FANDOM


Encore un épisode… Résumé des épisodes précédents: on a momentanément perdu la trace de Picsou, Riri, Fifi et Loulou au Pays Imaginaire. Crochet, toujours au Pays Imaginaire, aurait tué Donald… Est-ce donc possible ? Pendant ce tempts, des dizaines de bandits veulent attaquer le coffre de Picsou en profitant de son absence (dont d'ailleurs Crochet).

Les Complots de Jafar, épisode 6 : Extraterrestres et évasions

« Plus vite, Dingo, plus vite !

— Mais, pourquoi, Mickey ? De toute façon, tu connais ma voiture… Gawrsch !

— Hélas oui !… Écoute, le Commissaire Finot semblait inquiet, au téléphone… Et si c’était vraiment grave ?

— Eh bien si c’est grave, il n’a qu’à jouer de la flûte…

— Hein ?

— Mais tu ne sais donc rien, Mickey ? Les sons de la flûte sont aigus !

Dingo ne termina pas sa phrase : une improbable pétarade l’en empêcha. Le tacot s’immobilisa au milieu de la chaussée.

— Tiens, une panne… Attends, je vais réparer », fit Dingo.

Il sauta dans un mouvement extrêmement disgracieux hors de son véhicule, ouvrit d’un coup sec le capot et inspecta le moteur.

« Alors voyons… Le moteur est encrassé, le châssis tordu, les bougies grillées, le piston bouché, le réservoir est à sec et l’huile plus noire qu’un trou noir. Bref, tout est normal… Qu’est-ce que ça peut bien être ? »

Découragé, la souris sortit à son tour de l’automobile (mais ce tas de ferraille déplorable méritait-il encore le nom d’automobile ?) de son ami et fila en direction du Commissariat Central de Mickeyville.

« Ça ira plus vite à pied ! » pensa-t-il.

Deux minutes plus tard, il était dans le bureau du commissaire en chef à dix médailles (dont une postiche et neuf dues à l’aide de Mickey) : Albert Finot O’Hara.

« Bonjour Mickey !

— Bonjour, monsieur de commissaire. Qu’est-ce qu’il y a ?

— Hélas !… Mais viens, je vais te montrer. »

Le policier mena son auxiliaire rongeur dans le couloir de la prison. Toutes les cellules étaient vides.

« Ça par exemple ! Ça par exemple ! fit Mickey. Que s’est-il passé ?

— On les a fait évader… Tu ne vas pas me croire… Par magie !

— Par MAGIE ?

— Je le savais, que tu ne me croirais pas… Un groupe de sorciers comprenant la Sorcière des Mers, Jafar, Miss Tick et un grand type squelettique que je ne connais pas est venu. Ils ont fait disparaître les cadenas et ont fait sortir tous les détenus ! TOUS LES CRIMINELS DU CALISOTA SONT EN LIBERTÉ, MICKEY !

— Les a-t-on au moins localisés ?

— Oui, oui… La majorité d’entre eux est partie en direction de Donaldville. Pas besoin d’être un génie pour comprendre qu’ils ne veulent au coffre de M. Picsou !

— A-t-on l’assurance que les plus dangereux sont là ? Je veux dire, le Fantôme Noir, le capitaine Barbacrin [1], le docteur Kranz…

— Kranz et Barbacrin, je ne sais pas. Mais un de mes hommes a vu le Fantôme Noir à l’aéroport… Ce gredin a prit un billet pour l’île de Pâques.

— L’île de Pâques !?! Mais commissaire ! C’est là que se trouve l’émetteur-récepteur qui lui permet d’être en contact avec les Moaïs [2] ! Sapristi ! Il faut l’arrêter en priorité !

  1. Voir Ça barde dans les haubans ! de Car Fallberg et Paul Murry.
  2. Voir Mickey et les Géants de la planète Rong, de Claude Marin.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .