FANDOM


Entre 1942 et 1967, Carl Barks, le Good Duck Artist, a envoyé la famille Duck aux quatre coins du globe. Du toît du monde aux profondeurs des océans, en passant par les déserts africains et les déserts froids des pôles, de l’Amazonie aux Rocheuses, les Duck ont mis une palme sur tous les continents, sans exception. Les personnages de Barks ont voyagé infiniment plus que Barks lui-même.

En pleine seconde guerre mondiale, plus d’un demi-siècle avant l’essor d’internet, rien n’était immédiat. Barks aurait pu se contenter de faire évoluer ses canards dans un “petit monde”, les cantonner à Donaldville, pastiche de l’environnement de l’auteur. Ce n’était pas sa volonté. S’inspirant du succès des aventures de Mickey dépeintes par Gottfredson et ses auteurs, Barks a fait du voyage un thème récurrent dans ses aventures.

Carl-s-national-geographic

Carl Barks devant sa collection de National Geographic - Photographe: Frank Stajano

Grand lecteur du National Geographic pendant des décennies, Barks était peut être aussi fier de sa collection de magazines que de son œuvre. À travers ce magazine, Barks a pu explorer le monde tout en restant bien au chaud chez lui, comme le font aujourd’hui des milliers de personnes grâce à internet. Le National Geographic lui proposait chaque mois des destinations exotiques où Barks trouva parfois judicieux d’envoyer ses canards.

Carl Barks s’est profondément inspiré de certains articles du National Geographic pour concevoir ses histoires, ses décors. Cet article a pour volonté de rassembler l’ensemble des photographies et illustrations du National Geographic qui ont été reprises par Barks dans ses histoires Disney. Pour cela nous avons procédé à une analyse méthodique de tous les National Geographic de la période 1939-1960. Chaque thème abordé dans le magazine est confronté aux histoires sorties par Barks quelques mois après voire quelques années plus tard. Certaines sources d’inspiration sont évidentes, d’autres moins. C’est à vous de juger !


Mummy's ring statues

The heart of His Majesty was pleased to make very great monuments, unequaled since the creation of the world.
— Publication: "National Geographic (04/1940)" — Photographe: "B. Anthony Stewart"

Mummy's ring statues

Les Duck naviguent sur le Nil et passent devant des statues presques calquées sur la photographie du NG.
— Publication: "09/1943" — Histoire: "L'anneau de la momie" — Artiste: "Carl Barks"


En mai 1943, Carl Barks envoie Donald et ses neveux en Egypte dans l’histoire L’anneau de la momie. De nombreux décors de cette histoire sont inspirés de lieux réels, représentés quelques années plus tôt dans le National Geographic d’avril 1940.

Rue du caire

Like an “arabian nights” illustration is the oriental quarter of Cairo.
— Publication: "National Geographic (04/1940)" — Photographe: "Anthony B. Stewart"

Mummy's ring streets

Donald et ses neveux courent dans les rues d'une ville égyptienne fortement inspirée du Caire.
— Publication: "09/1943" — Histoire: "L'anneau de la momie" — Artiste: "Carl Barks"

Mummy4

Egyptians lift water from wells today as did their forefathers who built this early skyscraper, the pyramid of Meidum.
— Publication: "National Geography (04/1940)" — Photographe: "Anthony B. Stewart"

Mummy's ring tombe

Les Duck passent devant ce que Donald explique être une tombe ; aux traits identiques à la pyramide de Meïdoum.
— Publication: "09/1943" — Histoire: "L'anneau de la momie" — Artiste: "Carl Barks"


Le National Geographic d'août 1942 propose un dossier sur le Pérou et les Andes. Quelques mois plus tard, Barks décide d'y envoyer ses canards à la recherche des poules carrées

Andes2

Huancayo streets are bargain counters every Sunday.
— Publication: "National Geographic (08/1942)" — Photographe: "Henry Clay (Op...)?"

Andes marché

Les péruviens sont prêts à tout vendre, même des œufs carrés !
— Publication: "04/1949" — Histoire: "Perdus dans les Andes !" — Artiste: "Carl Barks"

Andes3

Massive stonework of Pisac overlooks the rushing urubamba river
— Publication: "National Geographic" — Photographe: "Henry Clay (Op...)?"

Perdus dans les Andes

Un mur de pierre similaire a mené les Duck jusqu'à Sétatroce...
— Publication: "04/1949" — Histoire: "Perdus dans les Andes !" — Artiste: "Carl Barks"



En septembre 1944 (publication en janvier 1945), Barks envoie ses canards dans une incroyable aventure au cœur des Everglades. L'inspiration pour cette histoire pourrait provenir des photographies publiées dans le National Geographic de janvier 1940.

Everglades

Watchful eye and spine-ribbed back reveal a basking alligator.
— Publication: "National Geographic (01/1940)" — Photographe: "George Shiran"

Mystery of the swamp croco

Les alligators observent attentivement dans les Everglades...
— Publication: "01/1945" — Histoire: "Le mystère des marais" — Artiste: "Carl Barks"



Entre avril 1951 et septembre 1952, de nombreuses photographies de l'Indochine sont publiées dans le National Geographic. Ce support a très probablement inspiré Barks lors de la création de La ville aux toits d'or, en mai 1957.

Citetoitsdor2

Illustration d'un temple selon la culture des habitants d'Indochine.
— Publication: "National Geographic (04/1951)" — Artiste: "??"

Cité aux toits d'or

Un messager court annoncer l'arrivée des Duck au roi d'Ankor Bat.
— Publication: "12/1957" — Histoire: "La Ville aux toits d'or" — Artiste: "Carl Barks"


En août 1956, le National Geographic consacre de nombreuses pages à l'Antarctique . Autour de la même période, Barks décide d'envoyer Picsou et ses neveux sur ce même continent, dans l'histoire Une affaire de glace

Affairedeglace1

Une arrivée face à un mur de glace, qui semble infranchissable.
— Publication: "National Geographic (08/1956)" — Photographe: "Andrew H. Brown"

Banquise affaire de glace

Les Duck arrivent face à un front de banquise tout aussi infranchissable.
— Publication: "03/1957" — Histoire: "Une affaire de glace" — Artiste: "Carl Barks"

Affairedeglace2

Des hommes venant de débarquer sont déjà rejoints par des pingouins, au pied du Mont Erebus.
— Publication: "National Geographic (08/1956)" — Photographe: "Andrew H. Brown"

Erebus affaire de glace

Ici, les Duck, rejoints par un pingouin, sont au pied de ce qui pourrait être le Mont Erebus.
— Publication: "03/1957" — Histoire: "Une affaire de glace" — Artiste: "Carl Barks"


La Suisse est au coeur du National Geographic de septembre 1956. Quelques années plus tard, en 1959, Barks envoie Donald, Riri, Fifi et Loulou à l'assaut du Matterhorn, montagne emblématique des Alpes suisses, dans l'histoire L'ascension du Matterhorn

Matterhorn

Le Matterhorn, trônant au dessus d'une vallée.
— Publication: "National Geographic (10/1956)" — Photographe: "Willard H. (Curter)?"

Matterhorn

Les Duck partent à l'assaut du même Matterhorn.
— Publication: "08/1959" — Histoire: "L'ascension du Matterhorn" — Artiste: "Carl Barks"


L'idée de la vallée perdue de Tralla la est probablement venue à Barks suite à la lecture en octobre 1953 d'un article sur la vallée perdue de Hunza au Pakistan, dont les habitants ne connaitraient pas les maladies. Hunza devint Tralla la sous le crayon de Barks, une vallée encore plus fertile où les habitants ne connaissent pas l'argent.

Hunzatrallala

La vallée agricole de Hunza étonne par la longévité de ses habitants.
— Publication: "National Geographic (10/1953)" — Photographe: "??"

Agriculture (2)

Les habitants de Tralla la remarquent l'arrivée des Duck en parachute.
— Publication: "06/1954" — Histoire: "Tralla la" — Artiste: "Carl Barks"


Bien évidemment, le National Geographic n'était pas la seule source d'inspiration de Barks. Il s'est tout autant inspiré des films de son époque et des encyclopédies dont il disposait. Certains documents présents dans cet article n'ont peut être jamais été consultés par Barks. Mais ça, on ne le saura jamais... 

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .