FANDOM


Des agents très spéciaux est une histoire en bande dessinée de trente-et-une planches, scénarisée par Giorgio Figus et dessinée par le studio Comicup. Elle a été publiée pour la première fois le 1er décembre 1990 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Popop Duck et Géo Trouvetou. L'action se déroule à Donaldville et dans un village du mont Apuntax.

SynopsisModifier

En tant que patron du PIA, Picsou envoie ses agents Donald (QQ7) et Popop (MT12) récupérer un produit liquide volé par le Blonk capable de dissoudre l'or.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.
Donald molesté par son voisin lors d'une précédente mission

Donald Duck molesté par son voisin lorsqu'il récupérait un acte de mission.

Les deux agents de la PIA Quasi Qualifié 7 Donald Duck et Mi-temps 12 Popop Duck attendent dans la maison du premier nommé la convocation de leur chef, Balthazar Picsou. Donald se souvient du tube envoyé par parachute tombé dans la soupe du voisin ou de celui qui était caché dans une biscotte. Il pensait que cela viendrait par courrier mais seule une facture est livrée. Donald allume la télé mais celle-ci ne reçoit plus rien, les deux canards vont en découdre avec le voisin de QQ7, convaincu que sa radio en amateur en est la cause sauf que le dit voisin a vendu sa radio deux semaines avant, ce qu'il explique en brutalisant les deux cousins. Donald tripatouille alors son antenne mais il glisse du toit. Ce sera finalement par téléphone que Picsou donne à ses deux neveux la consigne de se rendre au refuge no5.

Léo Pardi raconte son histoire aux canards

Le professeur Léo Pardi raconte son histoire à Donald Duck et Popop Duck.

L'entrée du dit refuge se cache dans une statue et les deux canards, après l'avoir pénétrée voient leur oncle qui explique avoir téléphoné car ils ne répondaient pas aux messages précédents, qui s'avéraient être les interférences dans la télévision comme le dit le message 27 Bis. Le milliardaire leur présente le professeur Léo Pardi, chercheur qui devant inventer un nouveau carburant mais qui, à la place, a découvert un sérum capable de dissoudre l'or. De plus, ce sérum anti-or a été volé par l'agence Blonk. Alors que Donald réclame un salaire, Picsou n'en a cure et envoie ses deux agents avec la mission de récupérer le sérum après être passé par le laboratoire de Géo Trouvetou.

Autodestruction de la fusée de Donald et Popop

La fusée de Donald Duck et Popop Duck s'autodétruit.

Pendant que la fusée transportant les deux espions décolle du refuge no5, effrayant au passage un vieil homme lisant son journal, Picsou et Géo font le topo de la situation : les deux canards sont les seuls agents disponibles et font route vers le mont Apuntax vu que le Blonk se trouve dans un village à proximité avec le sérum. Lorsque le milliardaire demande à l'inventeur s'il les a prévenus du fait que les manœuvres annuelles soient ajournées et qu'il s'agit d'une vraie mission, ce dernier reconnaît ne pas y avoir pensé. Arrivés au mont Apuntax, Donald et Popop voient leurs fusées s'autodétruire puis leurs sièges dix secondes après avoir pu s'en éloigner, tous deux se disent que c'est trop pour des manœuvres d'entraînement.

Donald sympathise avec Cerbère du Blonk

Donald Duck sympathise avec Cerbère, le chien du Blonk.

Les deux canards atteignent le village sans se douter que les agents du Blonk les ont déjà repérés. Deux agents libèrent alors leur chien, Cerbère, pour les attaquer mais Donald réussit à obtenir son affection en lui donnant une sucette à la menthe, son seul point faible. Donald glisse ensuite sur une peau de banane et évite de peu une caisse qui s'écrase. Une bombe arrive ensuite au niveau des deux cousins et Popop réussit à la renvoyer d'un coup de pied vers les agents du Blonk au moment où ils déclenchent l'explosion. Bien évidemment, l'agent MT12 ne se doute pas de ce qu'il a fait.

Le Blonk veille sur le sérum anti-or

Le Blonk veille sur le sérum anti-or.

Le Blonk garde alors le sérum anti-or dans un pavillon mais il ne s'attendait pas à ce que Donald le reprenne grâce à un conduit d'aération. Mais les deux cousins s'y perdent et ils finissent par tomber dans une piscine. En fouillant dans un garage ils trouvent un tandem tandis que les agent du Blonk les pourchassent. Les canards prennent une ruelle mais les freins ont lâché et leur véhicule heurte une bouche à incendie, propulsant les deux canards sur la devanture d'un magasin de fruits et légumes, tout en sauvant l'ampoule contenant le sérum.

Béret de Donald en avion

Donald Duck transforme son béret en avion.

Dans la gare, les canards voient que le prochain train part dans deux minutes et ils le prennent, sauf qu'en entrant dans leur cabine ils font face à un agent du Blonk. Pour y échapper, les deux espions du PIA grimpent sur le toit du train et le canard en costume de marin a alors la solution : en lançant son béret sur le toit du train, celui-ci se transforme en avion suite à une astuce de Géo. Ainsi, les cousins peuvent décoller et s'échapper par la voie des airs, Popop en profite pour narguer l'agent du Blonk qui les pourchassait. Celui-ci, en pleurs, est rejoint par son collègue qui tente de le réconforter.

Donald jette le sérum anti-or

Donald Duck jette le sérum anti-or sur la fortune de Balthazar Picsou.

Voyant ses neveux revenir au refuge avec le sérum anti-or, Picsou est épaté de voir que la mission est une réussite totale. Seulement, les deux agents continuent de croire qu'ils sont dans un entraînement et Donald jette alors l'ampoule pleine de sérum, croyant que c'est de l'eau, sur l'argent de Picsou. C'est en voyant la réaction effrayée de leur oncle milliardaire que Donald et Popop comprennent qu'ils n'étaient pas en entraînement mais qu'il s'agissait d'une vraie mission. Les deux espions cherchent alors à échapper à la colère du milliardaire et ils ne trouvent qu'un seul refuge possible : le Blonk.

Scan0010 (2)

En coulissesModifier

Parutions françaisesModifier

Cette histoire a été publiée en France dans Super Picsou Géant no60 de juin 1994.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .