Dingo contre la bande des trois est une histoire longue en bande dessinée de vingt-quatre planches dessinée par Romano Scarpa, encrée par Rodolfo Cimino et scénarisée par Roberto Catalano, publiée pour la première fois le 1er juin 1962 en Italie. Elle met en scène Dingo, Mickey Mouse ainsi que les membres de la bande des trois. L'action se déroule à Couardcity.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Dingo et Mickey partent en vacances à Couardcity, où une bande de trois voleurs, dirigée par le sosie parfait de Dingo, sévit.

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

La bande des trois entrent à Couardcity.

À Couardcity, tous les habitants prennent leurs jambes à leur cou. En effet, au loin, ils aperçoivent la terrible bande des trois, composée de trois véritables vauriens : Sten (un sosie parfait de Dingo), Rock (qui est un « légèrement sourd ») et Flick (qui est un « un peu sourd »). Ils ont en tête de braquer la banque de Couardcity en cachant leur vitesse grâce à un foulard sur leur visage. En un clin d'œil, les coffres de la banque sont ouverts et vidés et nos trois brigands se dirigent vers la sortie. Mais un des employés de la banque parvient à enclencher, avant leur fuite, le système de sécurité qui fait glisser la grille de sécurité juste devant Sten ; celui-ci, se l'étant prise en pleine figure, a perdu connaissance. Ses deux compagnons décident d'attendre la nuit pour venir chercher leur patron.

Un habitant de Couardcity attrape Dingo avec un lasso.

Le braquage a fait grand bruit et, en à peine quelques heures, on en parle partout dans la région. Mais deux personnes ne sont pas au courant. En effet, Mickey et Dingo entrent tout juste à Couardcity, persuadés qu'il s'agit d'une ville propice au repos. Mais lorsque Dingo hèle un passant dans la rue, ce dernier hurle en voyant son visage et court se cacher. Dingo ne comprend pas et tente de nouveau sa chance auprès d'autres passants. Cependant, à chaque fois, voilà que ça recommence. L'un d'eux a même attrapé Dingo avec son lasso et harangue la foule pour le couvrir de goudron et de plumes !

Dingo refuse de prendre la place de Sten.

Dingo semble en très fâcheuse posture jusqu'au moment où le shérif de la ville intervient, disant à la foule qu'il doit y avoir un procès et qu'il va s'en charger personnellement. Il emmène alors Dingo (toujours coincé dans le lasso) et Mickey à son bureau. Arrivés là-bas, le shérif peut alors expliquer la situation aux deux touristes. Il assure savoir que Dingo n'est pas un bandit et qu'il est le sosie parfait d'un brigand de la région. Il les emmène près de la prison de son bureau pour leur montrer Sten, toujours amoché par son accident. Le shérif souhaitait le faire parler pour s'emparer de ses deux complices mais il a pris un coup sur la tête et ne peut donner aucune information. Le shérif demande alors à Dingo une faveur : comme personne ne sait qu'il est son sosie, il pourrait prendre sa place, simuler une évasion et ainsi rejoindre les deux complices pour pouvoir les arrêter ! Dingo refuse catégoriquement de participer à cela, ayant trop peur que les deux brigands s'aperçoivent de la supercherie. Mais après plusieurs tentatives, Mickey et le shérif parviennent à faire changer d'avis Dingo qui s'introduit dans la prison du shérif.

Rock et Flick viennent rechercher leur chef.

Mais à l'entrée de la ville, Rock et Flick sont revenus pour chercher leur patron. Ils s'introduisent dans le bureau du shérif en menaçant ce dernier et Mickey et en les empêchant de bouger. Ainsi, ils entrent dans la prison et parviennent à libérer leur patron, toujours aussi retourné par sa chute dans la banque puis s'enfuient. Mickey et le shérif sont heureux et partent voir Dingo qui semble totalement retourné. Ils comprennent alors que ce n'est pas Dingo mais Sten et que Dingo a honoré son contrat !

La bande des trois braque un train.

Après une longue chevauchée, les trois bandits se sont arrêtés pour prendre une petite pause. Rock et Flick tentent de réveiller leur patron en le frappant tout d'abord avec une bouteille de whisky. Mais voilà que ce dernier est réveillé et semble en pleine forme. Il leur dit même qu'il se sent déjà prêt pour reprendre des raids mais qu'il ne se souvient plus de rien. Ainsi, avec l'aide de ses deux complices, Sten effectue de nombreux casses comme celui d'un train. En chevauchant pour échapper à la justice, ils se rendent compte que la prime sur leur tête ne fait qu'augmenter !

Mickey est inquiet du comportement de son ami.

Mais, à Couardcity, Mickey lit la presse et, persuadé que c'est Dingo qui est à la tête de la bande des trois, trouve que son ami prend son rôle beaucoup trop à coeur en voyant tous leurs actes. D'ailleurs, Sten (ou Dingo) affirme à sa bande que leur prochain coup sera la banque de Dollar-city, la banque la mieux protégée de la région. Cela effraie un peu Flick et Rock mais Sten leur explique, non sans arrogance, qu'il a écrit une lettre au shérif de la ville pour l'informer de leur casse. Ainsi, toutes les banques de la région verront leur sécurité renforcée et celle de Dollar-city sera réduite ! Ainsi, la lettre arrive à destination et le shérif de Dollar-city informe alors son homologue de Couardcity. Celui-ci est heureux et peut ainsi mettre son plan à exécution pour arrêter la bande des trois.

Ribes montre le visage de la personne gardée à Couardcity.

Mais un petit gars nommé Ribes arrive rendre visite à la bande des trois. Il vient informer Flick et Rock qu'il était dans la prison de Couardcity et qu'il était près d'une cellule ultra-sécurisée où figurait un type ayant perdu la mémoire après avoir reçu un coup sur la tête et qu'il ressemblait trait pour trait à Sten. Les deux bandits comprennent alors que l'homme qu'ils ont libéré était un imposteur ! Ils décident de le garder à l'œil et de s'en débarrasser si cela s'avère vrai.

Le braquage commence à Dollar-city.

Voilà qu'arrive le moment du hold-up à Dollar-city. La bande des trois, foulard sur le visage, commencent leur casse. Mais tout à coup, le shérif et ses hommes apparaissent pour arrêter la bande. Comprenant qu'ils ont eu raison, Flick et Rock sautent sur leur chef et une bagarre éclate alors entre les trois bandits. Le shérif peut les arrêter mais doit les envoyer d'abord à l'hôpital. Mickey rassure Dingo en lui disant qu'il pourra de nouveau gambader après trois mois de convalescence. Le soir-même, le shérif et Mickey repartent voir Sten qu'ils ont laissé dans sa cellule. Le shérif est fier de lui annoncer que sa bande a été arrêtée. Mais voilà que Sten sort de sa torpeur et félicite le shérif. En réalité, il explique qu'il était bel et bien Dingo et qu'il a fait croire qu'il était Sten pour ne pas courir de risques inutiles. Mickey est rassuré mais le shérif est totalement dérouté par Dingo qui quitte, amusé, son bureau.

Dernière case de l'histoire où Mickey est fasciné par son ami Dingo.

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Inspirations[modifier | modifier le wikicode]

Couverture du Gladstone Comic Album n°22 (juin 1989) dessinée par Murad Gumen, illustrant l'histoire Le shérif de Nugget Gulch.

Pour cette histoire, qui est le second western dessinée par Romano Scarpa en 1962, le scénariste Roberto Catalano semble s'être inspiré du feuilleton de Ted Osborne et Floyd Gottfredson datant de 1937, Le shérif de Nugget Gulch, où Mickey et Dingo sont pris pour des pistoléros[1].

Publications françaises[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire fut publiée à deux reprises en France, dans :

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Précédée par Dingo contre la bande des trois Suivie par
Mickey et Iga Biva : Alerte à la comète
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 1er juin 1962
Donald remplaçant attitré
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.