FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Arthur (homonymie).

Arthur Harold Babitsky, plus connu sous le nom Art Babbitt (né le 8 octobre 1907 – mort le 4 mars 1992), était un animateur américain de dessins animés.

BiographieModifier

Art Babbitt est né le 8 octobre 1907 dans une famille juive, à Omaha, dans le Nebraska, aux États-Unis. Après l’accident de travail subi par son père qui le paralysa, Art décidé de déménager à New York pour assumer le rôle de soutien de famille. Ce serait, après avoir vu le court métrage La Danse macabre en 1929, qu'il stoppe ses études de psychiatrie et entame une carrière dans l'animation, où il travaille pour les studios Terrytoons, créés par Paul Terry. Il y rencontre Bill Tytla, qui devient son camarade de chambre, et une grande amitié naît entre les deux hommes.

En 1931, Babbitt quitte Paul Terry et déménage à Los Angeles pour travailler avec Walt Disney. Il lui propose alors de travailler trois mois gratuitement et, soit de le licencier, soit de le payer ce qu'il mérite. Art débute en tant qu'assistant animateur mais son talent est vite repéré, et sera alors promu animateur. Son premier travail important était une souris ivre dans le court métrage The Country Cousin, de 1936, qui a remporté un Academy Award pour le studio. Babbitt a également été chargé d'animer la méchante reine dans Blanche-Neige et les Sept Nains, un travail décrit par l'animateur Andreas Deja comme « l'une des missions les plus difficiles » sur le film. C'est alors qu'il rencontre sa première épouse, Marge Champion, une jeune danseuse engagée comme modèle pour le personnage de Blanche Neige.

Sur le film Pinocchio, Babbitt anime le personnage de Gepetto, et devient directeur d'animation. De tous les films Disney, Pinocchio est la réalisation que Babbitt à le plus admirée, et qu'il considère comme la plus belle réalisation du studio au cours de l'âge d'or de l'animation. Babbitt a également animé les personnages de Zeus, Vulcain, et les champignons dansants de Fantasia. Sur le long métrage Dumbo, Babbitt est de nouveau assigné comme directeur d'animation et est chargé d'animer le personnage de la cigogne. Babbitt est également crédité du développement du personnage de Dingo, qu'il décrira plus tard dans le film documentaire Animating Art :

« C'était quelqu'un qui n'a jamais vraiment su qu'il était stupide. Il réfléchit longuement et soigneusement avant de faire quoi que ce soit, puis il le fait mal. »

Pendant les années trente Babbitt est augmenté pour devenir l'un des artiste les mieux payés chez Disney, et jouissait d'un style de vie somptueux malgré l'austérité de la Grande Dépression :

« Je vivais la vie de Riley. Je ne savais pas la chance que j'avais. Je gagnais un très bon salaire. J'ai eu deux domestiques, une grande maison, et trois voitures. Qu'allai-je faire avec trois voitures ? »

Cependant, les choses commencèrent à perdre un peu de leur superbe : en 1940, Art et sa femme Marjorie divorcent. En outre, alors que Blanche-Neige avait généré de gros bénéfices, les films de Walt Disney suivants n'arrivaient pas à gagner assez d'argent, principalement à cause de la Seconde Guerre mondiale qui faisait rage en Europe et annulait près de 50% des revenus de la société. Ces pertes forcèrent Disney à réduire ses effectifs mais aussi à revoir à la baisse les augmentations de salaire et les primes, et elles brisèrent l'impression de sécurité d'embauche. Babbitt s'était donné pour tâche de payer son assistant de sa propre poche.

Babbitt est licencié des studios Disney le 26 mai 1941 pour ses activités syndicales, trois jours avant la grève des studios Disney qui n'avaient alors aucun syndicat. Eddie Bowers indique que la grève de près de trois cents animateurs est en partie la conséquence de ce licenciement. Après avoir servi dans les Marines dans le Pacifique pendant la Seconde Guerre mondiale, Babbitt retourne à Disney pour un temps, à la suite d'un procès « des pratiques déloyales de travail » introduit par Babbitt contre Disney. Disney a été contraint de le réembaucher après la guerre, mais Babbitt ne reste pas longtemps.

Carrière après DisneyModifier

En 1949, il est approché par ses anciens collègues, licenciés après la grève et qui ont fondé le studio United Productions of America (UPA). Il a travaillé sur plusieurs de leurs courts métrages primés, y compris le personnage de Frankie héros de Rooty Toot-Toot (1951), et a remporté de nombreux prix. Cette même année, le 27 avril, il se marie à Annemarie Dinah Gottlieb (appelée par la suite Dina Babbitt), une survivante de la Shoah avec qui il a deux enfants.

À partir de 1952, comme son ami Bill Tytla au sein du studio Tempo Productions, il est mis à l'écart en raison de ses engagements syndicaux et politiques dans cette période soumise au Maccarthisme de même que le studio UPA. En 1958, il participe à un film de John Hubley, ancien de UPA et reprend une activité occasionnelle dans l'animation mais assez disparate. Ainsi il participe à l'animation du long métrage de Warner Bros The Incredible Mr. Limpet (1964) au côté de son ami Bill Tytla et de Gerry Chiniquy. Il divorce en 1963 de Dina, et se marie en 1967 à l'actrice Barbara Perry.

À la fin de sa vie il participe à nouveau à un long métrage, Le Voleur et le Cordonnier. En 1973 l'animateur Richard Williams introduit Art Babbitt à son studio de London pour donner une série de conférences sur sa technique d'animation, devenue très populaire parmi ses collègues. Art Babbitt est reconnu comme l'un des maîtres du monde de l'animation et a reçu plus de 80 récompenses en tant que réalisateur ou animateur dont la plus importante est celle pour la création de Dingo. En 2007, il est nommé Disney Legend.

En 1991 Roy E. Disney, neveu de Walt, contacte Art Babbitt et met fin à une longue querelle. Art meurt par la suite le 4 mars 1992 à Los Angeles, Californie d'une insuffisance rénale.

En coulissesModifier

Lien externeModifier

  • Le documentaire Animating Art sur Youtube.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .