FANDOM


Aussi vite que possible ! est une histoire en bande dessinée de quatorze pages scénarisée et dessinée par Kari Korhonen. Elle fut publiée pour la première fois le 8 octobre 2010 en Finlande. Elle met en scène Balthazar Picsou, le Père Noël et Riri, Fifi et Loulou Duck avec les apparitions le temps d'une case de Grand-mère Donald et Gus Glouton. L'action se déroule à Donaldville et en Finlande.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


À l'approche de Noël, le Père Noël tient correctement son planning. De son côté, à Donaldville, Picsou se plaint de l'inactivité de son centre de livraison. Les employés justifient cela par la vétusté des camions, un argument que le milliardaire refuse d'entendre puisqu'il a engagé un mécanicien vieillard à la longue barbe blanche, de plus il constate que des ouvriers se permettent une pause café, ce qui l'incite à virer tout le monde. Il croise ensuite ses petits-neveux qui cherchent à savoir comment le Père Noël fait-il pour distribuer tous ses cadeaux à une telle vitesse pour un exposé à l'école. Picsou y voit alors son intérêt de profits vis à vis de ses livraisons et propose à ses neveux de leur faire rencontrer le Père Noël s'ils savent où le trouver, à la plus grande joie des neveux même si ceux-ci pensent que cela cache quelque chose.

Après une recherche sur Internet, Riri, Fifi et Loulou découvre que le Père Noël habite dans la montagne de Korvatunturi, au Nord de la Finlande. Les quatre canards commencent alors par se rendre à Helsinki où malheureusement ils apprenent que le Père Noël présent là-bas est joué par un acteur californien et que le Korvantunturi est un piège à touristes. Mais dans un café, ils rencontrent Nathan, responsable des Castors Juniors au village du Père Noël, et celui-ci raconte que le Père Noël a déménagé dans un endroit secret suite à l'arrivée massive de touristes au Korvatunturi. Nathan emmène donc les quatre canards et les fait engager en tant qu'employés temporaires.

Une fois arrivés sur place, les quatre canards découvrent le Père Noël partir au Japon afin de manger des sushis et de revenir instantanément. Il accepte de garder les canards et lorsque les enfants lui demandent son secret, le Père Noël le partage avec plaisir : à l'exception de Rudolph, les rennes finissent par prendre leur retraite et laisser la place à leurs enfants, les retraités étant choyés par les lutins. Quant à la vitesse, c'est parce que les rennes veulent bien faire, un argument que refuse d'entendre Picsou qui fouille alors mais il tombe sur Rudolph qui ne l'apprécie pas, contrairement aux neveux qui sont désormais chargés du soin des rennes, ce qui les rend heureux. Pour Picsou, il est l'homme à tout faire et à chaque lutin qu'il interroge sur la célérité des rennes, tous répondent l'envie de bien faire. Exaspéré, Picsou fouille alors dans le bureau du Père Noël mais il se retrouve vite repéré par Rudolph et le milliardaire doit déblayer la neige.

La veille de Noël, le Père Noël embarque Riri, Fifi et Loulou avec lui dans sa tournée quand Picsou se retrouve à trier du courrier qui arrive au dernier moment. Il trouve alors des lettres écrites par les enfants des employés qu'il a licenciés où les enfants veulent juste des cadeaux pour leurs parents vu que ce Noël est un peu triste. Voulant se racheter et vu que le Père Noël et les neveux ont embarqué le dernier chargement, Picsou décide de se charger du transport des cadeaux en voguant avec des rennes retraités mais malheureusement il ne réussit pas à les guider à Donaldville. Du coup, après s'être retrouvé à Shanghaï et à New York, les rennes retraités sont perdus sur la banquise et pleurent. Soudain, le Père Noël et les neveux arrivent vers Picsou vu que Rudolph a entendu l'appel de ses anciens collègues. Car en effet, c'est Rudolph qui navigue le traineau pendant les voyages et vu que Picsou a voulu bien faire, Rudolph finit par sympathiser avec le milliardaire.

Le Pèe Noël dépose Picsou et ses neveux chez Grand-mère Donald et comme cadeau Picsou reçoit un GPS, le Père Noël indiquant en utiliser un en plus vu que Rudolph et lui-même ne rajeunissent pas. Du coup, juste après Noël, Picsou réembauche ses employés virés et leur laissent des camions neufs avec des GPS.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure a été publiée en France dans Super Picsou Géant n°185 du 17 décembre 2014.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .