FANDOM


Suite de Les retrouvailles

-Tu te souviens en janvier 1898 ? Tu m'avais écrit une lettre." Il vit que les larmes commençaient à monter aux yeux de Goldie et il reprit: "Jusqu'à ce matin je ne connaissais pas le contenu de cette lettre.
-Ah bon." répondit Goldie d'un air très étonné.
-Picsou lui dit: "Oui je l'avais jetée dans la neige. Je n'avais pas osé l'ouvrir. J'avais trop peur. Mais Jules Ecoutum l'avait récupérée et gardée sans jamais m'en parler. Jusqu'à ce que mon neveu Donald fouille le grenier de sa grand-mère et dans les affaires de Jules, il trouva cette fameuse lettre que mon neveu me transmit.
-Oui et tu l'as lue?
-Oui et j'ai été très touché par ce que tu m'avais écrit. Mais une question me turlupine. Qu'est devenu l'enfant que tu attendais de moi?"
Des larmes commencèrent à couler sur le visage de Goldie et elle dit à Picsou: " L'enfant n'a pas survécu. Le jour où j’ai accouché, l’enfant n’as pas survécu. Mais je croyais que tu ne voulais pas de cet enfant car tu n'étais pas revenu mais en fait, c'est que tu n'as jamais lu ce que je t'avais écrit.
-L’enfant est décédé…Oui, Goldie, je préférais garder l'idée que tu m'aimais plutôt que d'ouvrir la lettre et de découvrir autre chose. Je voulais aussi vraiment faire fortune. Si j'avais su je l'aurais ouverte, le destin est fait comme ça. Mais pourquoi ne m'en as-tu pas parlé lors des 3 fois où nous nous sommes revus?
-Je croyais que tu le savais et que tu évitais la discussion car tu ne voulais pas entendre parler de cet enfant.
-Goldie notre amour est impossible. Regarde le fruit de notre amour est mort en venant au monde. Goldie ma vie est à Donaldville et la tienne ici à Dawson city." dit Picsou en se levant et en s'approchant de Goldie.
Goldie lui répondit: "Un jour nous pourrons vivre ensemble Picsou mais tu as raison, nous ne pouvons pas vivre ensemble, notre amour est fait comme ça, entre moments de séparation et moments de retrouvailles. Sache Balthazar que tu es et que tu resteras à jamais le seul et l’unique homme que j’ai aimé. Je t’aime et je t’aimerai toujours. Un jour je viendrai passer un mois à Donaldville avec toi pour que l'on se remémore le mois passé ensemble en 1897 à "la vallée de l'agonie blanche".
-Et moi je viendrai passer un mois à Dawson et on ira à la vallée de l’agonie blanche. Le jour arrivera où nous pourrons nous retrouver." dit Picsou en souriant et en attrapant la main de Goldie. Et il reprit : « On essaiera de se voir plus souvent et de passer plus de temps ensembles. Goldie se leva, regarda Picsou droit dans les yeux et Picsou continua : « Sache que pour moi aussi tu es et tu resteras à jamais la seule et l’unique femme que j’ai aimé. Je t'aime et je t'aimerai toujours. Je sais qu’un jour on pourra…" Puis Goldie l’arrêta, et comme d’habitude c’est elle qui l’embrassa.

Fin

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .