Au service de la justice est une histoire en bande dessinée de dix planches, scénarisée par Kari Korhonen et dessinée par Flemming Andersen. Elle a été publiée pour la première fois le 2 novembre 2016 en Finlande. Elle met en scène Super Dingo, les Rapetou et le Fantôme noir. Elle se déroule à Mickeyville.

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Super Dingo vient encore d'arrêter des bandits et il les livre à la police de Mickeyville. Les journalistes, témoins de l'événements, estiment qu'il n'y aura bientôt plus besoin de la police et écrivent un article affirmant qu'il sauvait la situation pendant que les policiers mangeaient des beignets. Vexés, les policiers qui mangent des beignets demandent à Super Dingo de vivre dans la peau d'un policier pendant une journée, ce dernier accepte, prenant cela pour un défi.

Avec un policier dans une voiture, Super Dingo apprend l'évasion de la prison de Boris Quetou. Il pensait utiliser sa super-ouïe mais l'agent de police lui rappelle qu'il n'en a pas le droit et qu'il risque d'entendre des conversations innocentes. Face aux embouteillages les empêchant de se rendre au tribunal, il espérait s'y rendre en volant mais il faut des années pour avoir une licence et voler qu'en tant que policier.

La police cherche ensuite Mini Manny Maniac de se cacher dans un immeuble. Super Dingo pensait utiliser sa super vue mais il n'en a pas le droit par crainte d'espionner des particuliers chez eux. Et pour arrêter un autre bandit, Super Dingo fait un trou dans une maison et se saisit du bandit, or cela constitue une perquisition sans mandat, une destruction de propriété et un usage disproportionné de la force. De retour au commissariat, Super Dingo pensait expédier les rapports à remplir avec ses super pouvoirs mais les policiers ne peuvent en faire que trois par jour maximum pour éviter de se couper avec le papier.

Soudain, le Fantôme noir et les Rapetou s'allient afin de dévaliser la banque centrale, le premier nommé n'hésitera pas à appeler les policiers bouffeurs de beignets. L'association de bandits s'enfuit à bord de l'aile du fantôme, un avion à haute vitesse que les hélicoptères ne peuvent rattraper. Super Dingo a alors autorisation d'utiliser ses pouvoirs et il se saisit d'un beignet enseigne pour faire voler quatre policiers avec lui. Une fois l'aile du fantôme rattrapée, les policiers arrêtent les Rapetou. Mais le Fantôme noir s'enferme dans le cockpit, qu'importe : Super Dingo se saisit du véhicule et ramène les bandits à Mickeyville.

Quelques jours plus tard, Super Dingo cueille ses super cacahuètes et les broie pour les mélanger à une pâte à beignets. Il donne donc ses super beignets aux policiers qui peuvent alors ainsi obtenir ses pouvoirs pour quelques heures, partant du principe qu'il a passé une journée dans leur peau et qu'il peut leur rendre la pareille.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Parution française[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire a été publiée pour la première fois en France dans Le Journal de Mickey n°3386 avec les honneurs de la couverture.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .