FANDOM


Détecteur d'embrouilles est une histoire en bande dessinée de quatre planches scénarisée par Frank Jonker et Paul Hoogma, crayonnée par Maximino Tortajada Aguilar et encrée par le studio Comicup, publiée pour la première fois le 5 mai 2006 aux Pays-Bas. Elle met en scène Mickey Mouse, Dingo, Pat Hibulaire et Pluto. L'action se déroule à Mickeyville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

DIngo se promène avec son détecteur de métaux en quête d'objets. Lorsqu'il croise Mickey, il fait part de ses trouvailles et son ami est surtout marqué par une statuette ancienne. Une semaine plus tard, Dingo fait évaluer sa statuette dans l'émission La poubelle au trésor et l'expert lui informe que cette statue datant de 1500 ans avant J.C. vaut dix mille dollars.

Ayant vu l'émission, Pat Hibulaire décide de traquer Dingo le lendemain et de lui voler sa prochaine trouvaille. Dingo trouve quelque chose dans un terrain vague, un objet inconnu mais Mickey et Pluto le rejoignent au grand dam de Pat Hibulaire. Mickey propose d'examiner l'objet chez lui mais Dingo préfère demander à nouveau à l'expert de La poubelle au trésor.

Dans les studios, Pat Hibulaire s'installe à côté de Dingo et réussit à lui voler son trésor sans que Dingo ne s'en rende compte. Le bandit pensait s'enfuir mais l'arrivée de Mickey à l'entrée du studio l'oblige à renoncer et c'est à lui de présenter la trouvaille.

Pat dit alors au conservateur que le trésor était dans son grenier depuis vingt ans. Seulement, une fois la boue enlevée, l'expert découvre qu'il s'agit en réalité du masque en or volé au musée des arts premiers vingt ans auparavant. Et vu que l'expert se souviens que Pat lui a dit que ça faisait vingt ans qu'il était dans son grenier, le bandit est alors arrêté par la police pour vol. Dingo se dit du coup que c'est dommage qu'il ait perdu son masque après les explications de Mickey.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France dans Le Journal de Mickey n°3340 du 22 juin 2016.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .