FANDOM


Donald et le trop beau robot est une histoire en bande dessinée de vingt-huit pages scénarisée par Guido Martina, dessinée par Romano Scarpa et encrée par Giorgio Cavazzano. Elle a été publiée pour la première fois le 27 juin 1965 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Daisy Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Bolivar, Grand-mère Donald, Géo Trouvetou et Filament. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald vit une journée pour le moins harassante : Daisy le sollicite pour qu'il porte ses commissions. Puis, une fois chez elle, la cane propose un thé à son fiancé mais ce dernier devra le faire lui-même pendant qu'elle prendra sa douche et qu'il devra en faire un pour elle tout en sachant que le robinet de la cuisine fuit et que par conséquent il faudra le réparer, ce à quoi Donald échoue.

Dans la soirée, Donald rentre chez lui mais ses neveux n'ont pas pu tondre la pelouse en raison d'un problème pour l'école alors qu'il s'agit du dernier jour de ramassage gratuit des herbes folles. Le canard adulte veut faire le problème à la place des enfants avant de finalement s'attaquer à la pelouse, ne pouvant résoudre le problème.

Ayant fini juste à temps, Donald pensait se reposer mais les enfants réclament le dîner qu'ils ne peuvent faire. Vexé, le canard propose alors des haricots en boîte malgré la protestation de ses neveux. Pensant enfin se reposer, Donald doit faire à Bolivar qui réclame sa promenade du soir. Le canard refuse, ce qui fait que le Saint-Bernard pleure et attire un policier, convaincu que le chien est maltraité par son maître. Donald est alors contraint de promener Bolivar dans les rues de Donaldville.

Une fois la nuit venue, Donald pense enfin dormir mais ses neveux lui réclament une tisane en raison de maux de ventre dus aux haricots en boîte mangés au dîner. À l'aube, cinq heures du matin Donald est réveillé par sa grand-mère qui jette des cailloux sur sa vitre : elle donne de la confiture et du beurre en échange d'une réparation de sa voiture pendant qu'elle fait le petit-déjeuner. Une fois celle-ci réparée, deux heures plus tard, Grand-mère Donald amène les neveux à l'école tandis que Donald se retrouve chargé de faire la vaisselle.

Comme si cela ne suffisait pas, Daisy téléphone à son fiancé, le qualifiant de paresseux, et demande son aide pour un grand nettoyage de printemps chez elle. Pour Donald, c'en est trop : se sentant dans la peau d'un esclave, il demande à Géo Trouvetou un robot. Celui-ci lui présente sa gamme de robots spécialisés avec le robot jardinier, le robot femme de ménage et le robot cuisinier, mais chacun a un défaut. De toute façon, Donald désire un robot multi-tâches.

Pendant plusieurs jours, Donald enchaîne les travaux et Géo cherche mais ne trouve pas d'idées jusqu'à ce que Filament trouve la solution. Le lendemain, Donald a la visite de Super-Rob, lui faisant comprendre que cela provient de Géo. Ce robot sait tout faire : cuisiner, répondre au téléphone (ce qui fera venir Daisy), résoudre les problèmes, passer l'aspirateur, jardiner ou encore faire la vaisselle et la lessive. Daisy fera appel à ses services quand Donald s'offrira une sieste.

Après avoir dormi plusieurs heures, Donald constate que Daisy et ses neveux ont mangé sans s'occuper de lui, fascinés par Super-Rob. Les canards enchaînent les compliments sur lui et même Bolivar exprime son affection pour lui, ce qui rend fou furieux Donald, pourchassant la mécanique. Mais celle-ci tombe et émet un cri de douleur.

Et pour cause : Super-Rob était en réalité Géo Trouvetou déguisé. Avec la complicité de Filament, il se fait passer pour ce robot étant donné qu'il n'a pas le matériel électronique disponible et trompant ainsi sa solitude. Face aux sollicitations de Daisy et ses neveux, Donald garde l'inventeur chez lui. Mais au bout de quelques jours, Donald recommence à cumuler les tâches, redevenant le paresseux le plus travailleur du monde.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette aventure a été publiée en France dans le seul Mickey Parade n°22 d'octobre 1981.

Précédée par Donald et le trop beau robot Suivie par
Paperino e la caccia ai debitori
Histoire de Romano Scarpa

1re parution : 27 juin 1965
Génius gagne toujours!

Génius gagne toujours!
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .