FANDOM


Aurore boréale

«  - Oh ! Toute une vallée inexplorée ! Me voici empereur de la vallée de l'Agonie Blanche !  »

— Balthazar Picsou venant de découvrir la vallée de l'Agonie Blanche, au Canada.

Le Canada est un pays des univers de Donald Duck et de Mickey Mouse.

HistoriqueModifier

Picsou pendant la ruée vers l'or du Klondike Modifier

Dawson 1890

La ville de Dawson City en 1890.

En 1896, dès le début de la ruée vers l'or du Klondike, Balthazar Picsou, alors en quête de fortune, partit au Canada pour devenir prospecteur au Yukon. Il découvrit l'existence d'une vallée jusque-là inconnue, la vallée de l'Agonie Blanche, où il s'installa. En 1897, alors que de nombreux prospecteurs commencent à envahir sa concession devenue prospère, Picsou tenta de leur lancer un énorme caillou pour les faire fuir. Mais il fut étonné du poids important de ce caillou, et se rendit compte qu'il s'agissait d'un énorme pépite d'or, qu'il nomma l'Œuf d'Oie[1].

Il redescendit alors à Dawson City, et fit part de sa découverte aux autres prospecteurs dans le Blackjack Saloon. La propriétaire de ce saloon, Goldie O'Gilt, offrit un verre à Picsou mais drogua celui-ci, afin de lui voler la pépite d'or. Le canard se réveilla quelques heures plus tard, et se rendant compte qu'il s'était fait avoir, il retourna au Blackjack Saloon pour se venger. Après une longue bagarre avec les autres prospecteurs, Picsou contraint Goldie à lui rendre la pépite, mais en plus de cela, il l'obligea à travailler avec lui pendant un mois, peu rémunérée, afin de lui apprendre la réelle valeur du travail[2]. Pendant ce long mois, Roy Bean, Bat Masterson et Wyatt Earp tentèrent de libérer Goldie, en vain. En effet, celle-ci ne voulait pas être secourue, Picsou et elle ayant développée une relation assez ambiguë, entre haine et amour fou... Mais finalement, Picsou la fit partir au bout du mois, contre son gré en réalité, même si elle ne laissa pas paraître son attachement au canard.[3]

P1897

Picsou et Goldie en 1897, au Klondike.

A la suite de cet évènement, Picsou était peu apprécié à Dawson City. Son principal ennemi, Soapy Slick, profita de la venue de l'officier de la police montée Sam Steele pour accuser Picsou d'être le chef de tous les criminels de la région. Goldie rajouta, elle, qu'il l'avait séquestrée de force pendant un mois dans sa cabane de prospecteur. Steele en conclut donc que Picsou était un individu dangereux, et qu'il fallait immédiatement l'arrêter et lui confisquer sa concession. Cependant, il se rendit compte qu'il était innocent de tout ce dont on l'accusait : en effet, un incendie s'était déclaré à Dawson et Picsou tenta de sauver Goldie, en proie aux flammes dans son saloon. A la suite de cet évènement, Goldie adressa une mystérieusement lettre à Picsou, qu'il n'osera jamais ouvrir puisqu'il la jeta dans la neige[4].

Whitehorse paperone

Picsou devenu propriétaire de la banque de Whitehorse.

En 1899, ne trouvant quasiment plus d'or dans sa concession, Picsou partit de la vallée de l'Agonie Blanche, emportant seulement avec lui un traîneau contenant quelques affaires personnelles. Mais il perdit ce traîneau dans la glace, et fut finalement contraint de venir à Dawson sans rien. Là-bas, il rencontra cependant un autre prospecteur, un certain Jules Écoutum, qui lui vendit un terrain dans l'Etat américain du Calisota, près d'un village nommé Donaldville (c'est là qu'il fondera les bases de son empire financier quelques années plus tard, en 1902)[5]. En 1901, il racheta la banque de Whitehorse, et devint homme d'affaires : il construisit de nombreuses industries, des scieries, des usines d'huiles de poissons ; il dirigea une compagnie de bateaux de pêche et vendit même de la limonade ! Il devint finalement milliardaire, et décida de quitter le Canada pour aller rejoindre sa famille qu'il n'avait pas revue depuis des années en Écosse[6].

Un retour aux sources de sa fortune pour le milliardaire Modifier

Picsou revoyant Goldie

Picsou revoyant Goldie, en 1952.

Bien des années plus tard, Picsou retourna plusieurs fois au Canada, et plus particulièrement au Yukon, là où il est devenu milliardaire.

En 1952, retrouvant sa mémoire qu'il perdait petit à petit grâce à un traitement médical, il se rappela de sa jeunesse au Klondike, et décida d'y retourner, cette fois-ci accompagné de ses neveux Donald, Riri, Fifi et Loulou Duck. Il se rappela également de la seule femme qu'il n'ai jamais aimé, Goldie O'Gilt. Retrouvant Whitehorse et Dawson City, il retourna dans son ancienne concession de la vallée de l'Agonie Blanche, il découvrit que quelqu'un y vivait encore : il s'agissait de Goldie, ruinée depuis la fin de la ruée vers l'or. Picsou voulait la faire payer les intérêts qu'elle lui devait depuis qu'elle eut volé la pépite Œuf d'Oie, qui s'élevaient à près d'un milliard de dollars. Sous la pression de ses neveux, il passa finalement un marché avec Goldie : ils creuseraient à des endroits différents et si Goldie trouve plus d'or que lui, alors elle ne lui devra plus rien. Mais Goldie trouva une importante réserve d'or, et Picsou fit mine d'avoir perdu la mémoire et de ne pas avoir pris son traitement pour retrouver la mémoire, et donc de na pas s'être rappelé d'avoir enterré de l'or ici quand il est parti, en 1899. Mais en réalité, il avait bien pris son traitement, et a simplement fait cela pour aider Goldie[2].

Au Nord du Yukon 8

Picsou sauvant son fidèle chien de traîneau Baldo, pris dans la glace, alors qu'il tentait de retrouver le reçu qui prouvait qu'il avait remboursé Soapy Slick.

Plus tard, Soapy Slick, qui était un ennemi de Picsou pendant la ruée vers l'or mais également son usurier, se rappela qu'il lui avait prêté de l'argent au début de la ruée vers l'or, mais eut l'idée de faire croire qu'il ne l'avait jamais remboursé, afin de lui soutirer des dommages et intérêts très importants. Mais le milliardaire se rendit compte qu'il s'agissait d'une arnaque, puisqu'il l'avait remboursé et qu'il avait même conservé le reçu qui prouvait ce remboursement. Soapy Slick fit tout pour que le reçu disparaisse, obligeant Picsou à organiser une expédition à travers les glaces du Yukon pour retrouver le fameux reçu que l'escroc avait réussi à jeter de l'avion que Picsou prenait. Finalement, le canard retrouva le reçu et put ainsi prouver qu'il avait remboursé Slick[7].

En 1954, Picsou apprit que le glacier dans lequel il avait perdu son traîneau il y a des années, en 1899, était en train de fondre. Il repartit alors au Klondike avec ses neveux afin de récupérer ce fameux traîneau. Il retrouva là-bas Goldie O'Gilt, qui avait ré-ouvert son saloon, le Blackjack, mais aussi son ennemi Soapy Slick. Ce dernier, voyant la forte volonté du milliardaire de retrouver ce traîneau, imagina qu'il transportait des choses précieuses, et tenta de le soutirer à Picsou. Mais finalement, le canard le retrouva et tout le monde découvrit que le traîneau ne contenait pas d'objets de valeur, mais simplement des affaires personnelles de prospecteur[5].

Des aventures avec les Windigos Modifier

Windigos

Les fameux indiens pygmées Windigos, vivant au Canada.

Alors qu'il ne pouvait plus supporter la pollution causée par ses propres usines à Donaldville, Picsou acheta des terres au Canada, au nord du Lac Supérieur, pour y entreposer sa fortune en pleine nature, loin de la pollution et du tumulte donaldvillois. Il emmena avec lui Donald et ses neveux, et décida là-bas de partir à la recherche de métaux précieux. Mais ils furent poussés de nombreuses fois à partir par de mystérieux ennemis invisibles, avant de se rendre compte qu'il s'agissait de minuscules indiens pygmées, les Windigos. Finalement, le milliardaire rentra à Donaldville et laissa ces terres aux indiens pygmées[8].

Quelques années après, Picsou retourna au Canada avec ses neveux inspecter une papeterie polluante, et apprit que ses employés étaient terrifiés par les Windigos. Mais le milliardaire va vite se rallier aux indiens quand il prit connaissance des méthodes douteuses de Courtebois, le directeur de sa papeterie[9]...

Donald et ses neveux au Canada Modifier

Mengb0109

Deux indiens vivant en Colombie-Britannique.

Donald Duck venait d'être promu super-vendeur et fut chargé d'aller au Canada, plus précisément en Colombie-Britannique, pour vendre une marchandise qui l'attend sur place. Mais il se rendit compte là-bas que la marchandise est un orgue à vapeur, et que la région dans laquelle il est chargé de le vendre est quasiment désertique ! Donald et ses neveux vont cependant tout faire pour réussir à vendre l'orgue[10]...

Plus tard, alors que Donald était gardien du musée de Donaldville, il découvrit dans un drakkar Viking une mystérieuse carte qui indiquait qu'un viking du nom d'Olaf le Bleu avait découvert l'Amérique du Nord en 901, soit bien avant Erik le Rouge. Mais un certain Azor Lebleu se proclama empereur d'Amérique, étant selon lui un descendant d'Olaf, et justifiant cela par une loi datant de Charlemagne, la "Charte des Découvertes", qui n'a jamais été abrogée et qui stipulait que toute terre découverte au-delà des océans appartiendrait à son découvreur et à ses descendants. Cependant, Lebleu, assisté de son avocat Carcharodon, devait trouver un casque d'or qu'Olaf le Bleu avait enterré sur une presqu'île du Labrador, au Canada, pour prouver sa découverte et ainsi que l'Amérique lui appartenait. Donald, aidé de ses neveux et du conservateur du musée, Harpon, tentera de retrouver le casque d'or avant Lebleu, pour le jeter dans la mer afin qu'il ne soit jamais retrouvé, et que personne ne puisse s'autoproclamer descendant d'Olaf le Bleu et donc propriétaire de l'Amérique[11].

Le casque d'or 8

Donald Duck se proclamant à son tour empereur d'Amérique du Nord (après Lebleu et Harpon), le casque d'or à sa main.

Quelques années après, Donald Duck et Gontran Bonheur étaient en vacances au Canada, pour une semaine de pêche. Mais Gontran repêcha le casque d'or, perdu dans la mer depuis des années, et Donald se rendit compte que l'homme qui accompagnait Gontran et lui sur le bateau de pêche n'était autre qu'Azor Lebleu, à la recherche du casque depuis sa disparition. Donald va devoir à nouveau empêcher qu'Azor Lebleu puisse à nouveau devenir empereur d'Amérique du Nord[12].

Donald et ses neveux retournèrent au Canada pour tenter de résoudre le problème du mercredi noir, un mercredi dans l'année où les gens fuyaient Donaldville pour éviter d'avoir de nombreux vertiges et de perdre ses cheveux : en effet, en 1908, Picsou était allé au Canada pour vendre des lotions capillaires à une tribu autochtone. Cependant, alors que la lotion était sensé leur faire pousser les cheveux, elle fit parfaitement l'inverse et rendit les indiens chauves. Enervés, ceux-ci proclamèrent une malédiction sur un totem qu'ils avaient offert à Picsou, et qui s'était retrouvé depuis dans un parc donaldvillois. Ainsi, Donald et ses neveux essayèrent de les faire rompre la malédiction[13].

Les canards allèrent à nouveau au Canada afin de ramener un immense sapin de Noël de trente-trois mètres pour Picsou, qui devait trôner devant la mairie de Donaldville, pour ne pas perdre un pari qu'il avait passé avec Ollie Eiderduck. En effet, Donald avait besoin d'argent car à cause d'un quiproquo, il promit à Riri, Fifi et Loulou une grande roue comme cadeau de Noël ! Mais Eiderduck n'avait aucun intérêt à perdre le pari face à Picsou, et engagea les Rapetou afin d'empêcher Donald de ramener le sapin de Noël à Donaldville[14].

Géographie Modifier

Nouvelle-Écosse 2

Un paysage de la Nouvelle-Écosse.

Le Canada est un pays d'Amérique du Nord, situé au nord et à l'est des États-Unis, qui est son seul pays frontalier. La pays est bordé à l'ouest par l'océan Pacifique, au nord par l'océan Arctique et à l'est par l'océan Atlantique. Il s'agit du plus grand pays d'Amérique et du deuxième plus grand pays du monde après la Russie. Le Canada est une monarchie constitutionnelle fédérale, dont le souveraine est le roi ou la reine du Royaume-Uni, et est composée de dix provinces et trois territoires, dont la Colombie-Britannique, la Nouvelle-Écosse, la Terre-Neuve-et-Labrador et le Yukon. Sa capitale est Ottawa.

En coulissesModifier

Le Canada apparaît pour la première fois dans l'histoire de Carl Barks Au pays des totems, datée de février 1950. Il réapparaîtra dans de nombreuses histoires de Carl Barks mais aussi de Don Rosa, notamment dans La Jeunesse de Picsou, pendant la ruée vers l'or du Klondike. Une liste des histoires non exhaustive se déroulant au Canada est présente ci-dessous.

Le Canada est aussi présent dans l'univers de Mickey Mouse : en effet, dans le gag Dingo visite le monde ! de Roy Williams et Manuel Gonzales, publié pour la première fois le 7 avril 1968, le Canada est visible sur un dépliant se trouvant dans une agence de voyage.

Liste des histoires se déroulant au Canada Modifier

Code INDUCKS Titre original Titre français Auteur(s) Date
W OS 263-02 Land of the Totem poles Au pays des totems Carl Barks Février 1950
W OS 408-02 The Golden Helmet Le casque d'or Carl Barks Juillet 1952
W OS 456-02 Back to the Klondike Retour au Klondike Carl Barks Mars 1953
W US 18-02 Land of the Pygmy Indians Au pays des indiens pygmées Carl Barks Juin 1957
W US 23-02 The Strange Shipwrecks Mystérieux naufrages... Carl Barks Septembre 1958
W CP 9-01 Christmas In Duckburg Les mésaventures d'un sapin de Noël Carl Barks Décembre 1958
W WDC 230-01 Black Wednesday Mercredi noir... Carl Barks Novembre 1959
W DD 117-01 Pawns of the Loup Garou Le Loup-Garou du Grand Nord Carl Barks, Tony Strobl Janvier 1968
S 74253 Back To The Klondike Retour dans la vallée de l'Agonie Blanche ! Carl Fallberg, Massimo De Vita Avril 1976
AR 113 Last Sled for Dawson Dernier traîneau pour Dawson Don Rosa 22 mars 1988
D 91192 War Of The Wendigo La Guerre des Windigos Don Rosa 31 octobre 1991
D 92514 King of the Klondike Le Prospecteur de la vallée de l'Agonie blanche Don Rosa 19 juillet 1993
D 93121 The Billionaire Of Dismal Downs Le Milliardaire des landes perdues Don Rosa 8 novembre 1993
D 95044 Hearts of the Yukon Les Deux Cœurs du Yukon Don Rosa 1er septembre 1995
D 94144 The Lost Charts of Colombus Les Cartes perdues de Christophe Colomb Don Rosa 17 octobre 1995
H 98135 Pawns of the Loup Garou Le Loup-Garou du Grand Nord Carl Barks, Daan Jippes 22 janvier 1999
D 2005-061 The Prisoner of White Agony Creek La Prisonnière de la vallée de l'Agonie Blanche Don Rosa 3 mai 2006

Notes et référencesModifier

  1. Don Rosa, Le Prospecteur de la vallée de l'Agonie blanche, 19 juillet 1993.
  2. 2,0 et 2,1 Carl Barks, Retour au Klondike, mars 1953.
  3. Don Rosa, La Prisonnière de la vallée de l'Agonie Blanche, 3-17 mai 2006.
  4. Don Rosa, Les Deux Cœurs du Yukon, 1er septembre 1995.
  5. 5,0 et 5,1 Don Rosa, Dernier traîneau pour Dawson, 22 mars 1988.
  6. Don Rosa, Le Milliardaire des landes perdues, 8 novembre 1993.
  7. Carl Barks, Au nord du Yukon !, septembre 1965.
  8. Carl Barks, Au pays des indiens pygmées, juin 1957.
  9. Don Rosa, La Guerre des Windigos, 31 octobre 1991.
  10. Carl Barks, Au pays des totems, février 1950.
  11. Carl Barks, Le casque d'or, juillet 1952.
  12. Don Rosa, Les Cartes perdues de Christophe Colomb, 17 octobre 1995.
  13. Carl Barks, Mercredi noir..., novembre 1959.
  14. Carl Barks, Les mésaventures d'un sapin de Noël, décembre 1958.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .