FANDOM


DoubleDuck : on ne rit que deux fois est une histoire en bande dessinée de trente-six planches de la série DoubleDuck. Elle est scénarisée par Fausto Vitaliano et Marco Bosco et dessinée par Andrea Freccero, Francesco D'Ippolito, Marco Mazzarello et Vitale Mangiatordi. Elle a été publiée pour la première fois le 13 mai 2008 en Italie. Elle met en scène Donald Duck, Kay K, Jay J, B-Black et B-Berry. L'action se passe à Donaldville.

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Daisy Duck a vu, pendant la dernière mission de Donald Duck, Donald et Kay K dans la même voiture. Daisy va donc chez Donald pour lui demander des explications. En bon agent secret, Donald réussit à lui mentir, jusqu'à ce que Kay K débarque à l'improviste, pour demander à Donald de surveiller les moindres faites et gestes de B-Black. Daisy, folle de rage, casse un vase sur la tête de Donald. Après son départ, Kay K demande à Donald d'aller au siège de l'Agence pour que Jay J donne plus de détails à propos de sa mission.

Au siège de l'Agence, Jay J lui parle de Red Primerose, une redoutable espionne cachant sa véritable identité, et qui pourrait être à l'origine de ce complot. Elle aurait engagé B-Berry et peut-être B-Black afin de voler la liste des agents de l'Agence. Afin d'espionner B-Black, Donald lui offre un distributeur de rouleaux de réglisses dans lequel est caché un micro. Grâce au micro, Donald surprend un appel entre B-Black et B-Berry, et il suit B-Black jusqu'à un bar.

Dans le bar, il est surpris par B-Berry et se fait capturer. Plus tard, un homme de main de Marlo Burke arrive pour voler le CD contenant la liste des agents de l'Agence. Mais DoubleDuck arrive à se libérer, et il prend le CD. Avant de le remmettre à l'Agence, Donald décide d'appler un homme de confiance : l'agent Wilson. Celui-ci le trahi et essaye de lui voler le disque, mais Kay K débarque et sauve DoubleDuck. Mais, plus tard, quelqu'un assomme DoubleDuck...

En coulissesModifier

Publication françaiseModifier

Cette histoire a été publiée en mars 2009 dans Super Picsou Géant n°150.

Titre françaisModifier

Le titre français est une parodie du film On ne vit que deux fois ayant pour héros James Bond, réalisé en 1967.

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .