FANDOM


Donald jette un froid est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée par François Corteggiani, crayonnée par Santiago Barreira et encrée par le studio Comicup, publiée pour la première et unique fois le 26 avril 2006 en France. Elle met en scène Donald Duck, Balthazar Picsou, Riri, Fifi et Loulou Duck, Baptiste, Daisy Duck ainsi que quelques personnages secondaires (passants et hommes préhistoriques).

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Donald est, une fois de plus, sans le sou, et va voir son oncle pour, une fois de plus, lui emprunter de l'argent. Celui-ci, en premier lieu, refuse catégoriquement, puis accepte de lui fournir un boulot ingrat mal payé. Donald est immédiatement d'accord, et se rend compte qu'il s'agit de mettre en ordre et répertorier le contenu d'un gigantesque grenier dans le dépôt (contenant, entre autres lourdes armoires, une statue grandeur nature de l'île de Pâques...). Pensant au salaire, Donald se met à l'œuvre...

Cependant, il est assez bougon pour claquer la porte... Provoquant une avalanche d'objets (allant de l'armure intégrale d'un chevalier à une statuette égyptienne), Donald se retrouve sous une armoire et s'il s'en extirpe assez aisément, il n'en sort pas sans douleurs. Il tombe alors sur un réfrigérateur, et se dit qu'il a bien besoin d'une boisson fraîche avant de se mettre au travail...

Cependant, la porte du frigo débouche sur un lieu semblable au pôle nord. Donald s'y aventure et la porte se referme derrière lui, le condamnant à rester ici...

L'heure donnée par Picsou étant écoulée, celui-ci vient se rendre compte des faits. Étonné de voir encore tant de bazar, il appelle son neveu au moment où Riri, Fifi et Loulou arrivent...

Donald, lui, marche avec l'énergie du désespoir et tombe sur un filet de fumée. Cela nécessite donc un feu et, très certainement, un groupe d'êtres humains en état de l'aider. Dans sa course vers ceux-ci, il glisse et roule, formant une boule de neige de plus en plus grosse autour de son corps, avant de heurter violemment les trois hommes des cavernes autour du feu...

Les neveux, eux, fouillent parmi globes terrestres, tapis et colonnes grecques à la recherche de leur oncle... Puis tombent sur des traces de palmes dans le sol. Celles-ci conduisent ainsi à un vieux frigo, donc Picsou raconte l'histoire: il l'avait acheté au sorcier vaudou Grototo contre un sac de bonbons à la menthe. Le sorcier adorait ça et promettait que le frigo mènerait au monde perdu, ce qui ne semble pas être le cas: un des neveux vient de l'ouvrir, et sirote désormais un un soda bien frais. Picsou, se rendant compte de l'arnaque, l'ouvre alors et tombe sur le monde perdu... Picsou, Fifi et Loulou y entrent alors pour retrouver Donald, et la porte se referme encore...

Picsou est désormais certain d'être perdu: même si Riri ouvre le frigo, il est enfant, donc il n'y trouvera rien de plus que dans un frigo normal (et effectivement, Riri vient de saliver devant un tas de glaces et de sodas avant de repartir à la recherche des autres dans le grenier). Mais la voix de Donald leur donne une indication à suivre... D'autant que ce dernier est à deux doigts d'être avalé cru par les hommes préhistoriques, visiblement amateurs de canard! C'est à coup de boules de neiges que les trois héros parviennent à le délivrer, avant de faire l'état des lieux: Picsou prévient qu'il est impossible de sortir et Donald pique une crise de colère. Seule solution pour son oncle: l'anesthésie, soit un grand coup de canne sur la tête!

Donald se réveille alors sous une armoire, au milieu du bric-à-brac. Il se rend compte n'avoir jamais trouvé de frigo, mais simplement avoir été assommé par tout le bazar. Cela fait une heure, son oncle vient donc se rendre compte de son avancement... Mais Donald préfère s'enfuir en courant, cognant le bec de son oncle en ouvrant violemment la porte pour se carapater! Il finit par cueillir des fleurs dans un jardin public pour sa bien-aimée, ravie de la journée: Picsou lui a offert un vieux frigo qui lui était inutile! Donald, sans réfléchir, le détruit à coup de hache... S'attirant les foudres de Daisy qui, il l'espère, comprendra la situation un jour...

En coulissesModifier

Cette histoire n'a été publiée qu'une seule fois sur l'ensemble du globe, dans Le Journal de Mickey n°2810 du 26 avril 2006.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .