FANDOM


La gazette de Donaldville N°13 Mafalda




Sans titre




























Sommaire :

P°4 Les Récompenses de la semaine "New"


P°5 L'actu au forum


P°6 Ciné/Tv


P°8 Mafalda !!!!


P°10 La grande Epoppée Picsou


P°12 La collection de alex43370 


P°14 Jeux


P°16 Sur les Traces de Donald Duck


P°18 La page de la semaine


P°19 La semaine prochaine

P°20 Tableau de Carl Barks


Récompenses de la semaine "new article"

Diplome 1






Diplome 2






Diplome 3








(vous pouvez si vous le désirer , mettre votre diplome sur votre page d'utilisateur)

4


L'actu au forum

Pas d'info des 15 derniers jours :)












5

Ciné/Tv

TV:

Lundi :

Resistance

Resistance










Resumé:

Paris, 1940. Révoltée par l’injustice de l’Occupation, Lili, dix-sept ans, rejoint un groupe de résistants pour combattre les Allemands et leurs collaborateurs français. Tandis que la lutte clandestine s’étend à la France entière, les jeunes combattants multiplient les faits d’armes héroïques, en s’exposant à l’implacable répression de l’ennemi. Ils mettent en place des réseaux de résistance qui ont conduit jusqu’à la libération de Paris, en août 1944…



Tous les soirs du Lundi au Vendredi :



Arton6341-64de8


            Canal + : "en clair" à 20h10 :) Résumé:Voici un journal où on l'on eclate de rire !! 



 6



CINE:


D-Day : comme vous le savez, le 6 juin 2014 , on fête les 70ans du débarquement en Normandie (plus d'info dans la gazette de Donaldville N°14 ) en voici le DVD pour ce moment historique .


DVD 



Ciné:


Il n'y a pas beaucoup à écrire sur les films du moment mais n'oubliez pas de consulter le site ci dessous pour voir les films sortis.




films au ciné (allo ciné)

Cover Facebook 815x315






7

Smiling-mafalda-91302

Mafalda !!!!

Cette petite fille fait beaucoup parler d'elle cette année car c'est son 50e anniversaire. Voici un hommage a cette petit fille et à son déssinateur Quino 

Tick, Trick und Track Le saviez-vous ? Les BD de Mafalda dépendaient de l'actualité mondiale !

 

I Mafalda c'est...

Un auteur

Quino (représené ci-contre) est le seul dessinateur de Mafalda. Il a crée cette petite fille pour les journaux.

Photo-1331831192425-1-0

Quino est Argentin comme Mafalda.

Des personnages

Les personnages sont tous appelés par leur prénom ou leur diminutif, on connaît le nom complet de certains d'entre eux par des moyens détournés : nom inscrit sur une copie de classe, maîtresse d'école faisant l'appel, Susanita qui imagine le prêtre prononcer son nom le jour de son mariage, etc.

Mafalda : fillette, personnage principal. Sa maturité et son pessimisme politique en étonnent plus d'un, et dépassent totalement ses amis et ses parents. Elle développe une vision du monde critique à l'égard de la mondialisation, et du militarisme de la Guerre froide. Elle ambitionne de devenir haut fonctionnaire international pour changer le monde. Elle a du caractère et réagit à tout ce qui se passe autour d'elle et à ce qu'elle lit dans les journaux. Son objet préféré est sa mappemonde : elle voit en elle une représentation du monde, monde qu'elle juge malade. Elle a une aversion viscérale pour la soupe et raffole de la meringue.


Manolito (nom complet Manuel Goreiro) : fils d'un commerçant immigré d'Espagne, est le capitaliste de la bande. N'hésitant pas à faire du profit sur le dos de ses copains, son avenir est tout tracé : reprendre l'épicerie de son père et la transformer en multinationale prospère. Il passe d'ailleurs son temps à faire la publicité de l'épicerie familiale, pas toujours de manière judicieuse d'ailleurs. Manolito représente l'aile conservatrice d'Argentine : il est le seul de son école à ne pas aimer les Beatles ; il est fréquemment fait mention de la rudesse de l'éducation qu'il reçoit, notamment du pouvoir de persuasion de la savate de son père. Il est également (avec son père) l'archétype de l'immigré espagnol de l'époque, qui accordait une importance démesurée à son commerce. Il est en outre en échec scolaire en raison de l'ostensible idiotie que Quino a donné à ce personnage. Il ne pense qu'à l'argent (« non, bien sûr l'argent ne fait pas tout dans la vie… il y a aussi les chèques »).


Felipe : voisin de Mafalda, aimant les histoires de cow-boys, plutôt rêveur et sur la voie de la sagesse. Felipe est un des personnages les plus complexes de la bande ; il incarne à la fois les pires penchants de la classe moyenne argentine se laissant tantôt aller à une forme légère de dépression et d'abandon, et tantôt incarnant les plus grands principes de liberté et d'humanisme. Felipe est à lui seul l'explication du fait que l'Argentine est le pays ayant le plus de psychologues par habitant.


Susanita (nom complet Susana Clotilde Chirusi)  : petite fille égoïste et orgueilleuse ; son rêve : devenir mère au foyer, mariée au patron d'une grosse entreprise qui se tuera lors d'un voyage d'affaires et vivra dans un pavillon de banlieue 1. Passionnée de commérage, elle se dispute constamment avec Manolito qu'elle juge idiot, et est secrètement amoureuse de Felipe. Dans certains tomes, on met souvent en avant sa superficialité et ses préjugés. Elle ne peut pas supporter sa mère et précise parfois que "son mari sera blond aux yeux verts et sans mère "


Miguelito (nom complet Miguel Pitti) : rencontré à la plage, c'est l'anarchiste de droite de la bande. Il inclut même Mussolini dans une liste des bienfaiteurs de l'humanité, arguant du fait que son grand-père l'encense régulièrement. Selon lui (et surtout son grand-père), si le "Duce" avait été suivi, ce seraient les Italiens qui seraient arrivés les premiers sur la Lune. À la maison, il est obligé de se déplacer en patins, de ne pas faire de bruit et d'être un enfant sage. Cela ne l'empêche pas de menacer de faire un coup de force, de faire exploser son quotidien ainsi que celui de sa famille : en référence à l'actualité de l'époque, il appelle cela le "miguelazo". Miguelito est le penchant rêveur de Felipe ; mais à la différence de celui-ci, Miguelito n'est jamais enclin à la paresse ni à la fainéantise. Il est un personnage qui s'assume et qui ne rencontre pas de difficultés au quotidien (si ce n'est l'ordre trop strict imposé par sa mère, absente de la BD).

8


Liberté : rencontrée elle aussi à la plage, elle est aussi la plus petite en taille (« aussi petite que le niveau de vie ») et est dotée d'opinions d'extrême-gauche qu'elle hérite de ses parents. Elle cite souvent les opinions de son père, et sa mère est traductrice de Jean-Paul Sartre (« le dernier poulet qu'on a mangé, c'est lui qui l'a écrit »). Liberté représente la pauvreté en Argentine, mais aussi la force de caractère nécessaire pour la supporter avec le sourire. Par exemple, sa famille a un jeu  : mimer que leur tout petit appartement est immense en criant pour appeler quelqu'un, et en parlant tout bas pour lui répondre. Guille : petit frère de Mafalda. La plupart du temps, Quino le dessine avec une tétine (Mafalda la lui sert même "on the rocks" dans une bande), bien que Guille finisse par l'abandonner progressivement avec les années. Il a été rebaptisé Nando (diminutif de Fernando) en Italie ; son prénom est en fait le diminutif de Guillermo, équivalent hispanophone de Guillaume.


Papa : père de Mafalda et de Guille, dont le nom réel reste inconnu du lecteur. Grand amateur de plantes et consommateur récurrent de nervocalm. Il représente l'Argentin de la classe moyenne, tentant de concilier son maigre salaire avec l'ensemble des dépenses familiales, pris en étau entre les soucis de son travail, les soucis de sa femme et ceux de sa voiture. Il est dépassé par la maturité politique de Mafalda, et parvient rarement à satisfaire sa curiosité.


Maman : mère de Mafalda et de Guille. Son nom est Rachel, mentionné une fois seulement dans la série numéro 8 "Mafalda et ses amis"2. Elle doit constamment faire face aux reproches de Mafalda pour avoir abandonné ses études en vue d'adopter une vie tranquille de femme au foyer, ainsi qu'aux nombreuses bêtises de ses enfants. Guille ne peut s'empêcher de dessiner sur les murs, et Mafalda casse les outils nécessaires à la préparation de la soupe.


Bureaucratie : la tortue de Mafalda, nommée ainsi en raison de son allure, au moins aussi lente que celle de la bureaucratie (lente comme le « véhicule de la démocratie »). Elle se retrouve dans des tas de situations farfelues, tantôt faisant de la « soupophobie » à l'instar de sa propriétaire, on la retrouve également dans le rôle du taureau lorsque Guille joue au Cordobés ou dans le rôle du cheval lorsqu'il joue au char, etc.


Muriel : petite fille du quartier, Felipe est amoureux d'elle, mais n'ose pas lui avouer. Il tente de rassembler ses forces lorsqu'il la voit dans la rue, mais se dégonfle systématiquement le moment venu.


Les représentants de commerce : régulièrement, des représentants de commerce tapent à la porte du domicile familial de Mafalda, regrettant souvent, quelques vignettes plus loin, de ne pas avoir passé leur chemin plus rapidement.


La maîtresse d'école : Quino met en scène des gags révélant la dichotomie entre les préoccupations scolaires de la maîtresse d'école et les préoccupations politiques de Mafalda (ou même Liberté). Avec des répliques telles que « Notre pays est un des principaux producteurs de ? », Mafalda : « Pessimistes ? », ou encore « Aujourd'hui en géométrie nous allons étudier le pentagone », Mafalda : « et demain le Kremlin ? ... pardon c'était juste pour équilibrer ».


Les parents de Liberté : on ne voit jamais le père et rarement la mère, mais Liberté en parle tellement qu'ils méritent leur rang de personnages secondaires. Le père, encarté au parti socialiste d'Argentine, influence beaucoup les raisonnements politiques de sa fille. Et la mère, traductrice de français (également de gauche, traduisant notamment Jean-Paul Sartre) influence également sa fille, qui se retrouve dans quelques gags à tenter de parler un français approximatif.


Don Manolo : père de Manolito, le gérant de la fameuse épicerie familiale. Manolito parle de lui essentiellement pour ses punitions corporelles, mais il est également un modèle pour son fils. Sosie de Manolito en plus vieux, il représente une virilité incarnée, mettant essentiellement en relief son côté primaire, violent et peu raffiné.


Le Monde

Si vous avez lu le "saviez vous?" Mafalda a fait plein des références mondiale (généralent politique).


Album/Dessin Animé

Il existe :

-12 album "Mafalda" chez © Éditions Glénat

-Une série animée de 1982


Plus d'info sur...

[[1]](expo angouleme)


[[2]] (Série de 12 albums)


[[3]] (site officiel)

et une BD pour vous :)

2014-05-28 23h21 16

9




La Grande Epopée Picsou N°3

9782723498029-L

Voici le 3e tome de la Série des BD de Don Rosa aussi apelé "Le Grande Epopée Picsou" Ce tome regroupe ses premières histoires dans l'ordre chronologique de leurs publication. Mais on a remarqué que toutes les histoires de ce tome etait apparue dans un Trésors de Picsou qui coutait beaucoup moi cher (4,90€) mais L'intégral Don Rosa a des notes de l'auteur. Faut-il vraiment dépenser a peu près 30€ pour des notes de l'auteur ? (n'oublions pas que il y a les BDs ) Vous pouvez répondre Pour (+un avis) ou contre (+plus un avis). Vore avis sera sur une page du numéro 14 (PS: il n'est pas interdit de répondre anonymement).





10





Sommaire Page 4 Note de l'auteur

Page 8 Les Caracéristiques d'un style par Olaf Solstrand

Page 11 Le Fils du soleil

page 41 La valse des investisseurs

Page 55 Donald, chat sœur deux trop fée

Page 69 Caisse à la casse

Page 83 L'Argent coule à flots

Page 113 Une Chasse au canard... Un sapin de luxe Rocket de rêve Le Poids de la fortune

Page 127 Citrouille carabinée

Page 141 La Poisse au thon

Page 155 Galère buissonnière

Page 169 La Chasse au croco du Nil

Page 193 Le Pic de la fortune

Page 209 La Quadrature de l'oeuf

Page 241 La malédiction de Nostrablairus

Page 255 Sa Majesté Picsou Ier

Page 287 Où sont cachés les D.U.C.K ? 11




La collection de Alex43370 NEW

Chaque semaines, je vous présenterait mes débuts dans le monde Disney , avec les magazines que j'ai acheté. Aujourd'hui mon premier numéro. Ce numéro date du 6 août 2008 (3 jours avant mon anniversaire) et coûte 1,90€

1. Le Journal de Mickey N°2929

Journal de Mickey N°2929

Normalement ce n'est pas mon premier magazine disney , le premier etait un "spécial vacance" distribué sur les autoroutes en 2008 que j'ai perdu .

BD Duck/Mouse

Bon dans ce numéro il y avait juste 2 BD de Donald désinées par Vicar et Les boulots de Donald. Mais il y avait aussi les autres héros du JDM (Ducobu, Les P'tits diables, Black le jaune, Maison avec jardin...).

Avis

Il peut être que positif car c'est grâce a ce numéro que j'ai décidé de m'abonné (j'ai été abonné au JDM pendant un peu moins de 6 ans !!!) Le numéro est parfait( articles super, BD respectant le thème de la couverture...) Donc: 10/10






12


2.Le Journal de Mickey N°2931

Journal de Mickey N°2931

Il s'écoula 2 semaine avant que je décide d'aller acheter les numéros sachant qu'il arriveraient plus tard.

BD Duck/Mouse

Ici c'est plus varié: Duck: une BD de Janet Gilbert et José Ramón Bernado : Bananaland et les petits bouleaux de Donald puis sans oublier (pas comme dans l'autre numéro) Donald Speaks English. Mouse: Une BD de Don Markstein et César Férioli avec Mickey et Pat (voir couverture): Présumé coupable.

Avis

Je trouve ce numéro beaucoup moins bien que l'autre.Des BD moins intéressantes ,idem pour les articles . Ca vaut juste un 5/10







13

Jeux!!!!

Voici des images, trouvez quel magazine c'est. (répondez dans les commentaires)

Déformation image 1

1)

Déformation image 2

2)



















14





Déformation image 3

3)

Déformation image 4

4)








































Ces images ont été prises dans ma maison , donc chaque magazine existe.



15

Sur les traces de Donald

Cette semaine est sortit Les trésors de Donald et voici une BD qui y est dedans:

11. Gentils voisins...

(cet article est une copie de la page crée sur le wiki)

Gentils voisins... est une histoire de 10 pages de Carl Barks publiée pour la première fois en novembre 1943. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck ainsi que Lagrogne.

Synopsis

Donald et Lagrogne se réconcilient mais un ballon et un peu de vent viennent tout gâcher...

En Coulisses



16

Les sortie Disney presse










17









Page de la semaine

Règle: Un thème est proposé (Histoire, personnage,ecrivain,ville/pays...) et on appuis sur page au hasard jusqu'à trouvé une page avec le thème

Cette semaine Un page Histoire est rechechée. et on tombe sur:

La vie est belle ! est une histoire en bande dessinée de 10 pages réalisée par William Van Horn, publiée pour la première fois le 15 novembre 1993 en Suède , mettant en scène Donald Duck , ses neveux Riri, Fifi et Loulou Duck et Daisy Duck. Elle se déroule à Donaldville.

Synopsis

Donald Duck demande à ses neveux de ratisser les feuilles. Riri, Fifi et Loulou Duck décident de faire grève, pour protester contre le fait qu'ils se coucher trop tôt. S'en suit une guerre de mauvais tours entre l'oncle et les neveux.

En coulisses

  • Dans cette histoire, Donald et ses neveux se disputent une fois de plus, et une vraie guerre est déclarée.
  • Cette bande dessinée est parue en France dans Le Journal de Mickey no2216 et le Picsou Magazine no405.










18
















La Gazette de Donaldville N°13 Spécial Mafalda:

Rédac' chef, journaliste, créateur: alex43370

photos, images: Carl Barks,Alex43370,Don Rosa,Quino,TF1,
Canal+, Disney

Aide: Paul112

Support: Picsou wiki

2014. Picsou presse

19


Tableau de Carl Barks

Barks-oil-paintings-carl-barks-10623553-616-795

A Tall Ship and a Star to Steer Her ByModifier Code Inducks : CB OIL 1 Barks code : 71-13 Type : Canvas Date de création : 1971 Dessin : Carl Barks (artiste sur l'INDUCKS : Carl Barks) (encreur sur l'INDUCKS : Carl Barks) Script : Inconnu (auteur du script sur l'INDUCKS : Carl Barks) Héros : Aucuns (héros de l'INDUCKS : Donald Duck) Date de présentation : Inconnue (date de présentation sur l'INDUCKS : 1971) Date de publication : 1981 (date de publication sur l'INDUCKS : 1981) Première publication : The Fine Art of Walt Disney's Donald Duck par Carl Barks Pages : 1 (Pages sur l'INDUCKS : 1) Orientation : portrait Largeur : 14 pouces Hauteur : 18 pouces Motif : 1 de 8 Fine Art index number : 001 Fine Art color plate : 002 Basé sur : sailing on small boat (couverture de Barks) C'est sur le thème de la mer que ce tableau a été peint. 20

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .