Picsou Wiki
Advertisement
Picsou Wiki

Fantomiald contre Géox est une histoire longue en bande dessinée de trente-deux pages scénarisée par Nino Russo et dessinée par le studio Comicup. Elle fut publiée pour la première fois le 28 juin 1992 en Italie. Elle met en scène Donald Duck et son alter-ego Fantomiald, Riri, Fifi et Loulou Duck, Géo Trouvetou. Filament, Balthazar Picsou, le maire de Donaldville ainsi que Géox. L'action se déroule à Donaldville, dans la maison de Donald Duck, dans les rues de la ville, dans le laboratoire de Géo Trouvetou, au Mont Creux ainsi que dans la mairie de Donaldville.

Synopsis[]

Par une période de forte chaleur, un étrange super-vilain commet des vols et parvient à ridiculiser Fantomiald ...

Résumé complet[]

Fantomiald 2.jpg
Attention. Le texte qui suit dévoile certains moments-clés de l’intrigue du récit.

Il fait très chaud à Donaldville !

En plein mois de juillet, la chaleur est insoutenable à Donaldville. Riri, Fifi et Loulou passent leur journée dans une petite piscine pendant que leur oncle Donald tente de trouver de l'air frais grâce à un petit ventilateur. Les jeunes canetons sont déçus de ne pas partir en vacances alors que tous leurs copains y sont. Cela met en colère Donald qui choisit d'aller se promener pour se calmer les nerfs et en profiter également pour aller voir son ami Géo dans son laboratoire.

La roue arrive sur la machine de Géo.

L'inventeur est justement en train de travailler sur une machine, « l'inverseur de caractère ». Il accueille son ami Donald qui lui demande s'il a trouvé un moyen pour rafraîchir le climat insoutenable. Ce dernier accepte de chercher une invention. Donald est heureux et quitte son ami. Mais en sortant du laboratoire, il se prend les pieds dans un pneu qui traînait là. Il jette alors l'objet qui atterrit sur la machine de Géo, enclenchant son mécanisme. Géo a alors l'air comme hypnotisé par la machine. Quelques minutes plus tard, Géo est revenu à lui mais il est très fatigué...

Picsou, furieux, appelle son neveu.

Le lendemain matin, en se promenant dans les rues de la ville, Donald entend de nombreux habitants parler d'un vol de plomb. Chez lui, cette histoire de vol fait aussi parler les jeunes canetons. Mais le pire, c'est l'oncle Picsou qui appelle son neveu en hurlant, clamant que le plomb volé lui appartient et que Fantomiald doit faire quelque chose. En raccrochant, Donald décide d'aller rendre visite à son ami Géo pour savoir s'il a trouvé une invention rafraîchissante.

Géo est assoupi lorsque Donald arrive.

Arrivé au labo, Donald voit son ami en train de dormir sur une table. Intrigué, il réveille l'inventeur et lui demande alors s'il a trouvé une solution à sa requête. Géo lui explique alors qu'il travaillait sur quelque chose mais que, d'un coup, il s'est assoupi. Toutefois, il a tout de même pu créer quelque chose pour Fantomiald : le pistolet aimant. Donald remercie l'inventeur et lui demande en même temps si l'affaire de vol de plomb lui est connu. L'inventeur lui dit alors qu'il n'en sait rien. Lors du départ de son ami, Géo ne peut s'échapper de s'assoupir de nouveau.

Le soir-même, Fantomiald est présent et rôde en ville afin de tenter de régler cette affaire de vol. Il entend alors un bruit suspect dans un hangar non-loin. En effet, quelqu'un tente d'y entrer. Le super-héros parvient alors à rencontrer l'individu qui parvient facilement à le stopper. Il jette même un énorme chewing-gum sur le super-héros pour le plaquer au sol. L'individu se présente alors : il s'appelle Géox, un génie du mal qui ordonne à la ville de lui donner un milliard sinon, il congèlera la ville !

Fantomiald fait la rencontre de Géox.

Géo présente le filet électromagnétique à Donald.

Le lendemain matin, la bévue de Fantomiald fait la une des journaux. En plus, Picsou appelle son neveu pour lui dire que ce que Géox a volé lui appartenait également. Pour se changer les idées, Donald va voir son ami Géo. Mais à son labo, l'inventeur est de nouveau assoupi et n'est pas du tout au courant de ce qui vient de se passer pour Fantomiald. Après lui avoir expliqué la situation, Donald demande alors si la ville peut vraiment être congelée comme dit Géox. Pour Géo, c'est possible, il détient déjà de l'ammoniac et du plomb. Il ne lui manque que des tuyaux et un moteur pour construire une chambre froide. Pour le rassurer, Géo donne à Donald la dernière invention qu'il a concoctée pour Fantomiald : un filet électromagnétique caché dans la ceinture du super-héros.

Géox piège Fantomiald grâce à des mini-tornades.

La nuit suivante, Fantomiald est de retour et entend bien arrêter Géox. Grâce à ses jumelles, il scrute le moindre mouvement de la ville. En survolant une usine de tuyaux, il retrouve son adversaire. Fantomiald utilise alors le filet électromagnétique pour tenter d'arrêter le vilain mais ce dernière n'est pas dupe : grâce à une lame démagnétisante, il s'échappe sans problème. Il envoie même des mini-tornades sur Fantomiald pour le ridiculiser encore plus. Puis, il s'enfuit.

Géo présente la mini-puce pour localiser le repaire de Géox.

Le lendemain, les Donaldvillois sont vraiment inquiets. Fantomiald vient encore d'essuyer une défaite. Donald sait qu'il doit faire quelque chose et retrouve alors son ami Géo qui, une fois de plus, est endormi dans son fauteuil. Donald lui explique la situation : Géox est parvenu à s'échapper car il réussit toujours à contrer ses armes. Il faut vite faire quelque chose sinon, Géox mettra son plan criminel en marche. Géo lui donne alors une mini-puce pour localiser le repaire de Géox.

Cette nuit-là, Fantomiald parvient à localiser un objet volant en ville. Étant sûr qu'il s'agit de Géox, il suit sa trace. Il ne s'était effectivement pas trompé, et il découvre alors qu'il est en train de voler un énorme moteur. Fantomiald parvient à cacher la mini-puce de Géo sur le véhicule du vilain et décide alors de le suivre. Géox se rend alors dans le Mont Creux, transformé en véritable chambre froide. Mais Géox arrête facilement Fantomiald et lui explique son plan. Il souhaite utiliser le Mont Creux pour y refroidir l'air et ainsi le diriger sur la ville pour la transformer en bloc de glace ! Après cela, Géox disparaît, laissant le super-héros seul et lui disant que la prochaine fois, il n'utilisera pas de puce. Fantomiald parvient facilement à briser ses liens. Néanmoins, il se rendit compte qu'il n'avait jamais parlé de la mini-puce à Géox ! Il découvre alors que Géo et Géox sont une seule et même personne ! Il sait alors où il doit se rendre.

Fantomiald parvient à localiser le repaire de Géox, dans le Mont Creux.

Géox est en réalité Géo !

Au labo de Géo, Géox vient d'arriver. Il ôte son costume et redevient alors Géo l'inventeur. Fantomiald en profite pour prendre des clichés afin de prouver ce qu'il vient de voir. Puis, il réveille l'inventeur et lui explique alors tout, en montrant bien sûr les photos qu'il vient de faire. Géo vient de comprendre : sa dernière invention « l'inverseur de caractère » est une machine qui permet de transformer le caractère des gens. Il découvre qu'un pneu bloqué alors la machine et l'a rendu alors mauvais. Géo sait alors comment arrêter le complot de Géox et en profite également pour détruire son inverseur de caractère. Il décide de transformer le Mont Creux en climatiseur géant. Comme ça, en été il envoie de l'air froid et en hiver, il envoie de l'air chaud.

Quelques jours plus tard, Fantomiald explique le plan de Géo au maire qui le remercie chaleureusement. De plus, il lui annonce que Géox est officiellement parti de la ville et qu'il ne posera plus de problèmes. Mais voilà que Picsou arrive en claquant la porte et en clamant que la machine se trouvant dans le Mont Creux lui appartient, comme les matériaux lui appartenaient. Il exige alors de faire payer aux habitants une taxe pour l'utilisation du climatiseur. Cela entraîne alors une âpre négociation entre le milliardaire et le maire mais aussi la fuite de Fantomiald, assistant à la scène !

Dernière case de l'histoire où Picsou et le maire de Donaldville négocient l'utilisation du climatiseur.

En coulisses[]

Publication française[]

Cette histoire ne fut publiée qu'une seule fois en France, dans Les chroniques de Fantomiald n°14 du 30 juin 2020.

Advertisement