FANDOM


Déconfiture est une histoire en bande dessinée de onze planches scénarisée par Evert Geradts et dessinée par Jan Gulbransson, publiée pour la première fois en février 1998 aux Pays-Bas. Elle met en scène Daisy Duck, Donald Duck et Gontran Bonheur, elle se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald et Gontran se rendent chez Daisy le jour de la Saint-Valentin. Donald apporte un bouquet de fleurs, mais Gontran y va les mains vides, persuadé qu'il trouvera sur le chemin un magnifique cadeau. En passant devant une fenêtre ouverte, entre la rue des peupliers et la rue des saules, les deux canards sont témoins d'une dispute: la fiancée du milliardaire Gilbert Billaivert s'était fait promettre un manteau de fourrure à vingt milles dollars, et hurle car sa bague n'en vaut que douze milles. Mise au courant du prix dans la dispute, elle jette la bague par la fenêtre, qui atterrit dans la main de Gontran...

Bien évidemment, Daisy reçoit les deux cousins mais n'a d'yeux que pour la bague, aux initiales de Gontran. Alors qu'ils se font les yeux doux, Gontran à la maille de s'asseoir sur une branche de ronce sur le canapé! En effet, celles-ci envahissent le jardin, allant parfois jusqu'à s'infiltrer par les fenêtres, et à pousser jusqu'au canapé. Cependant, les épines sont si énormes qu'elle ne sait pas comment s'en débarrasser... Et Gontran n'est pas du genre à exécuter un travail quelconque. Il lui propose alors d'appeler Donald qui n'a jamais rien pu refuser à Daisy...

Donald reste circonspect à l'idée d'apporter un sécateur et des gants de travail chez Daisy, mais déborde d'enthousiasme en entendant parler de ronces: celles-ci sont forcément bardées de mûres, dont Grand-Mère Donald faisait une excellente confiture! Daisy n'en a que faire, et l'autorise à les prélever, dès l'instant où les ronces ont disparu du jardin...

Donald s'extasie devant la taille des mûres, et se met directement au travail. Gontran, lui, préfère éviter ces « fruits dégoûtants » et emmène Daisy à la fête foraine... Cependant celle-ci préfère laisser sa bague chez elle. Gontran se propose tout naturellement pour la mettre en lieu sûr et, certain que la jalousie de Donald provoquera des problèmes, la cache dans le pot de sucre.

Donald a de quoi remplir plus de dix bons bocaux de confiture! Il récupère son matériel dans la 313, écrase les mûres dans la cocotte-minute et ouvre le gaz en grand afin de faire cuire pendant qu'il coupera les ronces pour en faire des fagots. Cependant, la cocotte explose, maculant les murs et la gazinière de tâches de confiture...

Daisy est très tentée par la maison hantée, mais Gontran commet un impair en lui demandant de l'argent: la fête foraine était son idée, c'est à lui d'offrir un tour à sa fiancée le jour de la St Valentin et il a bien eu les moyens d'acheter un diamant! Alors que Daisy l'accuse de mesquinerie, Gontran lit l'affiche du camion publicitaire derrière elle: Gilbert Billaivert offre milles dollars à qui retrouvera sa bague perdue. Gontran demande à Daisy de l'attendre quelques instants, et compte ramener la bague pour acheter en acheter une fausse, identique, et payer la maison hantée avec l'argent restant.

Pendant ce temps, Donald réfléchit à une solution: il lui reste assez de mûres pour remplir quelques pots. Il emprunte alors la cocotte-minute de Daisy et vide le pot de sucre dedans... Gontran arrive et, passée la surprise de voir la cuisine dans un triste état, demande à Donald de lui donner le sucre... Vide! Il lui demande alors s'il n'a pas remarqué quelque chose de spécial dans le sucre, mais Donald commençant à être méfiant, il essaye une approche plus subtile et félicite Donald pour ce merveilleux travail. Il tente même d'attraper un peu de confiture dès qu'elle est prête, mais se brûle... Donald, passé les moqueries, remplit plusieurs pots et se voit heureux: il a de quoi en manger pendant un an!

Daisy n'attendra sûrement pas un an à la fête foraine, et entre justement dans la cuisine à ce moment-là... Bien que Donald se défende d'avoir fagoté proprement toutes les ronces du jardin, elle reste furieuse! De plus, elle croyait que Gontran devait chercher de l'argent, et le trouve dans sa cuisine... Celui-ci argue qu'il voulait absolument goûter à la confiture de Donald. Daisy n'est pas dupe et se souvient de son dégoût à la mention des mûres, et Gontran tente d'expliquer que celle de Donald est vraiment spéciale. Elle compte tout le même le traîner immédiatement à la maison hantée, mais Donald retient son cousin, fier de sa confiture. Gontran, confiant, choisit un pot au hasard... Mais la bague n'y est pas! Il en demande alors juste un deuxième et, malgré son teint verdâtre et nauséeux, n'en fait qu'une bouchée en en vantant la qualité. Malheureusement pour lui, la bague n'y est pas...

Daisy est suspicieuse: jamais ces deux-là n'ont été aussi copains ! Elle met alors les informations à la radio pour tuer le temps, et tombe sur une annonce du milliardaire! Elle comprend alors tout et exige sa bague à Gontran... Qui la croque, dans le dernier pot! Donald et Daisy sont en colère, mais Gontran se rattrape : il va rendre la bague, et avec la récompense, fera refaire la cuisine, mille dollars étant un prix suffisant pour en avoir une de qualité. Malheureusement pour Donald, Daisy tombe sous le charme et couvre son cousin de bisous, laissant le pauvre canard repartir avec des pots vides...

En coulissesModifier

Parutions françaisesModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois en France, dans le Le Journal de Mickey n°2799 du 8 février 2006.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .