FANDOM


Donald et la reine Brunella est une histoire en bande dessinée de quarante planches, scénarisée par Rodolfo Cimino et dessinée par Giorgio Cavazzano. Elle a été publiée pour la première fois le 1er septembre 1974 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Pulcinella, ici nommée Brunella. Elle se déroule à Donaldville, dans la baie du Silence, puis au royaume sous-marin de Pulcinella.

Cette histoire fait directement suite à Donald au royaume des extra-marins !, publiée deux ans plus tôt. C'est le second épisode du « cycle Pulcinella ». Il sera suivi par Donald, noble cœur.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald a été forcé de quitter le royaume de Pulcinella et a décidé de l'oublier en rejetant à la mer le médaillon qu'elle lui avait offert, l'insigne des Élus. Le médaillon est ramassé par une pieuvre, puis récupérée par les serviteurs de Pulcinella ; cette dernière, le voyant, a le cœur brisé d'avoir dû se séparer de l'homme qu'elle aimait.

La petite reine ordonne à ses sujets que tous les efforts soient déployés pour retourner à leur planète d'origine, Hydrogénia... elle confie au Grand Sage qu'elle veut oublier Donald ainsi ; son équipe scientifique lui rappelle qu'il faudra attendre que l'orbite d'Hydrogénia la fasse approcher elle-même de la Terre. Par miracle, c'est ce qui arrive!

Les extra-marins sont heureux de la nouvelle, et se préparent à construire une fusée. Cependant, il manque un intégrateur électronique pour la compléter. Ils ne peuvent se la procurer que chez les Terriens, mais l'atmosphère et cours du temps leur seraient nuisibles, les faisant vieillir prématurément.

Seule Pulcinella a assez de puissance pour s'aventurer sur la surface de la Terre sans dommages ; elle part donc en mission, seule, à Donaldville, pour se procurer l'intégrateur. L'ayant acheté sans problème, elle se fait harceler par deux hommes qui la draguent lourdement. Donald, qui passait par hasard, la défend et met les deux voyous en fuite. C'est alors qu'ils se reconnaissent ! Ils sont très heureux de s'être retrouvés et décident de passer un moment intime dans un chalet sur une colline. Cependant, Donald et Pulcinella sont tellement absorbés l'un envers l'autre à se chanter des sérénades que la petite reine en oublie sa mission.

Pendant ce temps, les extra-marins ont réussi à créer un substitut à l'intégrateur et se dépêchent d'embarquer dans la fusée. L'ancienne planète passant très près, elle cause un choc électro-magnétique qui fait effondrer le toit de la cité, située au fond de la baie du Silence. Le temps est compté. Malheureusement, l'astronef refuse de décoller ; les extra-marins, étant un peuple uni, ne peuvent pas partir sans leur reine !

Donald s'est endormi, et, lorsque Pulcinella écoute la radio, elle entend les nouvelles qui informent des dangereux remous au fond de la baie du Silence. Désespérée, elle se rend compte qu'elle est obligée de quitter Donald pour rejoindre son peuple. Elle écrit un mot à Donald puis part en vitesse à la fusée, et les extra-marins peuvent donc enfin partir.

Donald est réveillé par le bruit du vaisseau qui sort de l'eau. Il découvre le mot de Pulcinella, qui lui exprime son amour éternel malgré le destin et lui faisant ses adieux. Donald contemple la fusée qui part vers les étoiles...

En coulissesModifier

Donald et la reine Brunella

Première page de l'histoire.

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est apparue en France que dans le Super Picsou Géant n°12, paru en février 1986.

La suite, Donald, noble cœur, sera publiée dans le Mickey Parade n°133, en janvier 1991, soit cinq ans après. Ce délai de parution sera tout de même moins espacé que dans les publications italiennes d'origine, où cette suite viendra treize ans après l'opus précédent.

AnecdotesModifier

  • C'est la seule fois où Pulcinella sera appelée « Brunella » dans une publication française. Son nom n'est pas cité dans l'épisode précédent et elle sera appelée « Reginella », son nom original, dans les deux épisodes suivants en français.
  • Dans la première publication italienne de 1974, Pulcinella est montrée sur la couverture dans son habit extraterrestre royal, mais dans la scène qui est référencée, où elle admire Donald jouant de la guitare, elle porte des habits Terriens avec une coiffure différente, sans son étoile.
  • Le médaillon « insigne des Élus », jeté par Donald, étant ici récupéré par une pieuvre puis les serviteurs de Pulcinella, rendent non-canon les pages supplémentaires dessinées par Giuseppe Perego dans la publication française de l'épisode précédent, où Donald replongeait pour reprendre le médaillon et le vendre.
  • Un personnage appelé Anacleto apparaît, présenté comme une personne qui a tendance à ennuyer Donald. Bien qu'Anacleto soit le nom italien de Grumble, le personnage représenté ici ne lui ressemble pas du tout. On peut donc le considérer comme un personnage différent, en dépit de ce qu'annonce l'I.N.D.U.C.K.S..

Voir aussiModifier

  • Donald au royaume des extra-marins !, premier épisode du « cycle Pulcinella » ;
  • Donald, noble cœur, troisième épisode du « cycle Pulcinella » ;
  • Donald et la menace terrestre, quatrième épisode du « cycle Pulcinella » ;
  • Paperino, Reginella e il terribile vampirione, cinquième épisode du « cycle Pulcinella », encore inédit en France.
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .