Dépôt du Zasterstein

Dépôt de balthazar Picsou au Zasterstein

Picsou amène les neveux au Zasterstein, où a lieu le jamboree des Castors Juniors et où il devait de toute façon se rendre pour convertir des devises de l'Union Européenne en euros. Les choses se corsent quand les Rapetou s'en chargent, les devises étant sous le contrôle de Donald...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


«  Le progrès entraîne le changement. Balthazar Picsou se trouve dans l'obligation de convertir certaines de ses devises en euros.  »

— Premiers mots de l'histoire, dans un cartouche en haut de la case.

Picsou se rend donc au Zasterstein, accompagnant par la même occasion les neveux de Donald à leur jamboree. Il voyage plus que d'habitude à cause du passage à l'euro, pour lequel il a personnellement veillé à la conversion de son argent dans tous les pays d'Europe. Même à Donaldville, il sera possible d'échanger des dollars contre des euros! Tous, sauf le Zasterstein. C'est Donald qui s'en est chargé.

Flash-back donc sur son enthousiasme à l'écoute de la nouvelle: son existence semblait avoir changé du tout au tout à la façon dont il l'a annoncé aux neveux. Il a alors couru chez le tailleur le plus cher, afin de commander le costume le plus chic du magasin. Le revoici donc avec un nœud papillon violet, un costume trois pièces et un haut-de-forme (il a tout de même préféré se passer de pantalons et de chaussures). Puis il s'est rendu directement au Zasterstein.

Picsou dépose donc les Castors à leur jamboree et va déjeuner au Chalet Alpin où Donald doit l'y attendre. Ce dernier est légèrement en retard, et surprend son oncle en précisant que le retard est voulu: il a voulu faire travailler son imagination et lui demande immédiatement un avis sur sa nouvelle tenue. Picsou admet qu'elle n'est pas mal et en vient au faits: la conversion de ses devises. Donald explique donc en détails l'arrivée des collecteurs, le transvasement du dépôt au camion et vice-versa, et leur départ avec reçu.

Reçu qu'il remet d'ailleurs à son oncle en se rappelant qu'ils n'avaient que des euros portugais - mais de toute façon tous les euros ont la même valeur. Picsou à un mauvais pressentiment... Il est bien écrit PTE[1] mais Picsou préfère se rendre immédiatement dans son dépôt pour plus de sûreté. Il conduit comme un fou alors que son instinct lui dicte une arnaque.

Effectivement, Donald a laissé les collecteurs échanger un dollar contre un escudo, alors qu'un dollar vaut de 209 escudos... sinon plus! Donald implore son oncle de le punir, mais ce dernier n'estime pas en avoir le temps et demande à Donald s'il n'y avait pas quelque chose d'anormal chez les collecteurs. Celui-ci se souvient en détails de leurs costumes, leurs barbes et moustaches très distingués et... leurs masques! Les Rapetou l'ont tellement impressionné qu'il ne s'est as rendu compte de leur vraie nature.

Il implore de nouveau son oncle, lui exhortant cette fois de lui retirer son costume. Mais Picsou lui demande simplement le silence: sa réflexion le conduit à penser qu'ils ont dû se rendre immédiatement à Donaldville. Or beaucoup de routes y mènent... ils auront besoin de l'aide des Castors Juniors.

Retour au jamboree, où après avoir traité Donald de tête de linotte (ce qu'il, en contradiction avec ses dernières répliquent, fait savoir qu'il n'apprécie pas), il leur explique la situation. Les Castors sont « pleins de ressources et toujours prêts », ils forment trois équipes avec à la tête de chacune, un des neveux de Donald. Ils surveilleront chacune un col, le dernier sera à la charge de Donald et son oncle, là où les Rapetou passeront forcément.

La première équipe[2] déclenche une avalanche en faisant levier sur un énorme rocher sphérique à l'aide d'un tronc d'arbre. Celui-ci entraîne d'autres pierres sur sa route et la route est purement et simplement barrée. La seconde équipe utilise simplement des cordes afin de couper un arbre mort, qui craque comme une brindille. Les cordes sont ensuite disposées de façon à diriger le tronc qui glisse comme une luge jusqu'au col. Les Castors, assis dessus, sautent au dernier moment et l'arbre barre la route. La troisième équipe, à grand renfort de pelles et de rochers, détournent tout simplement le lit d'une rivière sur la route.

Les Rapetou ont essayé les trois passages dans cet ordre; Picsou et Donald les voient désormais arriver au niveau du dernier col. Picsou cherche une solution, mais la queue-de-pie de Donald s'est accrochée à un buisson, et alors qu'il force pour s'en dégager, le vêtement craque d'un coup et Donald dévale la pente pour arriver sur le capot du camion. Il glisse immédiatement et s'accroche à la jante de la roue arrière droite. Les Rapetou font alors des zigzags afin de le faire tomber, et considèrent qu'ils ont réussi alors qu'ils ne le voient plus dans les rétroviseurs. Mais Donald s'est accroché à la remorque et escalade jusqu'au toit de leur cabine afin de disposer sa queue-de-pie sur le pare-brise. Fenêtres ouvertes, il les entend qui voient la route en se penchant. Donald se déshabille alors complètement, ne gardant que son cylindre, afin de leur imposer une visibilité zéro[3]. Alors qu'un des passagers veut freiner pour s'en sortir, le second lui demande de foncer pour passer rapidement la frontière. Donald est effrayé par le niveau extrêmement réduit de sa dignité... Il récupère ses vêtements au moment où le camion s'écrase contre un arbre. Il n'a cependant pas eu le temps de se rhabiller et Picsou le lui fait remarquer.

Dans un autre camion, Donald conduit Picsou et les castors (ses neveux à l'avant, les autres assis sur les pièces en rang serré) jusqu'au dépôt du Zasterstein[4] pour y remettre une médaille en or massif à chaque Castor... Donald aura la sienne quand il aura fini de déposer l'argent dans le dépôt. Celui-ci, cependant, sait qu'il faudra la mettre au clou pour payer son costume - lequel est désormais en piteux état!

En coulissesModifier

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée deux fois en France, dans les journaux de Mickey nos2584-85 et 2994.

Plusieurs éléments de l'histoire (très court voyage entre le Zasterstein et Donaldville, à l'aller comme pour les Rapetou) laissent penser que Donaldville et le Zasterstein ne se situent qu'à quelques kilomètres l'une de l'autre. Étant donné qu'il est précisé que le Zasterstein est en Europe, cela impliquerait qu Donaldville le soit également.

Notes et référencesModifier

  1. Symbole de la monnaie portugaise. Les 2 premières lettres pour le pays. La 3° pour la devise (escudo).(N de l'A)
  2. On apprend qu'un des membres se nomme Wilbur
  3. Petite incohérence de scénario, ils ne pensent pas à passer la tête par les fenêtres
  4. Ils conduisent vers des maisons de style chalets.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .