FANDOM


Comme « onze » trompe ! est un gag en bande dessinée dessiné et scénarisé par Carl Barks, publié pour la première fois en septembre 1952 aux États-Unis. Elle met en scène Donald Duck et Balthazar Picsou.

Résumé completModifier

Picsou veut louer un cheval aux écuries de Donald. Le prix demandé pour un cheval (dix dollars) est élevé, mais Donald propose des prix dégressifs s'il prend plusieurs animaux ensemble : deux chevaux, neuf dollars ; trois chevaux, huit dollars, etc. C'est une offre spéciale pour ceux qui aiment faire du cheval en compagnie. Picsou réfléchit et demande onze chevaux, tous pour lui-meme : appliquant l'offre de Donald, le prix est en réalité de zéro dollars pour les onze chevaux, et le canard le plus riche du monde peut galoper sans rien payer.

En coulissesModifier

Dans la version originale de 1952, le prix d'un cheval est un dollar. Puis, le chiffre a été changé dans les différentes traductions, et quelque fois considérablement augmenté pour s'adapter aux différents pouvoirs d'achat selon les époques (un dollar en 1952 vaut à peu près une dizaine de dollars actuels).

Publication françaiseModifier

Cette histoire a été publiée trois fois en France, dans :

Précédée par Comme « onze » trompe ! Suivie par
Dépenser, c'est gagner !

Dépenser, c'est gagner !
Gag de Carl Barks

1re parution : septembre 1952
Sécurité avant tout

Sécurité avant tout
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .