FANDOM


C'est pas de la tarte est une histoire en bande dessinée de quatre planches, scénarisée par Lambert Wolterbeek-Muller, dessinée par Bas Heymans et encrée par le Studio Comicup. Elle a été publiée pour la première fois le 5 mai 2000 aux Pays-Bas. Mettant principalement en scène Donald Duck, Gontran Bonheur et Stevy Spielberk, ce récit se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Un canard se retrouvant livreur de gâteaux, face à un cousin, comme à son habitude, vantard, chanceux et moqueur. Un pari... un studio de cinéma célèbre... ainsi qu'un enjeu crucial en la personne d'un pari conclu entre les deux parents. La chance de Gontran sera-t-elle, cette fois-ci, inférieure au scepticisme de Donald ?

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Alors que Gontran se promène dans les rues de Donaldville, il croise Donald, pédalant sur un chariot, qui débute une « prestigieuse carrière » de livreur de gâteaux. Constatant sa fatigue, le jars ne manque pas une occasion de se moquer de son parent en l'accostant avec un « Holà, le livreur de gâteaux ! Tu n'aurais pas un petit gâteau à la crème pour ton cousin chéri ? » Son cousin, fier, rétorque que c'est impossible, puisque « ces gâteries », — comme il les désigne —, doivent être livrées aux prestigieux studios de cinéma Duckywood. Impressionné, Gontran demande à Donald s'il est possible qu'il l'accompagne, afin de rencontrer des célébrités. Quelques moqueries plus tard, le veinard et le malchanceux se mettent en route, un pari à la clé : si Gontran décroche un rôle aux studios, Donald devra lui offrir dix gâteaux. En cas contraire, le premier donnera au second le prochain prix qu'il remportera... Arrivés à Duckywood, grande chance pour Gontran : des auditions se déroulent justement aujourd'hui. Une immense file d'attente s'est constituée. Donald, en tant que livreur, double toutes les personnes étant venues concourir au poste de figurant dans le prochain film de Stevy Spielberk. Son compère, caché derrière une pile de pâtisseries, parvient à échapper à l’œil vigilant d'un gardien...

Sur le plateau de Rencontre, film en production, point de figurant pour accompagner une actrice au carré châtain foncé et aux grands yeux bleus. C'est ce moment que Gontran choisit pour sortir de sa cachette, tout en se vantant de ses pseudos talents d'acteur. Devant le culot de celui-ci, Stevy Spielberk consigne Gontran à aller faire la queue. Cependant, face à l'excitation de la comédienne, qui le trouve tout à fait apte au rôle, le jars se retrouve sélectionné et le tournage commence. Non sans énerver un brin Donald, qui a d'avance perdu dix gâteaux dans cette mésaventure...

Dernière partie de la production cinématographique. C'est une scène d'amour plutôt houleuse. Connaissant apparemment mal le script, Gontran s'apprête à lancer une réplique... qu'il n'a pas besoin de dire, puisqu'il se fait poursuivre avec des gâteaux par sa toute nouvelle collègue. Au final, plusieurs tartes lui seront écrasées à la figure !

Un premier rôle assez ironique pour le jeune acteur, qui se retrouve finalement, suite à son pari avec Donald, avec une dizaine de gâteaux sur les bras... et sur le bec !

En coulissesModifier

Parutions françaisesModifier

Cette aventure n'est parue qu'à deux reprises en France :

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .