FANDOM


Capitainor est un chien anthropomorphe de l'univers de Donald Duck.

HistoriqueModifier

Il est le capitaine d'un transatlantique brumeux, portant son nom, dont il est apparemment le seul habitant, voguant dans la mer du "Pays qui n'existe pas", où les matières précieuses abondent, dont des icebergs d'or massif ou des huîtres géantes aux perles gigantesques.

Pour une raison mystérieuse, il est physiquement entièrement constitué d'or, ce qui l'a poussé à s'éloigner de la société qui voudrait le mettre en pièces. Les cales de son bateau contiennent une quantité illimitée de doublons d'or, il se sert de louis d'or comme munitions d'arme à feu et il peut commander une baleine de diamant rôdant dans les environs.

Picsou et Flairsou sont arrivés sur son bateau par magie en essayant d’attraper une pièce d'or gravée de son portrait, qui traînait sur le trottoir. Capitainor leur a offert l'hospitalité, et les a impressionnés avec les richesses illimitées qu'il possédait.

Il leur a ensuite proposé, plutôt agressivement, de les transformer eux-mêmes en or comme lui, s'ils désiraient posséder les mêmes choses précieuses que lui. Intimidés, et pas cupides à ce point-là, Picsou et Flairsou ont tenté de s'enfuir et ont été obligés de le combattre pour s'échapper et retourner à Donaldville.

En coulisses Modifier

Il ne semble être apparu que dans l'histoire Oncle Picsou au pays qui n'existe pas (Zio Paperone e il viaggio nel paese-che-non-c'è en italien original), scénarisée par Jerry Siegel, crayonnée par Romano Scarpa et encrée par Sandro Del Conte. Elle est d'abord parue le 8 décembre 1974.

Cette bande dessinée n'est parue en France que dans le Mickey Parade n°10, sorti en octobre 1980. Ces premières éditions de Mickey Parade avaient des pages-BD inédites insérées entre les histoires pour tenter de toutes les "lier" et créer un fil narratif continu; aussi, après la dernière page de Oncle Picsou au pays qui n'existe pas, Picsou se dit que le portrait sur la pièce n'est pas celui de Capitainor mais l'effigie du Roi d'Hurluberland, ce qui le motive à ramasser la pièce en fin de compte. Ceci ne faisant pas partie de l'histoire originale, on ne pourrait donc pas considérer cet élément comme canonique.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .