FANDOM


Donald commença alors à enquêter : il chercha des empreintes partout dans l'hôtel, mais, malheureusement, il ne trouvait toujours rien... Après avoir fait cela, il demanda un annuaire au propriétaire de l'hôtel. Il regarda alors l'adresse de l'acheteur potentiel du manoir Cancane et, l'ayant trouvé, partit de l'hôtel et va alors chez l'ancien propriétaire de la bâtisse. Il toqua à la porte, et un homme lui ouvrit.

- Bonjour, monsieur. Je suis Donald Duck. Vous vous rappelez, celui qui vous a vendu le manoir Cancane ?

- Ah, M. Duck ! Enchanté.

L'homme l'accueillit dans sa maison et proposa à notre détective un peu de thé. Donald accepta et il vint alors aux faits :

- Monsieur, vous avez vendu le manoir Cancane ?

Vej195404

Donald, qui était à l'époque agent immobilier, avec son acheteur.

- Oui. Finalement, après l'avoir acheté, je me suis rendu compte que le bâtiment n'était pas idéal pour faire un parc pour enfants. Le manoir était en trop mauvais état et... et un enfant aurait pu se blesser !

- Je comprends. L'avez-vous vendu vous-même ?

- Non, je n'est pas l'étoffe d'un bon agent !, dit-il en riant. Non, non... J'ai confié mon bien à un agent immobilier.

- Comment s'appelait-il ?

- Un certain O. Larnak.

- Ah... Bien. Vous avez un annuaire, sur vous.

- Oui. Dans la commode, là-bas.

- Très bien, merci !

Evd195006a

Donald recherchant le mystérieux agent immobilier dans l'annuaire.

Donald alla donc prendre l'annuaire et chercha donc un certain monsieur Larnak. Évidemment, il ne trouva pas ! Ce qui le déconcerta un peu... :

« Bizarre, bizarre... On dirait une sacré arnaque, un bon coup monté, ce qu'on trouve dans de bons films policiers, quoi ! J'ai l'impression d'être dans un Agatha Christie ou un Conan Doyle truffé de suspense !  Tout cela est vraiment étrange... Pourtant, ce nom, Larnak, là... me dit étrangement quelque chose. Je dois le connaître... Je me demandes bien à quoi il ressemble... »

- Oh, c'est un cochon, avec un peu d'embonpoint, et une belle moustache bien taillée.

- Vous lisez dans mes pensées !!!

- Oui. Enfin, un peu. Je prend des cours de voyance chez une professionnelle, depuis que je me suis fait avoir.

- Comment vous-vous êtes fait avoir ?

- Bah oui. Je ne vous ai pas raconté ?

- Comment ça ?

- Je n'ai jamais l'argent, après que le manoir ait été vendu. Je me suis arnaqué, par ce mystérieux agent !

O. Larnak Lardo

Donald se rappelant de ce M. Larnak.

- Mmh, un cochon nommé Larnak, plutôt gros et avec une moustache... Mais oui, j'y suis ! C'est celui qui m'a vendu les terrains de Primerose Valley ! Ah, celui-là... Merci pour tout, monsieur. Vous m'avez bien avancé, dans cette enquête !

- De rien, M. Duck !

Donald sortit de la maison tout en réfléchissant...

« Mmh... Ce monsieur Larnak, il me semble bien qu'il ressemble à quelqu'un d'autre, que je bien. Voir mieux. Et que mon oncle Picsou connait aussi. Voyons. Je vois... il s'agit de Lardo, bien sûr »

Donald rentra de nouveau chez l'homme qui a un annuaire, reprit ce-dernier, et regarda où habite ce M. Lardo.

Avenue Deluxe

Donald qui avait une petite erreur qui lui avait coûté cher, sur l'avenue Deluxe...

« Voyons voir... Larcuin, Larcyon, Lardan, Lardert, Lardi, Lardin, Lardo ! Voila ! Et où-est-ce-qu'il habite ? Gloups... Avenue Deluxe... C'est là que j'ai démoli par erreur le bâtiment du club de la Haute. Je dois être très mal vu, dans ce quartier... »

Donald remercia encore et encore l'homme à l'annuaire, et alla donc à l'avenue Deluxe. Il entendait des gens, sur le trottoir, en train de dire : « c'est lui qui a démoli notre club - Non, lui, il ose venir ! - Oui, oui... ». Il chercha le numéro 17, où habitait ce cher Lardo, et, l'ayant trouvé, sonna à la porte. Un homme lui ouvrit la porte, sûrement un domestique, et Donald lui demanda :

- Puis-je voir M. Lardo, s'il vous plaît ?

- C'est pourquoi ?

- Donald Duck, détective privé.

- Ah. Bon, je vais voir mon maître.

Quelques secondes plus tard, il revient et dit à notre détective :

- C'est bon. Monsieur peut vous voir.

Donald entra, le domestique l'amena dans le salon, et Lardo l'accueillit :

M. Lescalp Lardo

Lardo, ce sacré arnaqueur !

- Bonjour, M. Duck. Gloups... Vous ! M. Donald Duck ! Le neveu de Picsou, celui que j'ai arnaqué quand je vous ai vendu le terrain de Primerose Valley... Vous n'avez pas un bon avocat, je l'espères ?

- Non, non. J'enquête sur des faits mystérieux...

- Lesquels...

- Des meurtres... Et un sacré coup monté !

- Ah. Bon. Que se passe-t-il ?

- Eh bien, vous, quand vous étiez déguisé en agent immobilier, un certain Larnak, vous avez vendu un bien, le manoir Cancane, n'est-ce-pas ?

- Oui, vous avez raison.

- Mais vous n'avez pas donné l'argent au vendeur ?

- En même temps, je ne l'ai pas eu !

- Comment ça ?

- Eh bien, j'ai bien vendu le manoir à un homme, mais il ne m'a jamais donné l'argent !

- Et pourquoi je vous croirais, vous, malhonnête comme vous êtes !

- Pour une fois que je dis la vérité, dit Lardo en regardant Donald avec des yeux de cocker.

- Bon, OK. À qui vous avez vendu le bien ?

- À un chien plutôt grand, cheveux blancs et avec le teint pâle.

- Mais c'est le patron de l'hôtel !

- Peut-être bien...

Donald sortit de chez Lardo, et pensa alors :

« Ça devient de plus en plus compliqué... »

Précédé par SoupicDuck 14/Donald détective : partie 2 Suivi par
Donald détective : partie 1
Donald détective : partie 2
Donald détective : partie 3
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .