FANDOM


Certains l'aiment blonde est une histoire en bande dessinée de vingt-huit planches scénarisée par Laura et Mark Shaw et dessinée par Flemming Andersen, publiée pour la première fois en 2005 aux Pays-Bas. Elle met en scène Donald Duck et Daisy. L'action se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Donald Duck doit poser en tant que la cousine de Daisy à la danse de son club féminin ; et la seule façon de sauver son honneur et de ne pas être découvert est de le faire de façon convaincante...

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Certains l'aiment blonde - extrait 7

Donald, ayant l'impression de perdre sa virilité.

Daisy a obtenu de Donald qu'il fasse le mannequin pour la nouvelle robe qu'elle portera à la soirée de son club féminin. Ce dernier se demande pourquoi il s'est laissé entraîné dans cette galère, car, en plus des piqûres d'épingles qu'il subit sans arrêt, il se retrouve la tête recouverte d'un sac en papier qui l'étouffe ; apparemment, ces grimaces empêchent Daisy de ce concentrer. Face à l'insistance de ce dernier, Daisy accepte enfin qu'il enlève le sac, la pauvre n'en peut déjà plus de Donald qui gigote dans tous les sens et l'empêche d'exprimer sa créativité. Elle a l'impression d'habiller Frankenstein, comment créer du chic au milieu de tout ce chaos ?

Certains l'aiment blonde - extrait 1

Daisy refait une beauté à son fiancé.

Donald, quant à lui, se sent si peu viril et s'inquiète que son voisin Lagrogne ne le voie, sous quoi tout le quartier serait au courant. Entretemps, Daisy a une idée pour le rendre totalement méconnaissable tout en calmant sa paranoïa : elle habille son fiancée d'une perruque blonde, lui applique du fard à paupières ainsi que du rouge à lèvres, et voilà Donald complètement transformé ! Daisy peut enfin terminer sa robe tranquillement. Donald ne sait plus ce qu'il le retient si ce n'est son amour pour elle, il ne comprend pas tout ce chichi pour une simple robe. Tout ce que veut Daisy, c'est qu'on la regarde pour rendre jaloux son fiancé, qui ne fait jamais attention à elle ; elle aimerait bien que ce dernier se batte pour elle.

Certains l'aiment blonde - extrait 2

Houpette et Hubert rendent visite à Daisy.

À ce moment, on sonne à la porte de la maison de Daisy, ce qui fait sursauter le pauvre canard qui file se cacher dans l'armoire, de peur que quelqu'un le voit comme ça. C'est Houpette, la présidente du club féminin, qui est venue rendre visite à cette dernière pour lui demander un service : elle aurait besoin d'une cavalière pour un certain Hubert, un très grand canard bien baraqué. Malheureusement, toutes ses amies en ont déjà un. Hubert se met alors à draguer Daisy, qu'il complimente sans arrêt et à qui il demande d'être sa cavalière, et si Daisy accepte, Houpette lui a promis un meilleur poste au club. Naturellement, Daisy, étant déjà accompagnée, refuse, mais Houpette lui conseille « d'envoyer promener cet horrible Donald » ; après tout, le poste de vice-présidente ne se refuse pas, et, avec un cavalier comme Hubert, elle ferait des envieux.

Certains l'aiment blonde - extrait 8

Donald, qui a tout entendu depuis le placard, finit par craquer et sort de son placard, toujours vêtu de sa robe et visiblement très furieux, en lui criant de na pas la toucher ; il envoie balader Hubert d'un superbe crocher du droit direct sur sa mâchoire. Ainsi travesti, Donald attire le regard de Hubert, qui est tout de suite séduit par son « tempérament de feu » ; mais le canard impressionne moins Houpette, qui lui demande qui elle est. Ainsi, Donald, ne voulant pas être reconnu, prétend s'appeler « Donna », une simple cousine de Daisy en visite ; « Donna » s'excuse de s'être emportée ainsi, mais Daisy doit penser à son fiancé, « un gars solide qui pense avec ses poings ». Entretemps, Hubert est toujours au pieds de « Donna », qu'il veut absolument qu'elle soit sa cavalière ; visiblement, les gars costauds sont toujours attirés par les femmes de caractère. Voyant qu'Hubert s'est enfin détourné de Daisy, Donald décide de saisir l'occasion et accepte, rendant Daisy folle de rage.

Certains l'aiment blonde - extrait 10

Daisy entraîne Donald pour qu'il adopte une démarche plus féminine.

Aussi tôt Houpette et Hubert partis, Donald, toujours aussi furieux, enlève ses talons et sa perruque. Il se fera une joie de poser un lapin à ce goujat samedi soir ; mais le canard a oublié un détail : c'est de la cousine de Daisy qu'il s'agit et s'il n'y va pas, c'est elle qui perdra la face. Donald n'a pas d'autre choix que d'y aller. Aussi, pour être le plus convaincant en femme et ne pas être découvert, Donna devra s'entraîner à parler tout en tortillant les hanches. Donald refuse de se couvrir de ridicule mais doit vite se rendre à l'évidence : ce n'était pas lui qui était sensé accompagner Hubert au bal, mais Daisy qui devait y aller à sa place.

Certains l'aiment blonde - extrait 3

Donald s’entraîne à perfectionner sa féminité.

Ainsi, Donald passe tout la semaine à essayer d'adopter une démarche plus féminine. Leçon n°1 : apprendre à marcher avec des talons sans faire tomber les livres en équilibre sur sa tête. Leçon n°2, apprendre à danser en talons et enfin leçon n°3 : travailler son balancement des hanches, tout en évitant les vases en chaloupant. Le canard passe ainsi trois jours à travailler son équilibre jusqu'à samedi matin, jour du bal. Très tôt le matin, Donald se lève à quatre heures pour partir, et il n'en peut plus. Il refuse de se prêter à ce « jeu débile et déshonorant » et préfère fuir pour se cacher jusqu'à demain, mais c’était sans compter sur Daisy qui le rattrape ; plus que quinze heures pour s’entraîner avant le bal. Par conséquent, le canard passe tout le reste de la journée à perfectionner ses pas de danse ; désormais, Donald maîtrise bien son balancement et bouge son postérieur de manière très souple. Après tant d’entraînements, Donald est enfin prê...te.

Certains l'aiment blonde - extrait 4

Donna attire l'attention de tous les hommes.

Samedi soir enfin, c'est maintenant que tout ce joue, seule une « Donna » convaincante sauverait son honneur. Il est temps de mettre en œuvre la leçon n°4 : entrée spectaculaire suivie d'un balancement des hanches. Tous les hommes ont les yeux rivés sur elle et salivent face à sa beauté ; « Donna » est resplendissante ce soir-là, habillée d'une magnifique robe rouge et de gants en soie. Daisy n'a pas fait dans la dentelle car toute la soirée, les hommes délaissent leurs cavalières pour venir danser avec elle jusqu'à ce que la palmipède n'en peut plus.

Certains l'aiment blonde - extrait 5

Donna apprécie l'attention qu'on lui porte.

Toute la soirée se passe ainsi, les hommes se comportent comme des primates, ils entourent « Donna » comme un essaim d'abeilles, et se battent même comme des chiffonniers pour elle. Toute cette attention ne déplaît pas à Donald, qui compte bien en profiter. Comparée à elle, les autres filles sont tristes à mourir ; l'élève a surpassée la maîtresse. Daisy, d'habitude si patiente, est révoltée par son attitude. Visiblement, Donald a réveillé un volcan et s'il se contente de bluffer, Daisy compte bien lui donner de vrais raisons d'être jaloux.

Certains l'aiment blonde - extrait 6

Daisy et Donna se battant pour l'attention des hommes présents.

Après un rapide tour aux sanitaires pour se refaire une beauté, Daisy est de retour dans la salle. Tout les hommes ont le regard rivé vers elle ! « Donna » a trouvé sa rivale. Ainsi, toute la soirée, les deux canes se battent pour attirer les regards avec des coups de hanches et des mouvement virevoltants. La température monte très haut sur la piste de danse, tous les hommes ont désormais les yeux rivés sur le duo Daisy / Donna, qui se déhanchent sur la piste. Finalement, c'est Donna qui abandonne la première ; apparemment, danser avec des talons fait horriblement mal aux pieds. Daisy, qui est maintenant le centre de tous les regards, est courtisée par tous les hommes présents, le pauvre Donald n'en peut plus. Furieux, le canard saute sur tout ce qui bouge et distribue des coups de poings à volonté ! Tous les hommes finissent par abandonner et fuient en courant ; cette fois-ci, les filles sont allées trop loin.

Certains l'aiment blonde - extrait 11

Les autres membres du club féminin n’apprécient pas qu'on leur ait volé leur fiancés...

Mais tout le monde n'est pas parti. En effet, il reste toutes les autres filles sans leurs hommes et sans personne pour les raccompagner, et ces dames sont visiblement très furieuses. Ainsi, après avoir reçu un coup de tabac, « Donna » et Daisy se voient obligées de fuir pour se cacher dans des poubelles en essayant de fuir la rage de leurs poursuivantes. Bien qu'il ait des défauts, Daisy ne s'ennuie jamais avec avec Donald et c'est bien pour cela qu'elle l'a choisie.

Certains l'aiment blonde - extrait 9

En coulissesModifier

InspirationModifier

Cette histoire, dès le titre, s'inspire du célèbre film Certains l'aiment chaud de 1959, mettant en scène les célébres acteurs Marilyn Monroe, Tony Curtis et Jack Lemmon. L'histoire s'inspire notamment du long métrage par le fait que Donald doit se travestir, sous le nom de « Donna », pour échapper à la fureur de Daisy, quand, dans le film d'origine, les personnages de Joe et Jerry doivent se travestir sous les noms de « Joséphine » et « Daphné » pour échapper à la Mafia, après avoir assisté à un règlement de comptes. D'autres références au film existent, comme le club féminin, qui pourrait représenter la troupe de Sweet Sue and her society syncopators, composée uniquement de femmes.

Publications françaisesModifier

Cette histoire fut publiée pour la première fois en France dans le Mickey Parade Géant n°290 du 10 février 2006, elle sera ensuite republiée dans le n°328 du 11 mai 2012.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .