FANDOM


Attaque frontale est une histoire en bande dessinée de quarante-huit planches scénarisée par Riccardo Secchi et dessinée par Alessandro Pastrovicchio, publiée pour la première fois le 1er août 2004 en Italie. Elle met en scène Donald Duck sous son identité secrète de PowerDuck, Uno, Volkin, Roknar, Zoster, Gorthan, Azinuth, des gardiens de la galaxie et des soldats Évroniens. L'action se passe à Duckburg, sur le croiseur Kreegan, en Chine, au Brésil et dans le Pacifique.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Sur la planète Luthi 21, les Évroniens viennent de poser des antennes partout sur la planète et ont également neutralisé le gardien local. Les Évroniens vont y expérimenter leur nouvelle arme, le cooflamisateur planétaire, qui peut détruire entièrement une planète en absorbant d'un coup toute son énergie. Le conseiller Gorthan ordonne la destruction de Luthi 21.

Sur Terre, Donald se plaint de son salaire de gardien qui ne lui permet pas de s'acheter un billet pour le match d'ouverture du Superbowl. Uno lui trouve donc un travail au sein du stade, ce qui lui permettra d'assister au match et de gagner de l'argent.

Sur le croiseur Kreegan, Gorthan convoque les généraux Évroniens pour leur parler du cooflamisateur planétaire. Il leur fait aussi part de leur prochain objectif : la Terre. Le problème de PowerDuck est déjà résolu : des amplificateurs invisibles pour les terriens seront posés à six endroits de la Terre, et comme personne ne peut les détecter, PowerDuck n'aura donc pas le temps d'intervenir pour empêcher la destruction de la Terre...

Au stade de Duckburg, Donald passe les simulations pour devenir vendeur pendant les matches. Il n'est pas le mieux placé pour ce poste, puisqu'il commet des erreurs graves. Le lendemain, il aura un test déterminant sur le prix des marchandises. Pendant ce temps, Gorthan ordonne au premier commando Évronien d'aller sur Terre pour poser le premier amplificateur.

Le lendemain, alors que Donald se rend compte qu'il a oublié d'apprendre le prix des marchandises, Uno lui demande d'intervenir à Oducka pour arrêter les Évroniens. Donald est télétransporté en Chine et tente d'arrêter les Évroniens. Mais un Évronien se détache du commando, et PowerDuck a beau le poursuivre, il est trop rapide. Cet Évronien pose l'amplificateur et ordonne la retraite. PowerDuck et Uno ne comprennent pas cette attaque...

Alors que Donald se rendait au stade, un autre commando attaque Rio de Donaldo, au Brésil. PowerDuck est de nouveau télétransporté et tente à nouveau d'arrêter ce commando. Par erreur, le bracelet qui contenait l'amplificateur a été détruit par PowerDuck : les Évroniens se replient. À Oducka, un Évronien possédait le même bracelet : Uno tente de savoir ce que les Évroniens ont en tête. Mais PowerDuck doit absolument retourner au stade passer son épreuve. Grâce à des lunettes spéciales, Donald réussit facilement cette épreuve et est embauché.

Plus tard, les Évroniens attaquent une plateforme dans le Pacifique. PowerDuck est encore une fois télétransporté et tente cette fois d'obtenir le bracelet étrange vu à Oducka et Rio de Donaldo. PowerDuck l'obtient facilement, mais les Évroniens préfèrent le voir détruit plutôt que de voir PowerDuck s'en emparer : le bracelet est détruit et seul une micropuce est retrouvée, ce qui va rendre l'analyse plus difficile...

Sur son croiseur, Gorthan, en apprenant que PowerDuck a neutralisé deux amplificateurs, et en lisant son poète préféré, Zartas, cherche une stratégie pour anéantir tous les gardiens de la galaxie. Il se dit que le conseil gardiens enverra peut-être la totalité des gardiens sur Terre si elle est confrontée à une attaque de masse.

Pendant ce temps, le Superbowl va bientôt commencer et Donald commence son travail, qui ne le réussit pas trop. Gorthan envoie une armée sur le stade, ce qui inquiète le général Azinuth, sur Nauryn Théta : il décide d'envoyer d'autres gardiens d'autres planètes (dont Roknar et Volkin) en renfort à PowerDuck.

L'attaque a lieu, mais les Évroniens se replient rapidement, car Gorthan a vu ce qu'il voulait : le commandement de Nauryn Théta a bien envoyé d'autres gardiens au vu des attaques Évroniennes. Il déduit que si les forces Évronienes conduisent une attaque encore plus grande, le géneral Azinuth enverra tous les gardiens disponibles défendre la Terre, permettant à Gorthan de les détruire tous d'un coup avec le coolflamisateur planétaire. Les gardiens envoyés, quant à eux, restent sur Terre jusqu'à ce qu'Uno analyse la micropuce. Quant à Gorthan, il lit le dernier poème inachevé de Zartas, en se demandant pourquoi ne l'a-t-il pas terminé ?

En coulissesModifier

Parution françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France : dans le Super Picsou Géant n°137, publié en janvier 2007.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .