FANDOM


Donald dans le Grand Nord est un dessin animé de la série des Donald Duck produit par Walt Disney pour RKO Radio Pictures sorti le 30 août 1946. Il se déroule au Yukon.

SynopsisModifier

Dans un paysage recouvert par la neige, Donald Duck recherche un ourson pour fabriquer un manteau de fourrure à Daisy Duck.

En coulissesModifier

Dumb Bell of the Yukon fait la part belle à Daisy – et pourtant on ne la voit presque à aucun moment dans le film, à l'exception d'une carte postale qui nous fait comprendre la raison de la présence du canard dans le Grand Nord. Dans sa lettre, Daisy demande tout simplement au canard de partir affronter les températures quasi polaires du Yukon afin de trouver l'ourson rare qui servira de matière première à son futur manteau.

Donald dans le Grand Nord

Affiche du court métrage.

Malgré son humeur colérique, il faut bien reconnaître une grande qualité de Donald montrée dans Dumb Bell of the Yukon ; celle de supporter les caprices de sa petite amie. L'obsession est telle que, profitant d'un moment de répit, Donald imagine déjà voir sa petite amie dans son nouveau manteau confectionné grâce à lui.

Afin de faire face aux situations périlleuses, ou plutôt se sortir d'un mauvais pas, le canard se prête tout au long du court métrage à des jeux de rôle pour le moins ingénieux, en se déguisant en ours pour échapper à la mère du bébé qu'il a kidnappé. L'ourson capturé ne semble pas bien comprendre les intentions de Donald ; le tuer pour le transformer en manteau pour l'hiver.

Donald dans le Grand Nord 2

Une feuille du scénario de Donald dans le Grand Nord.

On le devine facilement, le chasseur du Yukon ne franchira pas la ligne rouge devant ce petit ours. Dumb Bell of the Yukon emmène le spectateur de gags en péripéties, sans jamais dévier de la ligne traditionnelle des courts métrages de la série.

Un court métrage polémiqueModifier

Le court métrage Donald dans le Grand Nord, globalement bien apprécié à l'époque de sa sortie, ferait davantage polémique s'il avait été directement mis sur le marché de nos jours. Il contient ainsi plusieurs images négatives et, tout au long du cartoon, plusieurs scènes sont jugées dérangeantes. Il y a d'abord celle où Donald imagine la pendaison du petit ourson et se retrouve finalement étranglé par la corde qu’il lui destinait, la séquence ayant été censurée lors de nombreuses diffusions à la télévision.
Donald dans le Grand Nord 3

Carte où Daisy informe Donald de ses envie vestimentaires.

Ensuite, il y a une séquence qui reprend un stéréotype ethnique commun et largement répandu à l'époque, difficilement acceptable aujourd’hui. Il s’agit ainsi d’une allusion raciste lourde de résonances aux États-Unis. Tandis que Donald tente de se faire passer pour le petit ourson qu’il a kidnappé auprès de la mère ours, le canard crie Mammy !, en clin d'œil à une chanson du long-métrage de 1927, The Jazz Singer, le premier film live avec dialogue et son synchronisé qui inspira Walt Disney pour Steamboat Willie. Il fait ici référence à l'acteur principal, Al Jolson, une icône de l'époque connue pour ses sketches blackface.

Scène censurée Donald dans le Grand Nord

Scène du court métrage censurée car jugée trop violente.

Cette expression qualifie les comédiens blancs qui, grimés en noirs via du maquillage accentuant un contour blanc autour des lèves pour en simuler la grosseur, parodiaient dans des spectacles de vaudeville la vie des afro-américains des plantations du Sud. Ces sketchs, très en vogues à l'époque, tomberaient aujourd'hui sous le coup de la loi en raison de leur vision raciste et réductrice.[1]

Notes et référencesModifier

  1. Voir la critique de Donald au Grand Nord sur Chronique Disney.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .