FANDOM


Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Donald (homonymie).

Donald était un canard anthropomorphe de l'univers de Donald Duck ayant vécu au Moyen-Âge.

HistoriqueModifier

Ce personnage, sosie et ancêtre de Donald Duck, vécut au Moyen-Age en se déplaçant dans toute l'Europe[1], où il exerçait l'activité de chevalier, à son compte ou au service des seigneurs de l'époque (tous sosies de Balthazar Picsou). Il voyageait avec un cheval richement paré et était servi par un écuyer sosie de Gus Glouton.

Au contraire du Donald moderne, le chevalier du même nom était un combattant fier et courageux, et arrivait à défaire plusieurs adversaires en même temps. Toutefois, il avait la malchance que ses mérites n'étaient presque jamais reconnus. Cette malchance le rendait très souvent furieux ou presque fou : la folie du personnage est le thème principal dans Donald paladin de Picsou VI.

Et surtout le paladin était malchanceux en amour : dans toutes les histoires, il tombait amoureux de la protagoniste féminine (toutes sosies de Daisy Duck), mais aucune d'elles ne partagea son amour, lui préférant toujours quelqu'un d'autre.

En coulissesModifier

Donald le paladin est apparu dans quatre histoires, toutes dessinées par Luciano Bottaro[2]: Paperino il Paladino (1960 ; inédite en France), Donald paladin de Picsou VI (1966), Le trésor de Picsoumagne (1972), et Paperino e Paperotta (1996 ; inédite en France)[3].

Même si ces histoires ont été réalisées sur une longue période, et ne sont pas liées avec une grande cohérence, on peut reconnaître ce même héros, sosie de Donald Duck, par son armure, son cheval, son écuyer (sosie de Gus Glouton) et certains traits de son caractère.

On peut croire que toutes les quatre histoires se sont effectivement déroulées dans le Moyen-Age de l'univers des canards, a l'exception de Donald paladin de Picsou VI, où le Donald Duck moderne, ensorcelé par Hazel, imagine être le chevalier. Il pourrait en tout cas avoir vécu les aventures passées des siècles avant par son ancêtre.

Dans Paperino il Paladino, l'auteur Carlo Chendi a choisi que Donald le paladin (comme les autres personnages) s'exprime dans un bizarre et comique ancien italien. Cette expérimentation n'a plus été reprise dans les autres histoires, dont les textes furent écrites par Bottaro. N'ayant pas encore de traductions françaises de cette histoire, on ne sait pas si les traducteurs choisiraient d'utiliser l'ancien français pour créer le même effet comique.

Notes et référencesModifier

  1. La première histoire, Paperino il Paladino, se déroule en Italie (Portus Delfini, correspondant à Portofino en Ligurie du monde réel, est reconnaissable), Donald paladin de Picsou VI et Paperino e Paperotta plutôt en France; dans Le trésor de Picsoumagne on ne peut pas préciser la localisation en Europe.
  2. Bottaro est même l'auteur du scénario, sauf dans la première histoire, écrite par Carlo Chendi.
  3. Ces quatre histoires ont été plus tard regroupées par des fans italiens sous la dénomination conventionale Ciclo paperingio, qui pourait se traduire en français comme Cycle canardingien. Cfr. http://it.paperpedia.wikia.com/wiki/Ciclo_paperingio
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .