Donald agent du F.B.I. est une histoire en bande dessinée de trente-et-une planches, scénarisée et dessinée par Romano Scarpa. Elle a été publiée pour la première fois le 14 mai 1961 en Italie. Elle met en scène Donald Duck et Riri, Fifi et Loulou Duck. L'action se déroule à Donaldville.

Synopsis[modifier | modifier le wikicode]

Engagé par une compagnie d'ampoules, Donald croit être en réalité un agent du F.B.I., d'autant plus qu'il est le seul à ne pas connaître le F.B.I..

Résumé complet[modifier | modifier le wikicode]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Riri, Fifi et Loulou Duck vivent intensément le documentaire sur les agents du F.B.I. à la télévision.

Riri, Fifi et Loulou regardent un documentaire présentant les périlleuses actions du F.B.I. et se prennent de passion pour ces hommes luttant contre le crime d'autant que pour eux personne ne peut savoir qui est le F.B.I.. Pendant ce temps, Donald passe un entretien d'embauche face au sous sous-chef du personnel de la société Éclairage Bien Lumineux qui lui dit qu'il devra agir avec sang-froid face à des missions difficiles et qu'il devra avoir un dévouement complet et un esprit de sacrifice. Le canard est alors engagé à l'essai avec le droit de consommer toute la lumière qu'il désire. Donald quitte alors le bâtiment en joie tout en ignorant le nom de société qu'il observe sur le haut de leur immeuble. Mais à ce moment là, quatre corbeaux masquent en partie le logo E.B.L. qui devient alors aux yeux de Donald F.B.I. et à la question Qui ne sait pas ce qu'est le F.B.I.?, Donald était la réponse.

La maison de Donald Duck est désormais éclairée d'ampoules 1000 Watts installées en nombre.

Les enfants s'amusent à reproduire les missions des héros du F.B.I. quand leur oncle Donald arrive, se faisant arroser au pistolet à eau. Ils sont sidérés quand ils entendent leur oncle être agent du F.B.I. et prennent peur quand celui-ci glisse sur ses ampoules qui explosent au moment où il marche sur un pistolet à eau, croyant que ce sont des armes explosives. Mais lorsque leur oncle est absent, ils constatent la réalité de la situation. Donald reviendra avec des grosses ampoules de 1000 Watts qu'il visse un peu partout, y compris dans la radio qui désormais ne capte plus ou le frigo. Donald est alors heureux de toute cette lumière.

Donald Duck électrocuté par S. Croc.

Une fois que Donald leur a expliqué que l'éclairage était gratis, Donald fait une longue liste de gens à contrôler avant de partir, ses neveux veulent l'accompagner mais Donald s'y oppose, prétextant que c'est trop dangereux. Le canard se rend alors chez S. Croc et constate qu'il vole le courant du lampadaire. Il se présente en tant qu'agent du F.B.I. mais S. Croc se venge en faisant électrifier la poignée de sa porte, ce qui fait que Donald subit un coup de jus. Pour se venger, Donald met un tuyau d'arrosage et un employé de l'eau fait circuler le liquide pour que S. Croc se fasse électrocuter à son tour. Mais le fraudeur a plus d'un tour dans son sac et fait boucher le trou de sa serrure avec ses semelles en caoutchouc isolant, infligeant à Donald un nouveau choc électrique.

S. Croc asperge du lubrifiant sur Donald Duck afin de l'empêcher d'escalader le lampadaire.

Donald a alors décidé de couper le fil de S. Croc, d'abord en lançant une clé anglaise qui lui revient directement dessus puisque le fil est très résistant; Donald escalade alors le lampadaire accroché mais S. Croc trouve la parade en injectant du lubrifiant, ce qui fait que Donald trébuche et retombe sur le trottoir. Pas découragé pour autant, le canard créé un monticule pour tenter d'arracher le fil, s'en suit une lutte contre S. Croc qui se termine par la destruction du monticule. Mais toujours agrippé au câble, Donald décide de le couper en appliquant la règle du sacrifice. S. Croc perd alors sa source d'électricité et Donald, épuisé, part en direction de sa prochaine mission.

Donald Duck relève le compteur de Mimi Pinson.

Cette prochaine mission mène Donald à la maison de Mimi Pinson qui accepte sans problème de payer sa note d'éclairage avec en plus un petit supplément. Hélas, le billet de 5 dollars de Donald s'envole au vent et Donald doit sauter de toit en toit puis dans un arbre pour tenter de le récupérer jusqu'à ce que le billet retourne finalement sur le porte-monnaie de Mimi Pinson. Ne voulant pas le lui dire car il est certain qu'elle ne le croira pas, Donald tente de le récupérer de manière discrète. Seulement, Mimi Pinson voit le bras passer par la fenêtre et croit que Donald est un voleur, le canard est alors obligé de fuir.

Les bandits tirent autour de Donald Duck afin de lui faire peur.

Au 25 de la rue du silence, deux bandits s'apprêtaient à attaquer la banque quand leurs deux complices ont été arrêtés, la police affichant sa présence. Plutôt que de se rendre, les bandits tirent sur les policiers qui appellent des renforts. Donald s'y rend à son tour en se présentant comme agent du F.B.I., lui qui a une mission au 23. Les bandits tirent alors autour du canard pour lui faire peur mais celui-ci croit à un essaim de guêpes et tente d'entrer par la fenêtre. Tandis que les bandits s'enfuient, Donald déclenche malgré lui l'explosif relié à la banque étant donné qu'aucun des deux policiers n'avait coupé la mèche.

Donald Duck s'agrippe à l'hélicoptère des bandits pour obtenir les 7,75$ dus.

Donald réclame alors les 7,75$ qu'il est venu chercher mais vu que personne n'arrive, il monte à l'étage, constatant que les bandits s'apprêtent à fuir à bord d'un hélicoptère. Mais à peine a-t-il eu le temps de décoller que Donald s'accroche à la roue de l'engin volant et ce à la stupéfaction des deux policiers qui suivent alors à la trace. Les bandits font des zigzags pour que Donald lâche avant de l'enfumer au-dessus d'une cheminée puis de le propulser au-dessus d'un dépôt de poil à gratter. Donald est alors pris d'une démangeaison et il doit la supporter ou lâcher l'hélicoptère et ainsi tomber.

Donald Duck réussit à se gratter tout en restant accroché à l'hélicoptère.

Les deux policiers entrent à leur tour dans l'usine et, à l'image du patron de l'usine, finissent par se gratter. Donald trouve une parade pour se gratter tout en restant accroché à l'hélicoptère. Soudain, les bandits se retrouvent à leur tour pris de démangeaisons et sont contraints d'atterrir et de se rendre. Les renforts finissent par arriver et il est temps car tous sont pris de démangeaisons et d'éternuements.

Donald Duck remet sa démission au chef du F.B.I. venu l'embaucher.

Alors que les bandits sont emmenés au commissariat, Donald rentre chez lui totalement épuisé par cette expérience, les enfants sont alors fiers de leur oncle héroïque. Quand les policiers apprennent que Donald n'est en rien agent du F.B.I., ils décident de trouver son adresse et de la donner au F.B.I. car il mérite d'en faire partie. C'est donc le chef du F.B.I. qui se rend chez Donald dans le but de l'engager, les neveux étant toujours dans l'admiration surtout en voyant leur chef, mais Donald le repousse en donnant une lettre de démission et sa liste de clients, à l'incompréhension de ce chef. Donald veut alors que les ampoules soient démontées et remplacées par les vieilles économiques et qu'on ne lui parle plus du F.B.I., ses neveux n'ont plus de fierté pour lui.

Donald agent du FBI - Fin.png

En coulisses[modifier | modifier le wikicode]

Inspiration cinématographique[modifier | modifier le wikicode]

Romano Scarpa s'est inspiré du film de Mervyn Leroy La police fédérale enquête sorti en 1959 avec James Stewart.

Publications françaises[modifier | modifier le wikicode]

Cette histoire a été publiée pour la première fois en France dans Picsou Magazine n°542 du 3 avril 2019. Elle sera ensuite dans Les grandes aventures Disney - Intégrale Romano Scarpa n°5 du 21 août 2019 bien que cette publication affirme être la première à dévoiler ce récit inédit - jusqu'à aujourd'hui.

Précédée par Donald agent du F.B.I. Suivie par
Mickey empereur de Calidornie
Mickey Parade n°221.jpg
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 14 mai 1961
La cité fabuleuse de Shan-Grillà
It cla2 40a 001.jpeg
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA.