FANDOM


Fantomiald & le vélodrame est une histoire en bande dessinée de quarante planches, scénarisée par Guido Martina et dessinée par Massimo De Vita. Elle a été publiée pour la première fois en Italie en octobre 1974. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, ses neveux Riri, Fifi et Loulou, Balthazar Picsou, les frères Rapetou et John Flairsou. Cette histoire se déroule à Donaldville, et aux alentours de Donaldville.

SynopsisModifier

Balthazar Picsou participe à une vente aux enchères où un sommet d'une montagne est vendu. Toutefois, il sera fera enlevé la nuit précédant la vente. Donald remarquera l'enlèvement le lendemain. Arrivera-t-il à retrouver le milliardaire avec l'aide de son alter-ego Fantomiald ?

Résumé completModifier

Fantomiald 2
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Sur la route menant au col au vent, Donald et ses neveux pédalent sur un vélo et une triplette respectivement. Ceux-ci se moquent de leur oncle et de son vélo qui semble être une antiquité, mais qui se révèle être une invention de Géo Trouvetou. Après que ses neveux distancent leur oncle, Donald utilise un gadget ce qui lui permet de voler dans les airs rapidement et ainsi aller au sommet avant ses neveux. Ceux-ci arrivent au sommet, à leur grande surprise, voient leur oncle allongé sur un arbre. Donald leur propose de rentrez chez eux, toutefois les neveux, épuisés, se reposent. Donald, quant à lui, redescend puisqu'il doit assister à une vente aux enchères avec son oncle Picsou. Avant de rentrer, il utilise les bouchons-radios afin de surprendre les conversations des neveux. L'un entre eux se demande s'il est parfois plus lui-même, ce que répond Donald qu'il devient parfois Fantomiald dans ses pensées.

Dans la nuit, Picsou, endormi, rêve de richesses, quand soudain, deux Rapetou enlèvent le milliardaire qui se réveille suite au coup reçu. Le lendemain, Donald, sur son vélo, se dirige vers le coffre de Picsou mais aperçoit que le portail de l'entrée est ouvert et remarque les signes d'effractions sur la serrure de la porte d'entrée. Il monte dans la chambre du milliardaire et voit la scène de l'enlèvement. Donald réfléchit sur la situation et se déguise en Picsou pour participer à la vente aux enchères.

Durant cette vente, Flairsou enchérit sur le sommet de la montagne; l'enchère se termine bientôt mais Fantomiald déguisé en Picsou surgit et propose trois cents dollars sur le sommet. Flairsou, étourdi suite à la présence de « Picsou » à la vente, perd l'enchère et Fantomiald gagne celle-ci. Fantomiald, en écoutant Flairsou avec ses bouchons-radio, entend que le rival de Picsou l'ait enlevé. Pour se renseigner davantage, Donald se déguise en employé des lignes électriques pour pouvoir entendre la conversation de Flairsou via ses bouchons-radio. Flairsou découvre que Picsou est toujours captif et se demande qui a pu être présent à la vente des enchères. Il se rendra au lieu où est retenu Picsou vers minuit.

Donald rentre chez lui afin de dîner ; après que ses neveux soient allés à leur chambre, il se rend dans la sienne afin de devenir Fantomiald. Il suit Flairsou avec son vélo avant de découvrir le repaire secret où est retenu captif l'homme le plus riche du monde. Pendant que Flairsou tente d’acquérir le sommet en essayant de faire parler Picsou, Fantomiald, avec son rayon laser, coupe l'électricité et la maison est dans l'obscurité totale. Fantomiald lance ensuite une bombe-somnifère qui endort les habitants de la maison pendant quatre heures. Le justicier masqué, équipé d'un masque anti-gaz, descend par la cheminée pour secourir le milliardaire enlevé. Fantomiald prépare ensuite un coup monté et appelle la police anonymement afin que celle-ci découvre le repaire des bandits. Lorsque la police arrive sur les lieux, les bandits se réveillent et tentent de fuir mais le vengeur masqué tire sur un pneu de leur voiture. Ils tentent cependant de fuir à pied mais la police les encerclent. Les policiers montent à l'étage afin de découvrir le milliardaire enlevé qui n'est autre que... Flairsou ! Celui-ci dit à la police qu'il s'agit d'une plaisanterie, plaisanterie qui coûte à Flairsou une amende de 5000 dollars. Le lendemain, Picsou explique à Donald la situation, il explique également pourquoi il a acheté le sommet de la montagne : il compte construire une résidence sur la montagne afin de sentir l'odeur de l'or, ce qui prolonge sa vitalité de dix ans !

En coulissesModifier

Le premier titre français de l'histoire s'intitule Fantomiald à la rescousse !, ce qui est aussi le titre de la seconde histoire où Fantomiald apparaît.

Publications françaisesModifier

Cette histoire a été publiée deux fois en France :

Sauf mention contraire, le contenu de la communauté est disponible sous licence CC-BY-SA  .