FANDOM


Chauds, les marrons ! est une histoire en bande dessinée de dix pages scénarisée par Didier Le Bornec et dessinée par le studio Comicup. Elle fut publiée pour la première fois le 21 janvier 2004 en France. Elle met en scène Donald Duck avec la participation en première page de Riri, Fifi et Loulou Duck. L'action se passe à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Pour diminuer sa montagne de dettes, Donald devient vendeur de marrons chauds, ce qu'il prend à coeur au point d'enlever tout le bois présent dans sa maison. Son commerce n'est pas vraiment un succès, il commence par n'avoir que dix dollars de la part d'un Donaldvillois qui demande juste son départ du quartier. Inspiré, le canard se rend alors dans les beaux quartiers pour espérer recevoir de l'argent en échange de son départ et ainsi ne plus polluer le quartier, sauf que cette fois en se posant devant le Cornélius V, il est chassé à coup de pied.

Un autre vendeur de marrons récupère Donald et lui propose une affaire, prétextant un concours avec Internet et une association associative : il devra offrir un cornet de marrons à celui qui viendra avec le mot de passe. Et si pour l'instant c'est loin d'être le cas avec des scandales, quelqu'un finit par récupérer le cornet en profitant de la naïveté du canard. Mais quand quelqu'un d'autre arrive pour récupérer le cornet, Donald se fait passer à tabac avant l'intervention de celui qui a eu le cornet. Pour résumer : le cornet a été récupéré par l'inspecteur Pigeonno, celui qui devait le récupérer était Tony le receleur et le soi-disant collègue de Donald était le complice de Tony, la vente de marrons servait en réalité de couverture pour faire discrètement passer un gros diamant volé.

En guise de récompense, Donald récupère la carriole de marrons et se rend alors à la prison pour polluer les deux bandits jusqu'à ce qu'il obtienne un fixe et une prime de licenciement.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit n'aura connu qu'une seule et unique publication, dans Le Journal de Mickey n°2692 du 21 janvier 2004.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .