FANDOM


Tick, Trick und Track Le saviez-vous ? L'idée de faire apparaître la bonne conscience d'un personnage date de 1933 et du court métrage de la série Mickey Mouse Mickey et son ami Pluto, où le personnage de Pluto voit sa bonne et sa mauvaise conscience s'affronter.

La bonne conscience de Donald Duck (Donald Duck's Good Conscience en version originale), aussi appelée son ange gardien, est un personnage de l'univers de Donald Duck et plus précisément la personnification de la conscience du personnage.

HistoriqueModifier

La bonne conscience de Donald est toujours en confrontation avec son autre moitié, la mauvaise conscience de Donald. Un de leurs principaux désaccords porta sur le fait que Donald, dans son enfance, aille à l'école : sa bonne conscience lui enjoint à l'époque de se rendre à l'école en bon élève, alors que l'autre l'incita à faire l'école buissonnière.

Les deux consciences s'engagèrent alors dans une bagarre décisive pour désigner laquelle d'entre elles Donald allait écouter, une bataille qui se solda par la victoire de la bonne conscience. Enfin réveillé, Donald décida alors de rester sur le droit chemin et se dirigea de nouveau vers l'école.

La bonne et la mauvaise conscience de Donald s'affrontèrent une autre fois, mais cette fois-ci sur un autre terrain : la participation de Donald à l'effort de guerre américain. Donald devait alors doit choisir entre acheter des bons de guerre avec ses économies ou les dépenser en ayant du bon de temps. Il finira une nouvelle fois par écouter sa bonne partie.

En coulissesModifier

La bonne conscience de Donald est apparue pour la première fois dans le court métrage de la série Donald Duck L'Ange gardien de Donald daté du 11 mars 1938. Sa voix y est interprétée par Thelma Boardman. Elle réapparaîtra par la suite dans un autre court métrage qui sera cette fois-ci produit durant la Seconde Guerre mondiale, Donald's Decision du 11 janvier 1942.

Confrontation entre les bonne et mauvaise consciences de Donald Duck

Confrontation entre la bonne et la mauvaise conscience de Donald.

Une particularité du doublage de la bonne conscience de Donald est assurément que l'alter-égo du canard a une voix parfaitement compréhensible contrairement à celui dont il habite la conscience. L'ange possède donc une voix fluette et presque féminine, malgré le fait que les anges soient des êtres asexués.

Dans l'anthologie This Is Your Life Donald Duck, Grand-mère Donald laisse sous-entendre que l'Ange gardien était une image d'elle-même, faisant de son mieux pour remettre sans cesse Donald sur les rails. La bonne et la mauvaise conscience de Donald montrent ainsi un schéma assez fréquent chez les personnages de cartoons : l’hésitation entre le bien et le mal caractérisée par l’apparition d’un ange et d’un diablotin afin de faire pencher la balance d’un côté ou de l’autre (en l'occurrence, dans les courts métrages de Donald, du bon côté).

Notons également la transformation étonnante de Donald dans le court métrage À la soupe ! de 1948. Dans un premier temps, le canard se transforme en ange puis dans un deuxième temps il se change en démon, donnant un aspect clairement fantastique à l'histoire. Ces deux transformations ne sont ainsi pas sans rappeler la bonne et la mauvaise conscience Donald.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .