FANDOM


Bain d'or est une histoire en bande dessinée de onze planches scénarisée par Gorm Transgaard et dessinée par Arild Midthun, publiée pour la première fois le 16 septembre 2014 en Suède. Elle met en scène Balthazar Picsou, Émilie Frappe, les Rapetou et Miss Tick. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Picsou accueille dans son dépôt les participants au grand concours des inventeurs en avant-première. La première lui présente Dupif, un robot-chien capable de retrouver une trace de quelqu'un à des kilomètres et programmé comme un vrai chien, ce qui fait que le robot pousse Picsou à renverser son café sur des billets de banque. Un autre inventeur présente un aimant à os, une idée qui n'intéresse pas Picsou.

La file d'attente est conclue à l'extérieur par les Rapetou déguisés tenant un gadget volé à Géo Trouvetou qui n'était pas à son laboratoire, démasqués rapidement par un balayeur qui s'avère être Miss Tick. Les bandits décident alors de s'associer. La sorcière transforme alors 176-671 en inventeur pendant vingt minutes. Et ainsi, à la fin du sortilège, le bandit neutralise le gardien, vole le sou fétiche de Balthazar Picsou et s'enferme dans la chambre forte de l'intérieur, ce qui inquiète Picsou vu qu'elle ne peut pas s'ouvrir de l'extérieur.

176-671 lance alors des sacs d'argent par la fenêtre qui sont alors récupérés par ses frères. Miss Tick réclame alors sa part et obtient le sou fétiche. En retour, elle transforme 176-671 en aigle pour qu'il sorte par la fenêtre. Seulement, la fenêtre est trop petite pour lui et Miss Tick explique que c'est pour lui faire payer de l'avoir faite attendre. Les deux autres Rapetou sentaient qu'elle allait les piéger et ont alors piégé son balai et elle finit par s'écraser. Les Rapetou sont arrêtés mais Miss Tick neutralise Picsou et le gardien avec une bombe à Plof.

Vu qu'il reste un morceau de balai de Miss Tick, Picsou demande à Miss Frappe d'aller chercher le robot-chien Dupif pour rattraper Miss Tick. La sorcière obtient alors un vol pour le mont Vésuve à l'aéroport de Donaldville. Picsou arrive à temps et neutralise la nouvelle bombe à flop lancée par Miss Tick. Et grâce à Dupif, Miss Tick est neutralisée, arrêtée par la police et Picsou récupère son sou fétiche.

De retour au dépôt, Picsou rappelle l'inventeur de l'aimant à os qu'il branche à une machine multipliant sa puissance par 500. Ainsi, il cogne 176-671 contre le mur pour l'obliger à sortir de la chambre forte mais le bandit tient toujours malgré tout. Miss Frappe lui recommande de le laisser sortir quand il aura faim et soif mais Picsou démoralise rien que d'y penser, ayant besoin de son bain d'or quotidien. Miss Frappe et le gardien récupèrent alors les sacs d'argent jetés dehors pour permettre à Picsou de prendre un bain d'or par jour. Deux jours plus tard, Picsou est dans sa baignoire d'argent tandis que le gardien n'est plus payé et Miss Frappe n'a plus de tympans à force d'entendre Picsou chanter.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans Le Journal de Mickey n°3325 du 9 mars 2016 avec les honneurs de la couverture.

Galerie d'imagesModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .