FANDOM


Ligne 38 : Ligne 38 :
 
En 1964, elle intègre l’École supérieure de journalisme de Lille. Une fois ses études terminées, elle peut enfin exercer sa vocation de journaliste, la plupart du temps comme pigiste. Toutefois, ses débuts de carrière sont difficiles. Victime de plusieurs clichés sur sa position de femme, la jeune travailleuse doit également combattre contre la crise économique surgissant au début des année 1980. Il y a quelques années, elle conte dans une interview qu'elle {{citation|aime malgré tout ce métier à cause des gens qu’elle [[Fichier:Rueduchatdormeur.jpg|thumb|left|La couverture du premier roman de Fabiola Sustendal, ''Rue du Chat-Dormeur'', publié en 2010.]]rencontre, qu’elle observe et qu’elle écoute avec plaisir et souvent avec passion}}.
 
En 1964, elle intègre l’École supérieure de journalisme de Lille. Une fois ses études terminées, elle peut enfin exercer sa vocation de journaliste, la plupart du temps comme pigiste. Toutefois, ses débuts de carrière sont difficiles. Victime de plusieurs clichés sur sa position de femme, la jeune travailleuse doit également combattre contre la crise économique surgissant au début des année 1980. Il y a quelques années, elle conte dans une interview qu'elle {{citation|aime malgré tout ce métier à cause des gens qu’elle [[Fichier:Rueduchatdormeur.jpg|thumb|left|La couverture du premier roman de Fabiola Sustendal, ''Rue du Chat-Dormeur'', publié en 2010.]]rencontre, qu’elle observe et qu’elle écoute avec plaisir et souvent avec passion}}.
   
Parallèlement à ces activités, elle assume le poste de rédactrice en chef de l'hebdomadaire français ''[[Le Journal de Mickey]]'', jusqu'en 1992. Dans les années 1980, Fabiola Sustendal est également la rédactrice en chef de ''[[Donald Magazine]]''. C'est [[Jean-Charles Lajouanie]] qui la remplace au poste de dirigeant du journal.
+
Parallèlement à ces activités, elle assume le poste de rédactrice en chef du ''[[Le Journal de Mickey|Journal de Mickey]]'', jusqu'en 1992. Dans les années 1980, Fabiola Sustendal est également la rédactrice en chef de ''[[Donald Magazine]]''. C'est [[Jean-Charles Lajouanie]] qui la remplace au poste de dirigeant du journal.
   
En 1983, elle occupe le poste de responsable pédagogique au département international du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes, à [[Paris]]. Cependant, l'année suivante, elle quitte une première fois le poste pour finalement y revenir en 1990 et enfin le quitter définitivement en 1996.
+
En 1983, elle occupe le poste de responsable pédagogique au département international du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes. Cependant, l'année suivante, elle quitte une première fois le poste pour finalement y revenir en 1990 et enfin le quitter définitivement en 1996.
   
 
Le 7 septembre 2010, Sustendal fait publier son premier roman aux Éditions Sipayat, ''Rue du Chat-Dormeur'', inspiré de plusieurs épisodes de son enfance et de son parcours professionnel et sentimental.
 
Le 7 septembre 2010, Sustendal fait publier son premier roman aux Éditions Sipayat, ''Rue du Chat-Dormeur'', inspiré de plusieurs épisodes de son enfance et de son parcours professionnel et sentimental.

Version du juillet 23, 2019 à 03:26

Fabiola Sustendal est une écrivaine et journaliste française. Elle a également été le 6ème rédacteur en chef du Journal de Mickey, succédant à Viviane Mahler.

Biographie

Fabiola Sustendal naît en 1946 dans la petite ville francophone de Beaumont, en Belgique.

Enfant précoce, elle sait lire dès cinq ans. Vers six ans, elle rêve de devenir chef d'orchestre. C'est seulement en grandissant, qu'elle se rend compte, à cette époque, que cette profession est traditionnellement destinée aux hommes.

Aux alentours de quinze ans, Fabiola est décidée : elle sera écrivaine. Mais là encore, ses futures collègues lui expliquent d'une façon paternelle que ce métier n'est pas destiné à la gente féminine. Entêtée, Fabiola décrète qu'elle ne se fera pas avoir deux fois.

En 1964, elle intègre l’École supérieure de journalisme de Lille. Une fois ses études terminées, elle peut enfin exercer sa vocation de journaliste, la plupart du temps comme pigiste. Toutefois, ses débuts de carrière sont difficiles. Victime de plusieurs clichés sur sa position de femme, la jeune travailleuse doit également combattre contre la crise économique surgissant au début des année 1980. Il y a quelques années, elle conte dans une interview qu'elle « aime malgré tout ce métier à cause des gens qu’elle
Rueduchatdormeur

La couverture du premier roman de Fabiola Sustendal, Rue du Chat-Dormeur, publié en 2010.

rencontre, qu’elle observe et qu’elle écoute avec plaisir et souvent avec passion »
.

Parallèlement à ces activités, elle assume le poste de rédactrice en chef du Journal de Mickey, jusqu'en 1992. Dans les années 1980, Fabiola Sustendal est également la rédactrice en chef de Donald Magazine. C'est Jean-Charles Lajouanie qui la remplace au poste de dirigeant du journal.

En 1983, elle occupe le poste de responsable pédagogique au département international du Centre de formation et de perfectionnement des journalistes. Cependant, l'année suivante, elle quitte une première fois le poste pour finalement y revenir en 1990 et enfin le quitter définitivement en 1996.

Le 7 septembre 2010, Sustendal fait publier son premier roman aux Éditions Sipayat, Rue du Chat-Dormeur, inspiré de plusieurs épisodes de son enfance et de son parcours professionnel et sentimental.

En coulisses

Lien externe

Précédée par Fabiola Sustendal Suivie par
Viviane Mahler
6ème rédacteur en chef du Journal de Mickey
de ? à 1992
Jean-Charles Lajouanie
Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .