FANDOM


Donald se met au golf est une histoire en bande dessinée de dix planches scénarisée par John Kane et Charlie Martin et dessinée par Vicar, publiée pour la première fois en mai 1995 en Norvège. Elle met en scène Donald Duck, Gontran Bonheur, Daisy Duck et Riri, Fifi et Loulou. L'action se déroule à Donaldville

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Nous retrouvons Donald Duck devant la maison de Daisy. En effet, ce dernier se rend pour lui proposer le partage d'un pique-nique. Mais à son plus grand désarroi la cane ne peut accepter, en lui déclarant qu'elle avait déjà promis à Gontran Bonheur de jouer au golf avec lui durant cet après-midi. Ce dernier était lui aussi présent car venu la chercher pour aller pratiquer le sport. Cependant, Donald reste sceptique au fait que son cousin aime pratiquer un sport qu'il déclare de « snob ». Après avoir exposé son avis tant qu'à la situation, le canard et le jars se mettent à rentrer dans une dispute dans laquelle ils déclarent tous deux que l'autre ne sait pas se servir d'un club. Mais cette rivalité ne tarde à énerver Daisy, et cette dernière fâchée retourne chez elle en déclarant que les deux rivaux n'avaient qu'à tirer au sort celui qui pourra lui enseigner la pratique. Pour résoudre ce problème, le jars chanceux propose une partie de golf à son cousin, dont le gagnant sera le professeur de Daisy. C'est ainsi que le canard en vareuse accepte et file se préparer à jouer pour relever le défi qui doit se dérouler le lendemain. Nous retrouvons alors peu après le canard dans un magasin de sport semblant spécialisé dans la pratique du golf. Là-bas, il achète le matériel nécessaire à sa victoire et va par la suite s’entraîner au golf de Donaldville. Malheureusement, l’entraînement n'est pas fructueux, car le canard ne parvient même pas à tirer dans la balle, ce qui irrite les joueurs attendant pour jouer à leur tour. C'est donc dans son cadis qu'il rentre chez lui, tirer par ses neveux. Donald ne pouvant se sortir de cette situation sans leçons, il achète une cassette explicative. De retour chez lui, il tente de reproduire les mouvements de l’entraîneur devant sa télévision, mais sans succès, ce qui finit par casser sa télévision. Après cela le canard déclare que s'il ne parvient pas à réussir de façon honnête, il tricherait. C'est après avoir dit cela qu'il montre plus tard à ses neveux l’astucieuse idée dont il est l'auteur. Cette dernière consiste à faire en sorte que le club de golf « avale » la balle, donnant ainsi l'illusion d'une balle partant à une grande vitesse. Donald dit ensuite que les balles seraient relancé par les neveux en personne sur le green. Mais ces derniers refusent de participer à la triche, et restent catégorique là-dessus. Le lendemain, nous retrouvons Donald et Gontran au terrain de golf, où va se dérouler le défi. Gontran rit que son cousin n'a apporté que deux clubs, mais lui cède le droit de commencer. Ainsi, le canard portant toujours sa vareuse de marin tire dans la balle qui rentre dans le club. Gontran n'ayant pas vu la balle partir, est stupéfié par la force avec laquelle son cousin à tiré dans la balle. Mais plus loin, Riri Fifi et Loulou, honteux de tout de même participer à la supercherie, lancent une autre balle aux alentours du trou. Le défi continua, et le jars grâce à son incommensurable chance parvient tout de même à rester dans la compétition. Ainsi, la partie arrive bientôt en son terme et Donald doit exécuter un trou en un seul coup. Mais les neveux refusent de coopérer, malgré la proposition alléchante de doubler leur argent de poche de leur oncle. Ils privent donc ce dernier du club truqué, et le laissent à son sort. Le canard revient donc voir son cousin l'air dépité, et lui emprunte son club après que celui-ci est tiré. Donald exécute alors son tire, mais la balle tombe dans la benne d'un camion, se dirigeant au même trou que celui où la balle devait se rendre. Une fois arrivé, le véhicule soulève sa benne pour y déverser le sable qu'elle contient, et déverse la balle en même temps. C'est ainsi que la balle roule et vient se loger dans le trou. C'est donc après cet acte inouï, que le canard parvient à faire un trou en un, et à gagner le défi! Mais cette victoire n'est qu’éphémère pour le pauvre Donald, car il apprend plus tard que Daisy n'est plus du tout intéressée par le golf, et qu'elle préfère largement aller jouer au tennis avec Gontran.

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire n'est parue qu'une seule fois dans le Super Picsou Géant n°90 de mars 1999.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .