FANDOM


Comment faire de l'équitation (How to Ride a Horse en version originale) est un court métrage d'animation américain des studios Disney américain avec Dingo, sorti le 26 décembre 1941 en tant que séquence du film-documentaire Le Dragon récalcitrant puis le 24 février 1950 seul.

SynopsisModifier

Dingo, fidèle à lui-même, nous montre, pour le meilleur et surtout le pire, tout ce qu'il y a connaître dans l'art de monter à cheval.

En coulissesModifier

Au début des années 1940, Jack Kinney réalisateur chargé de la série de courts métrages avec Dingo propose une nouvelle évolution pour le personnage : il souhaite lui donner un rôle plus pédagogique et lui offrir ainsi une vaste source de scénarios. Encouragé par Walt Disney, il met en chantier Comment faire de l'équitation, qui inaugure officiellement la sous-série des Comment... (How to...). Ce dessin animé est en réalité une séquence du film d'animation Le Dragon Récalcitrant, sorti au cinéma le 20 juin 1941.

Reprenant le principe de plusieurs films précédents (Le Planeur de Dingo, Leçon de ski et Dingo champion de boxe), le scénario est construit sur la contradiction entre le discours docte et assuré du narrateur John McLeish et sa mise en application loufoque par Dingo et sa monture, baptisée Percy.

Comme le fait remarquer Jack Kinney, cité par Flora O'Brien et repris par John Grant, Dingo fait ici montre de « la plus ridicule façon de chevaucher depuis que l'homme a enjambé un canasson préhistorique ». Un autre élément d'humour est l'usage du « ralenti » pour officiellement décomposer le mouvement du jockey et de son cheval mais qui, ici, permet de voir encore plus de maladresses rendues imperceptibles à vitesse normale.

L'acteur Pinto Colvig est ici présenté comme la voix et les effets vocaux de Dingo, mais en réalité l'acteur était absent des studios Disney depuis 1937 et pour pallier cela, les sons étaient repris des bandes sonores des courts métrages précédents.

GalerieModifier

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .