FANDOM


Direction planète Krokor est une histoire en bande dessinée de quinze planches scénarisée par Carlo Chendi et un scénariste inconnu et dessinée par Giorgio Rebuffi, publiée pour la première fois en février 1972 en Italie. Elle met en scène Balthazar Picsou, Donald Duck, Daisy Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Géo Trouvetou.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Alors qu'il dormait tranquillement, Donald est réveillé par son oncle Picsou qui l'appelle à travers un talkie-walkie miniaturisé. Donald part mais fait face à l'agacement de ses neveux et a probablement fait du tapage nocturne vu qu'il a fait un grand bruit à la suite du non-démarrage du moteur. Il doit finir le trajet vers la villa de Picsou en bateau gonflable pour traverser le torrent généré par les larmes de son oncle. Picsou pleure car son dépôt a disparu.

Picsou invite Donald à constater cette disparition grâce aux caméras de surveillance, les canards constatent que les caméras à l'intérieur fonctionnent toujours et que l'argent est encore là. Ils voient aussi des images des environs avec notamment une fabrique de bonbons disparue cent ans auparavant. Picsou réveille alors Daisy après avoir fait un don minime à la bibliothèque, devenant ainsi actionnaire, et le milliardaire consulte les articles de la disparition de la fabrique de bonbons, il y lit alors qu'il y avait eu ce soir là une planète verte et est convaincu que le dépôt se trouve là-bas.

Picsou et Donald se rendent alors au laboratoire de Géo Trouvetou et le milliardaire réclame à l'inventeur un projecteur atomique à ions. Le principe est de découper les structures atomiques, les transmettre dans l'espace et les recomposer à l'arrivée. Picsou obligera Donald à l'accompagner sur la planète verte et tous deux auront six heures pour revenir ensuite à leur point d'arrivée pour être recomposés sur Terre. Picsou et Donald trouvent alors rapidement le dépôt.

Mais deux extraterrestres tentent d'ouvrir le dépôt et Picsou s'y oppose fermement. Suite à cela, Picsou et Donald sont alors transportés par télékinésie par les deux extraterrestres qui les mèneront vers leur roi au niveau du cratère royal.

Le roi s'engage alors à rendre le dépôt à Picsou mais une fois vidé de son argent. Pour obliger le milliardaire, il jette Donald dans la fosse du persuadeur, une terrible créature qui mange de tout. Si Picsou était prêt à sacrifier son neveu, il finit par changer d'avis en pensant que Daisy lui en voudra.

Picsou ouvre son dépôt mais le roi est déçu car l'argent est immangeable, pas aussi bon qu'à la fabrique de bonbons, mangeant même des sucreries au mariage de sa fille, la princesse Verdoline, et il a encore une autre fille à marier, Picsou en profite pour négocier avec le roi : une vente de bonbons contre la restitution de son dépôt avec l'argent et des roches de cette planète.

Un des sujets à grosse tête du roi renvoie alors le dépôt à Donaldville et Picsou et Donald doivent regagner leur point d'arrivée afin que Géo les ramène à Donaldville. En sortant du laboratoire de Géo, Picsou constate le retour de son dépôt. Il pensait s'en tirer comme ça mais Géo lui demande de payer l'électricité.

Le lendemain, Picsou vend donc deux tonnes de sucreries à la planète vertes et elles sont acheminées par télékinésie en échange des roches. Picsou explique alors à Donald que ces roches étaient en fait des émeraudes, d'où la couleur verte. Donald laisse son oncle sans rien lui demander et part dans une bijouterie car il avait rempli ses poches de roches. Le bijoutier lui annonce alors que ce sont des fausses émeraudes qui ne valent rien et si au début Donald était déçu, le canard finit par rire, voyant que son oncle a vendu beaucoup de bonbons et qu'en fin de compte il s'est volé lui-même.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié en France uniquement dans Picsou Magazine n°73 de mars 1978.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .