FANDOM


Comment garder la banane est une histoire en bande dessinée de neuf planches, scénarisée par Janet Gilbert et dessinée par José Ramón Bernadó, publiée pour la première fois en mai 2008 en Finlande. Elle met en scène Daisy Duck, Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald a encore une fois raté son embarquement sur un paquebot. Daisy et les neveux, à bord, tentent d’expliquer la situation au capitaine, mais celui-ci est intraitable : c’est écrit noir sur blanc (ou plutôt doré), c’est aux passagers à être à l’heure à bord. Donald se débrouillera. Celui-ci tente donc d’échanger une statuette contre un billet d’avion, mais l’employé ne prend que l’argent. Donald, pour en trouver, répond donc à une petite annonce de responsable de la sécurité dans le village de Splat, dans lequel il se rend immédiatement.

Splat est la capitale mondiale de la banane, et Donald promet au chauffeur de pick-up qui l’emmène de la payer la semaine suivante. Le pied à peine posé à terre, Donald glisse sur une peau de banane et sa statue se brise… La ville est infestée de ces peaux ! Le maire en fait alors part à Donald, qui lui propose de demander aux gens de ramasser leurs déchets… Mais cela lui ferait perdre les prochaines élections ! C’est à Donald de jouer.

Donald surprend ainsi une racaille en train de jeter sa peau de banane au sol, et le somme de la ramasser. Celui-ci refuse, sauf si on le paye. Donald ne trouve pas l’idée mauvaise, et organise une grande loterie avec un gagnant par semaine. Dans le tonneau servant d’urne, il faut mettre son nom sur une peau de banane ! Mais au bout d’une semaine, les peaux se sont décomposées, transformant le contenu du tonneau en boue. Donald ne renonce pas.

Il se déguise en gorille avec un seau, et contre une peau de banane, danse en louant son rôle pour amuser la population. S’il a du succès les premières fois, une racaille lui dira bientôt qu’il hait les gorilles avant de le frapper. Des enfants tentent de le secourir, lui donnant une nouvelle idée… Donald forme une troupe de banana-scouts, habillés en jaune pâle avec un chapeau en forme de peau de banane. Ils prennent l’ordre de nettoyer les rues, mais alors que Donald discute avec le maire, se jettent les peaux dessus afin de s’amuser, ce que le maire excuse, les distractions étant rares à Splat. Donald exploite cette faiblesse…

Bientôt, il passe même à la télévision, pour avoir fait de Splat une station de sports d’hivers au chaud : tous les touristes ont des chaussures munis de peaux de banane, leur permettant de réaliser de longues glissades dans les rues, sur des pistes de saut ou dans les toboggans. Donald touche une généreuse prime et peut rentrer chez lui. À l’aéroport, il court dans les bras de ses neveux, mais glisse sur le sol humide… Comme il le dit, il ne s’y fera jamais !

En coulissesModifier

Cette histoire est parue deux fois en France, dans les Journaux de Mickey nos2931 et 3297-98, datés respectivement du 20 août 2008 et du 26 août 2015.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .