FANDOM


Concours de châteaux de sable est une histoire en bande dessinée de neuf pages scénarisée par Frank Jonker, dessinée par Bas Heymans et encrée par Jules Coenen. Elle fut publiée pour la première fois le 2 août 2002 aux Pays-Bas. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Daisy Duck, Gontran Bonheur et Balthazar Picsou. L'action se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Un concours de châteaux de sable a lieu à la plage de Donaldville : Donald veut gagner pour partir en croisière avec Daisy tandis que Picsou s'associe avec Gontran pour impressionner un maharadjah.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald, ses neveux et Daisy arrivent de bonne heure à la plage de Donaldville pour une belle journée d'été, d'autant qu'il n'y a qu'une personne qui est déjà présente. Mais Donald tombe sur son cousin Gontran et tous deux se battent alors. Les enfants préviennent alors leur oncle de l'organisation d'un concours de châteaux de sable où le vainqueur gagnera une croisière aux Caraïbes. Daisy imagine alors partir en demandant aux deux cousins de gagner pour elle mais les deux refusent. Elle décide alors d'en construire un elle-même, ce qui fait immédiatement changer d'avis les deux cousins.

Outre Donald et Gontran, le club des milliardaires participe aussi au concours tout en jetant la personne déjà présente qui se plaignant de recevoir du sable sur lui. Il décidera alors de s'installer ailleurs. Le club des milliardaires n'arrive pas à faire le moindre chapeau, y compris Picsou qui utilise son haut-de-forme parce que ça coûte trop cher d'acheter un seau. Le canard veut proposer ses services à ses neveux mais Donald refuse et repousse violemment son oncle. Celui-ci s'associe finalement avec Gontran qui obtiendra la croisière du vainqueur.

Suite à cet accord, Donald veut en savoir plus sur les intentions de son oncle : celui-ci veut acheter le diamant rare "Géant bleu" au maharadjah du Karatistan, et pour cela, il compte l'épater en remportant le concours, d'autant  qu'il adore les châteaux de sables. Gontran accepte alors davantage d'aider son oncle. La personne chassée par le club des milliardaires construit également son château. Un boomerang fonce alors sur le château de Donald et ses neveux mais Donald le dévie. Le boomerang poursuit sa course en coupant le château de la personne et dépose les tours sur le château de Picsou et Gontran avant d'assommer Donald. Le monsieur n'a pas le soutien du jury, du coup il abandonne et part se baigner dans l'océan.

Daisy donne un paravent à Donald au moment où un cyclone apparaît soudainement. Donald et ses neveux ont pu protéger leur château mais le club des milliardaires et emporté par le cyclone qui repousse aussi une montagne de sable devant le château de Picsou et Gontran. Le monsieur est en danger, emporté par un raz-de-marée. Tous les châteaux sont engloutis sauf celui de Picsou et Gontran, ce dernier s'ne est sorti grâce à un matelas pneumatique, qui devient un palais de l'Atlantide grâce à des algues qui se sont installées. Donald en profite pour sauver le monsieu de la noyade.

Gontran et Picsou sont donc couronnés vainqueurs du concours et Gontran rafle la croisière aux Caraïbes. Picsou négocie avec celui qu'il pense être le maharadjah mais il parlait à un ministre : le maharadjah était le monsieur en fait. En colère contre Gontran et le club des milliardaires qui lui ont fait passer une sale journée, il donne son diamant "Géant bleu" au seul qui a esayé de le sauver de la noyade, à savoir Donald. Ainsi Gontran déprime d'avoir une croisière mais pas de Daisy pour l'accompagner tandis que Donald refuse de vendre au club des milliardaires ou à son oncle Picsou le géant bleu, d'autant que Daisy voit ce diamant comme une bague.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure n'est parue dans Les plus belles histoires de vacances, le troisième volume de la collection Mes plus belles histoires, chez Glénat le 29 juin 2011.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .