FANDOM


Donald fait la pluie et le beau temps est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée et dessinée par William Van Horn, publiée pour la première fois le 29 juin 2016 en Finlande. Elle met en scène Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck et Ning et Nong. L'action se déroule à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald est chargé de la météo à la radio MRJ mais il récupère des informations peu fiables et ses bulletins sont faux. Son patron l'autorise à deux erreurs maximum. Au-dessus de la Terre, Nong, un extraterrestre, est touché par Donald qu'il considère comme inadapté à son monde à l'étonnement de son camarade Ning. Le canard se dit que personne ne peut savoir le temps qu'il fera et qu'il doit trouver de meilleures sources. Ning et Nong décident alors de s'arranger pour que les bulletins météo soient vrais.

Donald part du principe que ce sera du grand beau le lendemain et transmet son bulletin. Il se dit qu'une bonne pluie serait plus intéressante, résultat c'est un véritable déluge qui s'abat sur Donaldville le lendemain matin. Le surlendemain, Donald a de nouveau des ennuis à MRJ suite à sa nouvelle erreur. Le patron dit qu'à pile ou face ça tomberait sur neige et celle-ci apparaît soudainement dans les bureaux. Le rayon de Ning et Nong pour faire neiger a atteint les bureaux mais il finit par être configuré pour qu'il neige dehors malgré le mois de juillet.

Cette chute de neige arrive alors que le maire de Donaldville organisait la parade des maillots de bains qui vire alors à l'échec. Donald pense alors qu'une tempête pourrait arriver afin de disperser la neige et le patron de MRJ diffuse alors ce bulletin. Et c'est exactement ce qui se produit quelques minutes plus tard. Constatant qu'il ne s'est pas trompé, le patron de MRJ demande à Donald ce qu'il se produira le lendemain et le canard affirme que ce sera le jour le plus chaud de l'histoire de Donaldville. Et c'est ce qui se produit au point que même les arbres se fanent.

Donald devient alors la coqueluche des médias sur l'exactitude de ses bulletins sur MRJ et il explique alors à ses neveux que lui-même ne s'explique ce qui arrive et les enfants recommandent de ne pas parler de tornade. Les jours suivants, tout ce que dit Donald en matière de météo se produit : une chute de grêle avec des grêlons gros comme des balles de golf qui font glisser Donald, un déchaînement de tonnerre et d'éclairs coupant l'électricité et un terrible brouillard à couper au couteau.

Un jour, Donald fait face à des Donaldvillois excédés qui le considèrent comme responsable de la météo actuelle et l'obligent à dire Mistral pour déclencher un vent, et ce sans succès. Donald échappe à la vindicte populaire tandis que Ning et Nong décident de partir. Enchaînant les mauvais bulletins depuis une semaine, Donald fait couler MRJ au point que la radio est désormais dernière sur les bulletins météo. Viré, Donald s'en va en disant la phrase qu'il rêvait de dire depuis un mois : Au revoir !

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Ce récit a été publié pour la première fois en France dans Le Journal de Mickey n°3362 du 23 novembre 2016.

Précédée par Donald fait la pluie et le beau temps Suivie par
Indigestion virtuelle

Indigestion virtuelle
Histoire courte de William Van Horn

1re parution : Juin 2016
Caught on a Log

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .