FANDOM


Deux martiens pour Donald est une histoire en bande dessinée de vingt-cinq pages dessinée par Rino Anzi. Elle fut publiée pour la première fois le 27 décembre 1952 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Balthazar Picsou et Gontran Bonheur. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.


Donald et ses neveux font le tour des champs appartenant à leur oncle Picsou. Sur recommandation des enfants, Donald demande à son oncle le gain ou même la location d'un de ces champs, ce que le milliardaire refuse, qualifiant alors son neveu de parasite. Furieux, Donald roule alors à vive allure en brûlant un feu rouge au passage.

En lisant le journal, Donald découvre un article indiquant que des martiens à bord de soucoupes volantes souhaitent envahir la Terre. Et quand le journal illustre le dessin d'un martien vu par un paysan, Donald saute sur l'occasion pour réclamer un terrain à son oncle et celui-ci lui promet de lui donner la moitié de ses champs en échange de la vue d'un martien. Donald réfléchit toute la nuit, entendant notamment à la radio la présence de deux soucoupes volantes en Californie.

Durant la nuit, Donald part chez Gontran et lui demande de jouer le rôle d'un martien. Si au début il fut réticent, le chanceux accepte en échange de la moitié des terres données par Picsou ou de se faire cirer les chaussures par Donald pendant un mois en cas d'échec. Et le lendemain, Donald explique son plan à ses neveux tout en se faisant livrer un costume de martien.

Deux jours plus tard, Gontran se prépare dans son rôle de martien mais une vraie soucoupe volante avec un vrai martien arrive et le martien finit par endormir Gontran tout en lui faisant oublier leur rencontre. Le martien rejoint ensuite Donald qui croit alors avoir affaire à son cousin. Picsou veut alors tirer sur le martien mais celui-ci réplique en nouant le fusil qu'il tenait et en aspirait le milliardaire vers lui. Le martien présente alors sa véritable identité, à savoir 1239. Picsou refuse d'y croire mais 1239 paralyse le milliardaire pendant quelques secondes.

Il enchaîne les expériences, transformant les pêches de Picsou en pierres puisque les légumes sont inutiles sur Mars. Il fera ensuite avaler à Picsou une pilule ZRX3 qui lui donnera une force incroyable au point d'arracher plusieurs arbres fruitiers et de piétiner ses champs de blé. Il fera ensuite voler les moutons de Picsou, partant du principe que les moutons volent sur Mars et ensuite il propose aux canards de se joindre à lui pour un bain dans de la lave remplaçant la prairie de Picsou.

Donald propose alors à 1239 d'échanger leur paix contre des sacs d'or de Picsou, contre l'avis du milliardaire évidemment. Tours se rendent alors au dépôt de Balthazar Picsou et le martien ouvre le coffre contenant l'or mais aussi des explosifs qu'il arrive à manger et trouver cela délicieux. Picsou lui tire alors dessus mais les balles sont sans effet sur le martien si ce n'est un chatouillis. 1239 emporte alors de l'or après avoir mangé quelques pièces et retourne dans son vaisseau spatial.

Picsou pourchasse alors mais, une fois la soucoupe volante partie, tombe alors sur Gontran dans son déguisement de martien. Le milliardaire en conclue alors que ses deux neveux l'ont piégé et compte les faire pendre. Donald tente alors de s'expliquer mais les deux cousins sont bombardés de coups de canon. Gontran, n'ayant aucun souvenir de sa rencontre avec 1239, croit que son cousin a tout gâché et compte bien faire valider son mois à se faire cirer les souliers, ce que Donald refuse vu que le martien était réel. Ils sont surpris par Riri, Fifi et Loulou qui arrivent en ambulance, convaincus qu'il faut toujours en préparer une quand leur oncle Donald fait une petite farce.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit est paru en France dans le seul Super Picsou Géant n°113 Bis d'août 1981.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .