FANDOM


Donaldville voit la vie en rose ! est une histoire en bande dessinée de trente-trois planches scénarisée par Guido Martina et dessinée par Giorgio Cavazzano, publiée pour la première fois le 24 julliet 1977 dans Topolino n°1130, en Italie. Elle met en scène Géo Trouvetou, Donald Duck, Riri, Fifi et Loulou Duck, Balthazar Picsou, John Flairsou, les Rapetou, ainsi que des créanciers et des policiers anonymes. Elle se déroule à Donaldville.

SynopsisModifier

Géo trouve que les Donaldvillois ont de moins en moins de caractère et invente secrètement une machine qui pourrait les stimuler. Toutefois, l'invention, à cause d'un défaut de fabrication, ne donne pas les résultats prévus : au contraire, tout le monde devient d'une gentillesse et d'une serviabilité sans limites. Donald Duck se lève à l'aube pour faire ses tâches domestiques et payer les dettes qu'il doit ; Riri, Fifi et Loulou sont enthousiastes d'aller à l'école ; Picsou et Flairsou se comportent ensemble comme de vieux amis et Picsou invite tous ceux qu'il rencontre - y compris les Rapetou - à déjeuner dans un restaurant de luxe. Déçu, Géo réalise alors qu'il ne peut pas altérer les personnalités des Donaldvillois et détruit son invention : rapidement tout le monde redevient comme avant, avec ses défauts habituels.

En coulissesModifier

L'histoire se base sur un procédé comique assez commun, celui de l'altération de la personnalité habituelle des personnages. Toutefois, on peut penser que Martina, souvent critiqué pour représenter des personnages très agressifs voire presque violents, aie voulu faire une subtile réponse à ses détracteurs, suggérant que des personnages totalement gentils et dépourvus de défauts finiraient par devenir totalement inintéressants pour les lecteurs.

Publications françaises Modifier

L'histoire n'a été publiée qu'une seule fois en France, dans le Mickey Parade n°71, paru le 5 novembre 1985.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA .